ANIMIM

Démission D'un Anim

Recommended Posts

Pas forcémment, la démission, c'est la rupture d'un contrat de travail, donc rien a voir avec jeunesse et sport a ce niveau là.

En revanche, dans tes effectifs d'encadrement, tu as des normes et des quotas a respecter, c'est là que peut être le soucis. Si sans cet animateur tu disposes toujours de tes effectifs suffisants et adaptés, tu peux continuer ton séjour tranquillement. Si ce n'est pas le cas, il faudra que tu recrutes ou que tu obtienne une dérogation particulière.

Dans tous les cas en revanche, un petit courrier ou un petit coup de fil ne font pas de mal, ça te permet de te couvrir en cas de pépin et de ménager les suceptibilités.

Une exception en revacnche si il a démissionné juste avant ou au tout début du séjour...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Citation: "Une exception en revacnche si il a démissionné juste avant ou au tout début du séjour..."

exact il a demissionné le 1er soir du séjour, alors quelle est l'exeption? il faut le déclarer? moi je pensais ca dans le sens qu'il faut peu etre les avertir car il peu etre considérer comme "dangeureu", nous avons renconter son formateur BAPAAT et apparemen cest un spécialiste pour eviter les journée importante (piscine le lendemain donc encadrement plus important) car en + il setait luxé le pouce pendant la matinée, il est parti a l'hopital et le soir meme il demisionné. donc sil fai ca plusieurs fois je trouve dangeureu pour une equipe davoir un anim sur lequel on ne peut absolumen pa compter!!!

alors que faire? ( je ne veu pa ruiner ses chancees non plus, mais peu etre devrai il se diriger dans un autre domaine que celui en contact avec les enfants!!)

merci de m'aider!!

oui g oublié aussi de dire que effectivemen l'encadrement est suffissant sans lui meme si g beaucoup de stagiaire BAFA et peu d'anim

en fait voici mon équipe:

moi directrice (employé permanente mais valide ausi en meme tzmps son stage BAFD)

1directrice adj qui est aussi anim sur le grp des petits

1 anim sur le grp des grd (juste la 1er semaine)

4 stagiaire BAFA, 2 sur chq grp

avec une moyenne de 21.5 enfant pour la 1ere semaine, es ce que ca passe tout ces st

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

avec une moyenne de 21.5 enfant pour la 1ere semaine, es ce que ca passe tout ces st

Cela dépend de l'âge des enfants... s'ils ont plus de 6 ans, il te faut un anim pour 12 donc 2 anims minimum pour 21,5 enfants :D et donc un seul anim diplômé suffit (50% minimum).

Si ce sont des maters, il te faut 3 anims minimum dont au moins 50% de diplômés donc dans ce cas, il te faut 2 anims diplômés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mai me conseiler vous de declarer cette demission a la DDJS

Heu...si tu declare cette démission dans le simple but de te "venger" ou de faire chier l'anim' perso je ne vois aps trop l'intéret, maintenant si apparament c'est un "anim' a problèmes" la DDJS doit deja etre au courant de ce qu'il fait donc bon... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je le préciserai effectivement à la DDJS : dans la mesure où tu as fourni son nom dans la fiche complémentaire à la déclaration de ton centre avant son ouverture, il est préférable d'avertir la DDJS qu'il ne fait plus partie de ton effectif.

moi je pensais ca dans le sens qu'il faut peu etre les avertir car il peu etre considérer comme "dangeureu", nous avons renconter son formateur BAPAAT et apparemen cest un spécialiste pour eviter les journée importante (piscine le lendemain donc encadrement plus important)

Avertir la DDJS est une simple formalité administrative, en aucun cas tu n'auras à te justifier (d'autant que ce n'est pas une mise à pied ni un licenciement mais une démission). Par ailleurs, si la DDJS devait mener des enquêtes sur tous les anims flemmards, je crois qu'il faudrait créer un service spécial ! Dans ton cas, je ne vois pas ce que cet anim a de dangereux, c'est de la simple paresse, rien de plus. Je parlerai plutôt d'une erreur de recrutement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, il faut le dire à la DDJS afin qu'il le retire de la liste complémentaire.

C'est tout bête, mais s'il se présente au BAFD, normalement il faut avoir 28 jours d'animation et Jeunesse et sport doit normalement se baser sur les fiches complémentaires, même s'il le font rarement.

S'il apparait sur ta fiche, il pourrait donc valoriser ces jours d'animation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

OK IL n'est pas du tout question de se venger je ne suis pa com ca, il est vrai que etant à fond dan mon boulo (aussi quan getai anim) g parfoi du mal a comprendre le anim ne sinvestissan pa mai bon c pa grave tout le monde n'est pa pareil!!

je vai donc le signaler a la DDJS sans plus!!

merci de vos conseil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De toute façon, il ne peut rien lui arriver, démissionner n'est pas illégal il me semble...

Pas illégal non mais pas permis non plus !

Je m'explique :

Je suppose que l'animateur démissionnaire était engagé en CDD (comme tous le monde dans l'animation occassionnelle).

Or la particularité d'un CDD est justement que la durée est "déterminée", cette durée est fixée pour tous le monde : employeur ET salarié. Un nsalarié qui rompt son contrat de travail à durée déterminée le fait de façon unilatérale et s'expose à devoir, à son employeur, des indemnités de rupture unilatérale du contrat.

Cette indemnité correspond au préjudice subi par l'employeur : le salaire pour la période du contrat qui n'est pas exécutée.

(article L 122-3-8 du code du travail alinéa 1,2 et 4)

Cela supose que l'employeur réclame le paiement de cette indemnité, ce qui n'est presque jamais le cas. Rares sont les animateurs (et les directeur qui le savent).

Cela dit, une réflexion me viens à l'esprit : empécher un animateur de partir d'un séjour où il ne veut pas rester, c'est aussi s'exposer à un séjour assez peu agréable voir trés difficile ! Le droit ne résout pas tout !

(exeption à ce que je dis plus haut : le salarié peut partir librement s'il justifie d'une embauche en CDI)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette indemnité correspond au préjudice subi par l'employeur : le salaire pour la période du contrat qui n'est pas exécutée.

(article L 122-3-8 du code du travail alinéa 1,2 et 4)

Cela supose que l'employeur réclame le paiement de cette indemnité, ce qui n'est presque jamais le cas. Rares sont les animateurs (et les directeur qui le savent).

salut!!

je comprend pa ce que tu veu dire? le salarié doit a lemployeur la période qu'il na pas assuré? dans le cas ou il aurait été payé alors? car nous il a été payé les 2 jours qu'il a fait et puis point! donc il nous doit rien!! en+ vu quil est parti le 1er soir, je croi quil etait encore dans sa période d'éssai! non? signature du contrat le samedi avant le vacances!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas été clair, c'est vrai.

Pour la période d'essai : c'est 1 jour par semaine de séjour. si l'animateur été dans cette période, il pouvait partir librement, avec son salaire pour les jours travaillés.

Aprés cette période, l'animateur ne peut pas partir sans l'accord de l'employeur (rupture du contrat d'un commun accord).

S'il le fait, il cause un préjudice à l'employeur. ce préjudice est (en droit, dans les faits c'est souvent différent) réparé par le paiement, par l'animateur, d'une indemnité qui est égale au montant du salaire qu'il aurait du percevoir s'il avait travaillé. Cela surprend souvent, d'apprendre que c'est bien le salarié qui doit indemniser son employeur.

L'idée, c'est que le salarié, comme son employeur, s'engage sur une durée déterminée. C'est la garantie, pour l'un comme pour l'autre d'un travail jusqu'à la fin de cette période.

si l'employeur veux se séparer de son salarié, il doit lui verser son salaire jusqu'à la fin de la période et réciproquement pour le salarié qui veut quitter, contre la volonté de l'employeur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ceci dit, pour l'anim qui n'attend rien d'un point de vue des assedics par la suite, pour éviter de se trouver sous ce risque, il lui suffit de ne pas annoncer de façon officielle qu'il démissionne... Il se contente de ne pas aller travailler; les abscences sont donc logiquement sanctionnées jusqu'au licenciement pour faute grave. l'employeur lui paie donc les jours travaillés et on ne rentre pas dans le cadre d'une démission...

ceci dit, de façon générale, faut être un peu barré pour chercher a retenir un slarié qui ne veut plus travailler pour toi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:D

ok g compris, mais je ma vois mal demandé à un anim de me verser le salaire qu'il aurait du toucher! car en général soit c'est un jeune étudiant ou lycéen, et sinon c'est une pers en recherche d'emploi ou qui n'a qu'un petit emploi à coté. donc c'est pas cool!

ensuite comme le dit nico, c'est clair que vive l'ambiance si on retient par contrainte un anim!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis bien d'accord avec toi Nico.

C'était simplement pour répondre à Olivier, démissionner d'un cdd n'est pas permis... aprés, dans la pratique, ça se fait et peut-etre est-ce aussi bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité claire (Invité)

un de mes animateurs a demissionner des le premier soir, faut il le déclarer a la DDJS?

il me semble que la reponse est oui ( je ne sais plus où j'ai lu ça mais ce doit etre sur la fameuse fiche complementaire de la ddjs ) il faut signaler tout changement dans l'encadrement dés que possible quelqu'en soit le motif : demission ,maladie (longue) , licenciement...

voilà j'espere avoir fait avancer le chmilblick ( et surtout ne pas avoir dit de bétises plus grosse que moi ) :siffle:

sinon bon courrage a tous ,car je pense que vous etes tous comme moi en pleine prépa d'été . :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lilla

le salarié qui démissionne hors du cadre de la période d'essai sans accord de l'employeur est fautif, mais l'indemnité n'est pas égale au salaire qu'il aurait du percevoir ! c'est si l'employeur licencie qu'il doit payer le salaire. pour ce qui est du salarié, il devra payer une indemnité, mais surement pas égale au salaire en question.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement