tonia-tong

Le Cee, Contrat D'engagement Educatif

Recommended Posts

Bon... après quelques recherches, les syndicats ne parlent pas des animateurs, quels qu'ils soient, où qu'ils soient.

La com sur le web est un échec.

Les syndicats ne connaissent pas les animateurs, ils ne leur parlent pas, ils ne les considèrent pas, sauf, curieusement, sur quelques professions de foi. Hypocrites?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité babygirl971

Salut!

Comme moi, cela fait plusieurs mois que vous avez entendu parler du CEE, le contrat d'engagement éducatif. C'est un contrat mis en place pour les animateurs, directeurs et formateurs occasionnels.

Je pensais au départ: "quelle bonne idée! les anim' auront enfin un statut à part entière!". Hé bien, j'ai vite déchanté. sad.gif

J'ai participé à une réunin la semaine dernière ou on nous présentais ce contrat (je fais partie d'un grand organisme national qui en met en place).

C'est un contrat pour lequel vous ne pouvez travailler plus de 80 jours dans l'année (donc, pas possible pour les anim qui bossent tous les mercredis et les vacacnes). Ils ne pourront bosser qu'une partie de l'année. Une fois signé, il vous empêche de bosser en même temps ailleurs (donc, possible que pour les étudiants). Les jours n'ont pas d'horaires 3h ou 10h par jour, ça compte une journée). Le taux de rémunération est de 2,2 heurs de smic par jour (donc, que dalle) et en plas vous n'avez pas droit aux assedic ensuite. :ranting2:

C'est un peu la folie. :busted_red:

Les associations et organisames privés peuvent le mettre en palce mais également les municipalités donc, faites gaffe, votre situaiton risque de bouger. :blushing:

Le discours est que cela va permettre une professionnalisation de la branche car seuls les BAFA et BAFD sont concernés. Mais, il ne faut as se leurrer, les employeurs ne vont pas aider financièrement au BPJEPS et DEFA alors qu'ils peuvent faire du turn-over d'naamteurs sur les structures. Seuls les gens avec bcp de thunes pourront se payer ces formations. :ranting2:

Avez vous entendu parler de ce contrat?

Certains d'entres vous l'ont-ils déjà signé? (en vigueur depuis le 1 er octobre)

Quel a été le discours de l'employeur? Vous a -t-il réellement tout expliqué?

J'attends vos témloignages car mes anim vont être bientôt directement concernés par tout ça!

PS: je cois que je devrais être plutôt dans les coups de gueule donc, les gars si vous vous bien me rediriger.

MODERATION
C'est fait ! Olivier.

Sonia

merci pour l'info ils nous a propose cette contrat mais ont a pas encore signe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité maryse

je n'ai pas encore signé et après ce que je viens de lire je ne signerais pas.

nous avons une réunion demain avec le C.A et je demanderais qu'ils soit claire sur le sujet.

c'est vraiment de l'arnaque!!!

nous animateurs, nous ne sommes déjà pas reconnu à notre juste valeur; en plus sa?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Noël

Comme nous sommes toujours dans l'attente de dispositions conventionnelle, entre la Loi nouvelle et la Convention Collective ancienne, il a bien fallu se positionner.

Pour être tenable, au moins faut-il que les dispositions retenues aient fait l'objet de négociations collectives et soient écrites pour être opposables. A défaut, tout "arrangement" avec les textes pourraient bien être l'occasion d'aller charcher des indemnités aux Prud'hommes ! Gagné d'avance...

Dans notre association, le dernier texte collectif adopté et appliqué cet été est le suivant:

...

En attente de textes d’ordre public précisant les modalités d’application de la règle des 11 heures de repos par tranche de 24 heures, un accord collectif interne a été pris le 13 Février 2012.

Depuis, cet accord se trouve conforté par la Loi du 27 Avril mais doit intégrer les dispositions du décret ici mentionné :

Outre le congé hebdomadaire non payé comme dans toutes les activités (en général le dimanche sauf pour les activités dites « à feu continu », ce que nous sommes), les personnels en C.E.E. au (nom de l'association) bénéficieront des dispositions prévues au décret précité dans les conditions fixées en son article 2 qui modifie l’art. D 432-4 :

Le temps de repos de 8 heures par tranche de 24 heures réservé pour un temps de repos effectif, sauf situation exceptionnelle, est confirmé et maintenu.

Les 3 heures de repos quotidien qui ne peuvent donc être prises chaque jour seront compensées :

1) Pour un tiers de sa durée, soit 1 heure par jour travaillé, en repos supplémentaire non fractionnable, soit 1 journée compensatrice pour un séjour de 14 jours (hors primes).

2) Pour le surplus, soit 2 heures par jour travaillé, il sera indemnisé sous forme d’une prime compensatoire de 2/13 ème d’indemnité journalière de base.

...

Et ça marche... en attendant les adaptations de la Convention collective qui s'imposeront à tous.

L'été s'est bien passé.

Noël

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lu

Je ne sais pas si ça a déjà été expliqué mais bon voilà, j'expose ma situation :

Au mois d'août 2013, j'ai été embauchée par une association bien connue qui s'occupe de l'animation en centre de loisirs notamment. N'ayant pas le BAFA, j'ai eu un contrat CEE (je tiens à signaler par ailleurs que c'est limite limite comme contrat...). A la fin de mon contrat, en ayant connaissance de mon absence de diplôme dans le domaine, ils m'ont proposé un poste d'animatrice périscolaire pour 2 semaines (juste avant ma reprise de cours...). Pour ça, ils m'ont fait signer un CDD.

Or, actuellement, je suis de nouveau à la recherche d'un emploi pour cet été et tout le monde me claque la porte au nez parce que comme j'ai eu un CDD il y a moins d'un an et n'ayant pas le BAFA, je ne peux prétendre au moindre poste dans l'animation.

"Passe ton BAFA !" me direz vous. Certes. J'en avais l'idée. Et j'en avais parlé au directeur du centre qui m'a stipuler qu'au vu des études que je suis entrain d'effectuer et qui se termine dans un an, ce sera stupide de passer le BAFA maintenant, que ça me ferait plus perdre de l'argent contre chose. Il m'a préciser qu'avec la formation que je faisais, le BAFA était donc inutile...

Donc aujourd'hui, je me retrouve dans la merde (désolé pour le terme mais appelons un chat un chat). J'ai fait des recherches concernant l'impossibilité de travailler en CEE après un CDD mais je n'ai rien trouvé... Est ce que l'un d'entre vous peut m'aiguiller sur ce sujet ????

Merci !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est difficile de tout comprendre.

"n'ayant pas de bafa j'ai eu un contrat CEE"

Le contrat d'engagement éducatif est un choix d'employeur, il pourrait faire un CDI ou un CDD, un CAE, etc. Il propose un CEE parce qu'il dépense moins d'argent qu'avec les autres contrats.

BAFA ou pas on peut embaucher les gens en CEE ou en CDD ou CDI.

CDD ou pas il y a moins d'un an, tu peux postuler pour les emplois que tu veux, qu'ils soient en CEE ou non, qu'ils soient dans l'animation ou non.

Après à toi de voir, un CEE souvent c'est hyper mal payé, et bien souvent on gagne plus d'argent avec l'assurance chômage. Ça c'est à toi de choisir ce que tu préfères, être animatrice ou gagner de l'argent.

Note que tu peux aussi choisir des employeurs un peu plus dignes, des gens qui payent mieux leurs employés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lu

Merci de ta réponse

Donc ce que je comprends c'est que le poste CEE qu'ils cherchent pour le mois d'août je peux toujours y postuler même si j'ai eu un CDD il y a moins d'un an ???

J'ai déjà été en CEE donc je connais... Je sais que c'est mal payé mais en attendant, ça me permet de payer mon année de formation...

Désolée pour toute mes questions...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le poste CEE qu'ils cherchent pour le mois d'août je peux toujours y postuler même si j'ai eu un CDD il y a moins d'un an ?

Oui.

Je ne comprends pas trop ce qui motive ta question, peut-être une confusion entre le CAE et le CEE.

Le CAE, contrat d'accompagnement à l'emploi, est un CDD sous condition. Il est légalement utilisable pour des personnes qui sont inscrites à pôle emploi et qui n'ont pas travaillé depuis un certain temps, entre autres.

Le CEE, contrat d'engagement éducatif, est un contrat de bénévolat qui permet à des gens d'embaucher des animateurs sans trop les payer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lu

Ce qui motive mes questions c'est qu'on me répète à tout bout de champ que je ne peux plus prétendre à un CEE...

Donc merci je vais pouvoir les rappeler et leur dire que je peux don bénéficier de nouveau de ce contrat !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peut-être que des gens te conseillent mal.

Ou alors s'ils sont plusieurs, qui ne se connaissent pas, et qui t'ont dit la même chose, c'est moi qui me trompe.

As-tu utilisé d'autres ressources? Pôle-emploi? DDCS? Inspection du travail? Un avocat ou juriste gratuit?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité jon

Le CEE, contrat d'engagement éducatif, est un contrat de bénévolat qui permet à des gens d'embaucher des animateurs sans trop les payer.

Le CEE est un contrat spécifique à l'animation volontaire qui cadre l'investissement de personnels souhaitant consacrer une partie de leur temps libre à l'encadrement de loisirs enfants ou jeunes.

Certains employeurs en abuse et c'est en effet scandaleux, mais ce n'est pas une raison pour diffuser de l'information erronnée (en tout cas subjective)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parfaitement, je suis subjectif, c'est moi qui parle. Toi tu es objectif? tu n'écris qu'une vérité absolue? Explique-moi un peu en quoi ce que j'ai écrit est erroné, tu feras au moins deux personnes mieux informées.

Le contrat d'engagement éducatif est un contrat de bénévolat qui permet à des gens d'embaucher des animateurs sans trop les payer.

Bénévolat : ce contrat est défini dans le code de l'action sociale (et non dans le code du travail comme le sont les contrats de travail).

Embaucher sans trop payer, exactement. Le but du contrat d'engagement éducatif est exactement et sans aucun doute possible de permettre aux employeurs d'animateurs de continuer à les embaucher sans avoir à respecter les conditions d'embauche d'un vrai contrat de travail. Ce contrat permet entre autres :

-de payer les animateurs avec une indemnité ridicule

-de n'avoir quasiment aucun compte à rendre au sujet des horaires de travail

Ceci a été maintes fois expliqué, démontré, et argumenté, même, par les employeurs eux-mêmes.

Le CEE est un contrat spécifique à l'animation volontaire qui cadre l'investissement de personnels souhaitant consacrer une partie de leur temps libre à l'encadrement de loisirs enfants ou jeunes.

Par contre ça, techniquement, c'est faux. J'ai la flemme de tout détailler, mais l'explication se trouve là :

http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idArticle=LEGIARTI000025577364&idSectionTA=LEGISCTA000006157655&cidTexte=LEGITEXT000006074069&dateTexte=20140428

Et juste pour le fun, jon-qui-ne-répond-jamais, explique-moi pourquoi il n'y a que des jeunes qui acceptent ce contrat complètement nul. Je suis curieux d'avoir ton avis euh... non pardon, je suis curieux que tu nous offres une explication objective à cette question.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Invité

Etrange: tu mets un lien qui va à l'encontre de ce que tu affirmes. La source que tu mets en lien réafirme bien l'engagement ponctuel à caractère éducatif, dans un cadre de loisirs.

Contrat de bénévolat !!?? Ceci n'existe pas.

Quant aux enjeux de l'engagement pour un jeune, la discussion à ce sujet avec toi est stérile puisque tu nies sans cesse l'interet que peut avoir le volontariat, ou le simple engagement bénévole ou non. A longueur de post, ta réflexion est basée sur le rapport fric / taux horaire, agrémenté de jolies généralités sur tout organisateur d'ACM et d'un soupçon de théorie du complot.

Donc pas inutile de temps en temps de venir contre carrer les idées toutes faites que tu véhicules allègrement, ne serait ce que pour les lecteurs de ce forum.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien sûr qu'un contrat bénévole existe (contrat moral),

j'imagine que tu voulais dire qu'un contrat de travail bénévole n'existe pas.

Pour ce qui est du CEE, il suffit d'en avoir déjà signé un pour se rendre compte de l'arnaque...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non le lien est cohérent puisque d'une part il ne parle pas de volontariat mais de participation occasionnelle ; et d'autre part il précise qu'il ne s'agit pas d'un contrat spécifique aux loisirs des jeunes étant donné qu'il inclut aussi les séjours adaptés.

Contrat de bénévolat, ah juridiquement je m'en fiche, je n'en sais trop rien mais concrètement c'est du bénévolat. J'en ai déjà parlé sur le forum en évoquant l'histoire du volontariat. Je ne sais plus où j'ai trouvé ça mais c'est sur des sites pro-volontariat.

Le nom de volontariat c'est un mot menteur, la cour de justice européenne ne s'y était d'ailleurs pas trompée il y a quelques années. On voit où se situe la porte de sortie, les cémea entre autres mettent en avant le service civique européen et essayent de démontrer qu'il n'y aura plus de lien de subordination entre animateur (employé) et organisateur (employeur). Personnellement je n'y crois pas.

Quant aux enjeux de l'engagement pour un jeune, la discussion à ce sujet avec toi est stérile puisque tu nies sans cesse l'interet que peut avoir le volontariat

Ah ça t'ennuie de discuter avec des gens qui ne sont pas d'accord avec toi?

Enfin bon effectivement je nie. Ou plutôt je ne comprends pas en quoi le fait d'être très mal payé rendrait une première expérience plus intéressante.

A longueur de post, ta réflexion est basée sur le rapport fric / taux horaire, agrémenté de jolies généralités sur tout organisateur d'ACM et d'un soupçon de théorie du complot.

lol

Non tu inventes, car j'ai ouvert pas mal de sujets bien plus philosophiques qu'un simple rapport pécuniaire. J'ai même expliqué plusieurs fois en quoi je voudrais bien passer au bénévolat total, je ne suis pas du tout contre le principe.

Les généralités, bof... Si tu veux mais bon je passe du temps à lire les pages et des pages des groupes dont je parle, je viens en discuter ici, et sur quoi je tombe, un mec qui me traite de complotiste... Je suis déçu que tu te contentes de me traiter comme un imbécile.

Modifié par jean

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est tard, mais tu surveilles, je pense (je parle à l'inconnu).

Je reviens car je viens de me demander, en fait, pourquoi dis-tu que je suis complotiste?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ton âme s'envole alors vers le purgatoire des animateurs fraudeurs.

Théoriquement tu n'es plus censé signer de CEE supplémentaire mais bon, c'est une déclaration sur l'honneur et il se peut très bien que tu n'en aies pas... Dans ce cas, rassure-toi: aucune vérification ne sera faite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lolo

Bonjour, un petit message de je transfère sur ce blog (envoyé à la DDJS ainsi qu'à la DJEPVA), et qui fait suite à un travail saisonnier que j'ai effectué cet été, et pour lequel j'ai du embaucher des animateurs à moindre coût, tout en étant moi même sous payée. En parcourant ce blog qui ressasse les mêmes revendications depuis 2006, je ne sais pas quoi dire de plus... que nous sommes petits aux yeux des organismes, vive l'éducation populaire, secouons nos mouchoirs et attention, ne pas pleurer devant les enfants !

Voici le message transféré;

"Je tiens à faire part de ma colère quant aux abus que permettent les contrats CEE aux organisateurs de séjours.

En qualité de directrice de séjour, j'ai travaillé pour 56 euros par jour du 6 juillet au 30 août. Mes animateurs étaient rémunérés 23€24 par jour.

Nous avons travaillé 24h sur 24 pour les jeunes et les moins jeunes (de 6 à 17ans) pour un public qui payait quelque fois l'équivalent de 2 salaires d'un animateur au mois son séjour de 15 jours.

Le travail de l'animateur est quelquefois reconnu pour être issu du bénévolat, certes, mais il est temps que les mentalités changent avec la situation économique et le progrès social d'aujourd'hui. Animateur est un métier à risques en tant que responsable du public, qui demande une attention constante et une énergie dans la préparation et l'élaboration d'un programme d'activité en respectant un rythme quotidien de façon éducative.

En qualité de directrice, la paie modique que représente cet abus ne me permet pas d'engager une équipe compétente et pleinement motivée. Je me dois d'être formatrice et directrice, et de faire la part des choses en essayant de relativiser entre mon salaire et celui de mon équipe.

En échangeant là dessus avec l'organisateur de séjour pour lequel j'ai travaillé, il me fait comprendre que si la part de bénévolat est prédominante dans le secteur de l'animation, c'est pour permettre aux oeuvre sociales d'avancer des vacances aux plus démunis. Lorsque je reçois des publics des comités de grosses entreprises (que je ne nommerai pas), je me demande de quoi parle t-on?

C'est le monde à l'envers, surtout lorsque mon animateur dort sous un abri bus pendant son convoyage parce que l'organisme pense lui rembourser l'hôtel qu'il lui a été réservé, ce même animateur à qui j'ai dû avancer de l'argent pour qu'il s'achète un shampoing, et encore mieux; ce même animateur qui a fait les convoyages les plus fatigants (Sorèze-Paris/Soreze-Lille) chaque week end et auquel l'organisme a refusé une rallonge modique de salaire?? Ou est la misère humaine ? De qui se moque t-on, c'est ça, le prix des vacances, c'est ça, les valeurs de l'éducation populaire ? C'est pour ça que je me bas, moi, depuis 10ans , avec ma qualité de DEJEPS?

Je me suis adressée à l'organisateur de séjour au nom des animateurs. Il m'a bien fait comprendre que pour lui, animateur n'est pas un métier. Pour moi, animateur, et directeur ce sont des métiers, et j'en suis d'autant plus blessée lorsque je vois sur ma fiche de paie qu'au delà des 56 euros, il y a déduction de charges salariales, et je vous laisse partager ma désillusion et mon mépris lorsque du total brut de 1568€ je passe avec déduction des charges à 1297,77€ net pour le mois.

J'espère ne pas avoir écrit ce message pour rien.

Malheureusement la dénonciation ne changera pas l'ordre des choses, parce que tandis que l'organisation arbore pleinement son capital, défend ses intérêts financiers, le contrat CEE la protège et nous méprise."

Après ce beau message, le plus dur est de trouver un travail valorisant... dans l'animation ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Invité

On peut quand même se demander pourquoi avec un DEJEPS tu te retrouve à bosser sur une colo, si ce n'est par engagement volontaire ?

On peut se poser des questions quand tu annonces que, en tant que directrice, tu es incapable de gérer les temps de repos de ton équipe et que tu les fais travailler 24h/24.

On peut également s'étonner qu'avec soit disant 10 ans d'expériences et un diplome pro niveau 3, tu tombes des nues en t'apercevant qu'il y a un écart entre le salaire brut et le salaire net !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lolo

Bonjour !

Merci de l'attention accordée à mon message, ça me fait plaisir d'avoir un retour pour réfléchir ensemble. Je l'ai envoyé parce que je me pose encore beaucoup de questions face aux abus liés au CEE, d'autant plus que je suis amenée à embaucher des animateurs par ce contrat là.

La meilleure attitude que je devrais adopter serait de ne rien dire, d'ailleurs je n'étais pas en phase de défendre mes animateurs parce que je suis sensée soutenir l'organisation, la représenter pleinement.

Je vais répondre à chaque question illustrée dans le message précédent;

Tout d'abord, soyons terre à terre, le DEJEPS n'est qu'un diplôme bac +2, plus élevé que le BP mais moins que le DEFA. Il ne faut pas s'imaginer que tout va très bien, qu'il y a du travail partout lorsque du as un DEJEPS. Il ne faut pas nécessairement être directeur avec ce diplôme, mais coordinateur (organisation, communication, médiation) d'une équipe (d'animateurs, de soignants, d'éducateurs...) auprès d'un public varié (de la petite enfance au grand âge / du bien portant au malade) pour répondre à leurs besoins. Etre directeur de colo est un très bon exercice pour se forger dans la mise en place d'accueil collectif de mineurs, et faire de la direction de séjour n'a rien de dégradant pour un DE, au contraire. Une des causes défendue par la jeunesse et sport est justement la formation tout au long de la vie.

Durant mes temps de direction, bien sûr, et sans exception, mas animateurs et moi même avions chacun notre jour de congès. Un jour de congès sur une semaine de 7 jours. Je n'ai jamais dit dans mon message qu'il n'y avait pas de jours de repos. Je disais qu'assurer le convoyage et l'animation de séjour, c'est à te couper le souffle, l'énergie, la motivation. Rassurez vous, mon équipe était très heureuse de choisir son jour de congès de la semaine de façon concertée, suivant l'organisation, les pré-dispositions de chacun lors des réunions de préparation.

Avant de travailler en direction de séjour, durant mes 10 années d'animation, j'ai effectué de très nombreux contrats de vacation. J'ai eu des CDD, des CDI, que j'ai jalonné tant bien que mal pour arrondir mes fins de mois. Je n'étais pas confrontée avant l'année dernière à ce contrat si précaire, et nous n'étudions pas les ressources humaines en DE pour connaître l'ensemble des contrats et leur modalités. Naïvement, en pensant que le CEE était un contrat "forfaitaire", je n'ai pas pensé qu'il y aurait réduction de charges.

Je sais bien sûr faire la différence entre un salaire brut et un salaire net, et je me ferai un plaisir de prendre des cours pour me former davantage sur la lecture d'une fiche de paie afin de lire entre les lignes.

Le but de se forum est de réfléchir ensemble. Je n'ai pas la prétention d'en savoir plus que les autres. Tout ce que je peux dire, c'est que je suis avant tout animatrice, c'est mon domaine de compétence, et ça me fait vraiment mal au cœur de me rendre compte de plus en plus du manque de reconnaissance de ce que j'appelle "mon métier", et que d'autres appellent "des vacances en engagement volontaire".

Le premier pas vers l'amélioration, c'est la critique productive, constructive, la réflexion collective ; vous pouvez ne pas être d'accord avec moi, mais ce n'est pas en se rabaissant mutuellement que nous améliorerons les choses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faut pas t'en faire. L'"invité" qui t'a répondu est un troll, c'est à dire une personne dont les intentions sont malignes et non explicitées.

Peut-être est-ce le même "invité" qui vient de temps à autres se moquer de nous pour défendre l'engagement volontaire. Ses messages disent notre idiotie, notre incompétence, ses messages n'apportent jamais les infos qu'il juge manquantes dans nos messages.

Le CEE est un contrat qui pue. Les familles s'en foutent, les enfants s'en foutent, les animateurs y perdent en dignité, en conditions de travail, en salaire, ceux qui y gagnent, ce sont les employeurs d'animateurs.

Les employeurs prétendent que les familles ne pourraient pas payer. S'ils étaient honnêtes et sincères, il réclameraient directement un statut d'animateur bénévole sans indemnité, ce qui serait une position beaucoup plus cohérente avec ce qu'ils préconisent :

-l'engagement volontaire comme première rencontre avec le monde du travail

-l'engagement volontaire comme vocation, comme le fait de se donner aux autres, comme un fait d'abnégation

-l'engagement volontaire comme aide aux défavorisés

-l'engagement volontaire comme moyen d'exfiltrer les gens qui seraient intéressés uniquement par l'argent

-etc.

Ils meurent d'envie de ne pas payer les animateurs, mais ils ont peur que plus personne ne veuille travailler avec eux. Et ils prétendent être généreux quand ils payent 28 euros au lieu des 22 minimum...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Maud

Et si on rejoignait les gillets jaunes !!???

Marre de ce faire exploiter, n'est-ce pas l'occasion de se faire entendre ?

Je suis en train de diffuser ce texte un peu partout, facebook et syndicats, faites-le circuler, c'est maintenant ou jamais !!

gillet jaune.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement