laballe

Punitions En Général

Recommended Posts

Salut à tous,

J'ai une question: quel type de punitions employez-vous le plus souvent? Attention, vous allez me dire, cela dépend de la bêtise faites mais ce n'est pas là ma question, comment punissez-vous en général les enfants?

Je m'explique, là où je travaille, elles les envoient au coin ou leur donne des lignes à écrire. Pour les 2, je leur ai demandées de changer car je ne suis pas d'accord du tout. En ce moment, j'ai un "petit" voir très grand différend avec toute l'équipe et elles recommencent avec la punition dans le coin.

Est-ce que c'est moi qui suis à côté en refusant qu'elle soit appliquée? Cela me semble inutile et plus approprié à l'école (si on peut dire) Le périscolaire est un temps normalement convivial, si nous n'arrivons pas à le rendre ainsi, je pense que nous devons d'abord nous remettre en question et adapter nos comportements. Je préfère discuter avec un enfant ou le remettre en place tout de suite plutôt que de le faire poiroter face au mur parce qu'il a parlé pendant que l'on demandait le silence.

C'est inutile car de toute façon, les enfants continuent à discuter. Je pense plutôt à de l'échange, des règles strictes et claires mises en place au départ et maintenues tout le temps.

Lorsque l'enfant est vraiment énervé, souvent, je lui dis d'aller s'asseoir plus loin, de revenir quand il estime être calme et de venir me le dire avant de revenir bien sûr.

Et vous, comment faîtes-vous?

à plus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jack l'anim

Coucou

C'est peut être bien peu original ce que je vais dire mais moi quand un gamin fait une bêtise, je préfère lui faire réparer plutot que le coller au "coin". Ca m'est arrivé d'écarter des enfants du groupe, mais en m'assurant qu'ils avaient bien compris pourquoi et qu'ils revenaient ensuite. J'ai eu beaucoup de mal a faire de l'autorité et de l'ordre dans les différentes animations que j'ai mené, mais j'ai toujours été contre l'abus d'autorité, "l'autoritarisme".

Puis une fois ou je voulais vraiment montrer que le bruit nous embêtait vraiment, j'ai fait une petite farce avec mes collègues. D'ailleurs j'ai remarqué que l'oreille des enfants est beaucoup moins fine que la nôtre. Ils arrivent en tout cas a mettre de côté le brouhaha pour entendre ce que dit leur voisin en parlant encore plus fort. J'ai distribué UNE boule Quiés a chaque collègue et on s'est tous bouché une oreille, pour se reposer la tête du bruit, et l'autre pour écouter les enfants. Ca fait un bien fou, et on comprend peut être mieux comment les oreilles des enfants fonctionnent...

D'ailleurs je me souviens de m'être un peu chicaner avec une collègue. Lors du repas, elle s'énervait souvent du bruit ambiant. Et le soir, on sort entre collègues et on va dans un bar ou la musique joue très fort. On devait hausser la voix pour s'entendre, et ca posait pas réellement de problèmes. Alors, pourquoi on pouvait pas supporter 30 voix d'enfants ? Tant que la sécurité est respectée, que la nourriture aussi et qu'on arrive a responsabiliser les gamins autour du repas, pourquoi raler ?

Quand les gens punissent a tort et a travers, je pense que c'est la règle de l'arbitraire qui domine, car ces mêmes personnent jugent à un niveau d'opinion ce qu'ils trouvent acceptable et ne se réfèrent pas au projet général que l'on veut mettre en place.

Pour déborder un peu, ce sont ce genre de personnes qui vont être bien d'accord pour signaler les futurs voyous a la loi de leur propre chef...

Bref je me suis bien laché sur l'un des problèmes qui font flipper (moi aussi) les jeunes animateurs, la question de l'autorité.

Voila voila

A bientot

Jack

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité salami

coucoucoucou

moi le plus souvent lorsque je punit un enfant je le met au coin.Mais attention, je ne l envoi pas au coin parce que il a fait UNE betise mais une bonne dizaine.Je prend l exemple de mon centre,le préau est super petit et resonne super fort,alors on rapelle(les anims) qu il es bien sur interdit de courir a l interieur pour des raison de securité et que si il veulent courur la cour est a eux,mais ya toujours un malin pour taper un 100 metres a l interieur.si il a couru une seule fois comme ca bn ok je passe,mais si ca dure pendant 10 min non stop alors que je lui repete toute les 30 s que c est interdit alors la il y a le droit au petit coin,ou alors ca depend soit c ets le ramassage des manteaux ou ds feutres par terre........enfin voila l enfant es puni et il c est pourquoi et en general il recommence plus de la journée.

voili voilou

:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La question ressort souvent, il y a quelques années je crois le débat était arrivé à ça :

-comment un coupable peut réparer sa faute quand il n'a rien cassé? Insultes, coups, provocations, quand il se met en danger ou qu'il met quelqu'un d'autre en danger (en jouant avec un objet dangereux, en marchant au milieu de la route...)

Je préfère dire tout de suite j'ai pas la réponse :lol:

Modifié par jean

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Invité

cher salami votre ignorence pédagogique est le reflet inconditionnel des différentes problématique liés au difficultées de recrutement d'animateurs non formés a ce type de situation. Il serait plus judicieux d'instaurer des temps de jeux fixant des régles mises en place par l'ensemble de l'équipe pédagogique en relation avec les enfants. Afin que les enfants puissent se défouler autrement (jeux) il ne tient qu 'a vous d'etre plus inventif, je vous rapel que le mot animer veut dire mettre de la vie au sein d'un groupe et non pas faire preuve d'autoritarisme. sur ce bonne évolution

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

cher salami votre ignorence pédagogique est le reflet inconditionnel des différentes problématique liés au difficultées de recrutement d'animateurs non formés a ce type de situation. Il serait plus judicieux d'instaurer des temps de jeux fixant des régles mises en place par l'ensemble de l'équipe pédagogique en relation avec les enfants. Afin que les enfants puissent se défouler autrement (jeux) il ne tient qu 'a vous d'etre plus inventif, je vous rapel que le mot animer veut dire mettre de la vie au sein d'un groupe et non pas faire preuve d'autoritarisme. sur ce bonne évolution

Salut les gens,

Je trouve ton post "Invité" legerment comment dire cela.....Idiot.....

Deja premiere chose, au lieu de poster un message en anonyme il serait bien de mettre ton prenom...De plus je vais defendre Salami qui n'est pas ignorant ou ignorante, par raport a ce qu'elle dit...Moi qui bosse, en ecole et centre aere il m'arrive de "punir" des enfants en les mettants "au coin", pas parce que les activites ne plaisent pas mais parce qu'il sont trop dissipes...Apres 13 ans de metier, j'ai vu bcp de chose..Punir un enfant ne me plait pas du tout, mais quand il faut le faire il faut le faire...

Sinon "invite" je te souhaite bonne evolution...

Encore pardon je me suis mal exprimer dans ce post, et les gens qui ne comprenet pas trop ce que je veux dire dites le moi je m'expiquere mieux quan je serais calmer....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité salami

Merci mr l invité de me dire aussi gentillement que je suis un ignorant,c est dit avec telement de delicatesse que bon je prefere ne pas dire ce que je pense je n ai pas a jugé les gens.Tout d abord un simple "je ne suis pas tt a fait d accord avec ta facon de faire ..."m aurait suffit.De deux chaque situation est differente,si tes gamins a toi comprennent tout sans repeter les choses 147 fois dans la journée hé bé c est tres bien.moi aussi je n aime pas punir un enfants mais dans ce cas la,je prefere le metre au coins 5 minutes le temps qu il reflechisse a ce qu il a fait comme betise que le gamin rentre dans un autre gamin et apres c est la cata.Tu a parlé d activité mise en place pour eviter les courses dans le préau,cher ami tu parle sans connaitre les choses mise en place,enfin bon voila c ets super sympa de discuté avec des gens comme ca dans les forum.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité salami

bonsoir c est remoi.

Je sais que je ne devrait pas m attardé sur ce petit truc mais faut que je m explique sur ceux que j ai dit au cas ou ca aurait été mal compris.Le sujet parlait des punitions en general.dc j explique comment que je fonctionne et mr l invité me lance en pleine face que je suis un ignorant,bon ok tres bien.""Il serait plus judicieux d'instaurer des temps de jeux fixant des régles mises en place par l'ensemble de l'équipe pédagogique en relation avec les enfants. Afin que les enfants puissent se défouler autrement (jeux) il ne tient qu 'a vous d'etre plus inventif, je vous rapel que le mot animer veut dire mettre de la vie au sein d'un groupe et non pas faire preuve d'autoritarisme. sur ce bonne évolution""en general les enfin prennent le préau pour une piste d athlétisme le matin entre 8h20 et 9 h qui es l acceuil des enfants.dans cette accueil on met a disposition des zenfants la salle du centre ou il y a des jeux de société et des livres,dans un petit coin du préau les kaplar,ainsi que des légo et tte sorte de petite voiture et jeux de construction,ainsi que des table spour dessiné.des puissance 4, des jeux d echecs et c est tout il me semble,l acceuil ne dire que 40 petites minutes etensuite on se reunit.entre 8h20 et 9 h si un enfants trouvent le moyen de courir 14 fois dans le préau alors que tout es mis en place pour lui et que il c est que c est interdit et surtt que je lui ai répété ces 14 fois d arrété gentillement et que il continue.ne meriterais t il pas 5 bonne minute au coin ou pour le punir devrais attendre qu il est tamponné un de ces camarades?re merci l invité de m avoir fait comprendre que je n etais qu un ignorant.

je ne punirais plus aucun gosse et comme ca il pouront vivre une veritable bonne joirnée au centre sans"ignorant"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour tout le monde !

Ceci est un débat intéressant ! Cependant, je pense qu'il manque une définition à ce terme de "punition" o combien sujet à discorde.

Il faut faire, pour ma part, la différence entre :

- Punition : acte sans visé éducative, qui n'apporte pas "de réparation" ou de réelle compréhension de l'acte)

et

- Sanction : acte a visé éducative, l'enfant repare et/ou sait pourquoi il est sanctionné et le sanction a généralement un rapport avec la faute ou l'écart commis.

Mais, la sanction ne peut pas non plus avoir lieu si les enfants ne sont pas au clair avec les règles, si le cadre n'est pas clairement défini et expliquer au enfants. C'est un travail d'équipe avec les animateurs et un travail de terrain avec les enfants.

Après, pour revenir à l'exemple de la cour et de ce qui s'y passe, je pense que l'adulte est trop présent dans ce genre, j'entend par là, trop présent autoritairement et verbalement, "la cours de récré" est un lieu terrible et sauvage pour les enfants, mais c'est un lieu nécessaire au développement de l'enfant qui doit se dérouler sans l'intervention de l'adulte. L'adulte est présent pour rassurer les enfants qui en auraient besoin et aussi pour éviter tout débordement qui porterait atteinte imédiatement et de façon dangereuse à l'intégrité physique d'un enfant. Mais jusqu'où nous poser la limite, je pense qu'elle beaucoup trop strict dans beaucoup d'endroit.

Laissons-les jouer, se disputer, râler, pleurer, gérer leurs conflits...

Je pense que ce post va faire râler dans les chaumières mais voilà mes convictions...

Boujou bien !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jack l'anim

Madgoblin tu es fou

Notre rôle d'animateur est d'assurer la sécurité physique, morale, affectife, psychique, relationnelle et spirituelle de l'enfant. Il faut donc veiller au grain, et à chaque danger pour un de ses aspects : ACTION !

Non mais bien sur, je te suis en partie dans tes idées mais je voulais me moquer du discours de certains anims qui ont une très très très très haute idée de leur métier, et du développement de l'enfant, et du concept de sécurité !!!

A bientot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a un très bon film-documentaire qui fait réfléchir sur le sujet :

Récréation de Claire SIMON. On le trouve difficilement, on peut ce pendant le commander dans les grandes enseignes qui vendent du DVD, du livre, de l'informatique, enfin vous voyez...!

C'est un bon support pour faire réfléchir les équipes d'animation sur le rôle de l'adulte quand l'enfant est sur du jeu "libre" (ce ne serait d'ailleurs pas du jeu s'il n'était pas libre, mais c'est un autre débat...)

Claire Simon, une journaliste et metteur en scène qui a filmé une cours de récréation dans une école maternelle parisienne en 1992 où la pédagogie est de ne pas intervenir aurpès des enfants même si les adultes sont présents dans la cour. C'est très très très intéressant et on se rend compte de plein de choses en le regardant et en écoutant l'inteview après de la journaliste.

C'est très sauvage un cours de récré et pourtant il n'y a pas d'incident "grave"...

Si vous avez l'occasion de le louer, de l'acheter, qu'en sais-je c'est vraiment bien, c'est brut, naturel, rien n'a été ajouté ou transformé, c'est comme ça se passe vraiment. !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je relance un peu le débat car j'ai un animateur qui a attrapé certains enfants par les oreilles pour les mettre au coin. Je n'avais encore jamais vu ça car je suis totalement contre. Je lui ai immédiatement dit et il a cessé.

J'ai du mal à comprendre ces réactions car tu fais mal à l'enfant. J'ai souvent réagis actuellement, en l'attrapant par les bras afin qu'il arrête de taper l'autre ou qu'il soit en sécurité. Pour qu'il se calme aussi lorsqu'il a une crise de violence donc je sais que je peux lui faire mal mais de là, à le prendre par l'oreille, je trouve cela violent.

Enfin, c'est mon avis et je le partage!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut laballe

je n'interviendrais pas dans ce post sur le coté "punition" car je ne suis pas une partisane de la "punition", mais plutot une militante du vivre ensemble et d'en cas extrème de la "réparation" ou dune sanction d'un acte grave.

J'ai saisi que tu sembles être dans un marasme avec ton équipe et la question de la violence et comme je n'ai pas de solution en kit :sorcier: je vais te proposer les questions qui me sont venues à la lecture de ce sujet.

Je relance un peu le débat car j'ai un animateur qui a attrapé certains enfants par les oreilles pour les mettre au coin. Je n'avais encore jamais vu ça car je suis totalement contre. Je lui ai immédiatement dit et il a cessé.

Je pense comme toi qu'un animateur n'a pas à attrapé un enfant par les z'oreilles pour le mettre au coin. Bon ok, effectivement idée pas tant partagé que çà puisque tu témoignes que çà se pratique mais pourquoi on est pas d'accord avec cette pratique?

J'ai du mal à comprendre ces réactions car tu fais mal à l'enfant. J'ai souvent réagis actuellement, en l'attrapant par les bras afin qu'il arrête de taper l'autre ou qu'il soit en sécurité. Pour qu'il se calme aussi lorsqu'il a une crise de violence donc je sais que je peux lui faire mal mais de là, à le prendre par l'oreille, je trouve cela violent.

Par contre à partir de là j'aimerai interroger... Je pense pas qu'on ne tire pas les oreilles d'un enfant pour le mettre au coin parceque çà fais mal. :crying::vava:

Il me semble qu'en tant qu'animateur, directeur, mais surtout en tant qu'ADULTES responsables d'enfants on ne pince pas les oreilles d'un enfants, on ne le met pas au coin, etc car:

-c'est humiliant pour l'enfant,

-c'est un acte qui n'a pas de sens éducatif car c'est une réaction de contention physique d'un être humain adulte qui exerce un pouvoir dictatorial (dsl je n'ai pas trouvé de mot plus ajusté) sur un être humain plus vulnérable et dont il a la responsabilité l'enfant. (j'entend par là que l'adulte à un "pouvoir" physique et psychologique.) tu parlais de pouvoir dans un autre sujet... réfléchissons bien à cette notion...

Je pense aussi qu'en tant qu'adultes responsables nous avons à réfléchir avant d'agir, et que l'on peut toujours réfléchir même dans ses situations qui demandent parfois une intervention rapide de l'adulte. Il me semble qu'il y a un projet pédagogique sur lequel l'équipe doit réfléchir et où peut figurer une idée sur la prise en compte des situation de violence dans le centre.

Enfin je terminerai en posant une question:

Comment réagirai l'animateur en question si c'était un majeur et plutot grand gaillard qui se battait ou "faisait une bétise" par rapport aux rêgles de vie du centre.?

L'attraperait il par les oreilles? l'enverrait t on au coin?

Ce que je viens de dire peut sembler absurde...mais je m'appuie sur ma propre expérience dans un centre d'hébergement pour hommes majeurs sans domicile. Je tiens aussi à préciser que je ne suis pas un mastar mais plutot une petite minette...autant te dire que je ne me mettrait pas entre 2 hommes qui se battent et que je ne mettrais pas au coin un homme qui a cracher sur un autre... et pourtant j'interviens.

Il me semble que çà peut être un point de départ, transposé un peu la question pour pouvoir y réfléchir, est ce que dans un contexte sensiblement différent j'aurai vraiment agit pareil...

Modifié par PetitLu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mais pourquoi on est pas d'accord avec cette pratique?
On n'est pas d'accord parce que c'est dangereux, et parce que la loi reconnait que c'est dangereux. C'est étrange de se poser la question.

on ne pince pas les oreilles d'un enfants, on ne le met pas au coin car c'est humiliant pour l'enfant
Je crois que c'est l'effet recherché. Ainsi que la douleur physique.

c'est un acte qui n'a pas de sens éducatif
Je trouve que si. L'éducation c'est l'acte par lequel un adulte conduit un enfant vers sa maturité d'adulte. Le sens éducatif du tirage d'oreilles est peut-être mauvais mais il existe. L'adulte va ainsi influencer le comportement de l'enfant.

c'est une réaction de contention physique d'un être humain adulte qui exerce un pouvoir dictatorial sur un être humain plus vulnérable et dont il a la responsabilité l'enfant.
Et tant que l'adulte s'en sert pour protéger l'enfant, il n'y a pas de mal, si? C'est d'ailleurs comme ça qu'une relation parent-enfant est sensée se dérouler selon la loi, il me semble. Les parents doivent protéger leurs enfants, les enfants doivent obéir à leurs parents.

Quand les parents nous délèguent leur responsabilité dans l'animation, il est normal que les enfants obéissent aux animateurs.

La réparation, ça ne devrait pas être considéré comme "la sanction de la faute". Quand on a cassé un truc, c'est parfaitement normal qu'on contribue à le réparer. Mais quand en plus on l'a fait avec une mauvaise intention alors il doit y avoir une sanction qui signifie que la mauvaise intention est malsaine et qu'elle ne doit pas se reproduire.

Je ne sais pas comment tu interviens dans ton centre d'accueil de SDF, mais je serais vachement surpris d'apprendre qu'il n'existe pas de menaces d'expulsion. Et menacer d'expulsion je trouve que c'est comme mettre au coin. Si lorsqu'un mec crache sur un autre, tu lui fais les gros yeux en demandant au coupable d'essuyer, et ensuite on se serre la main et basta, l'ordre risque d'être très très instable dans le centre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut jean,

pas évident de répondre à ton post, je vais essayer de le faire de façon compréhensible sans trop de citations.

Alors en premier lieu ma question sur l'accord avec cette pratique c'était de l'ironie, mais je serai curieuse de connaitre le loi qui parle du "tirage d'oreilles".

Je pense à la lecture de ton post que nous n'avons pas la même vision de ce que recouvre le mot éducatif.(c'est sans doute pour cela que dans les pratiques d'animation et d'éducation il y a un tel éventail de pratiques.)

et pour ma part, je choisi de veiller à ma pratique quand j'interviens d'un point de vue éducatif auprès d'humain dans une pratique la moins violente, la moins humiliante et la plus humaine possible, c'est à dire en veillant à ce que l'on appelle "la toute puissance" et des comportements qui annule l'être humain dont on est responsable (enfant ou adulte). Ainsi malgré ton explication je ne partage pas ton point de vue selon lequel tirer une oreille revêt un quelquonque sens éducatif au sens humain du terme.

Mon premier post n'avait pas pour objet de critiquer la méthode avec laquelle je ne suis pas d'accord (ce qui en soit ne fait pas avancer le débat) mais de faire partager ma réflexion sur ces pratiques dont Laballe témoigne depuis plusieurs mois.

Je persite et témoigne que l'on peut dans la pluspart des situations intervenir en protégeant les enfants et sans humiliation...

Enfin je conclurai, mais cette partie du post n'a pas vraiment de rapport avec le sujet de Laballe, que non je ne fais pas les gros yeux aux personnes avec lesquelles je travaille quand il se passe un incident, tu leur ferai les gros yeux toi? :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La loi sur le tirage d'oreilles... Trop drôle. :lol:

Les lois qui parlent du tirage d'oreilles, c'est celles sur la maltraitance, ou sur les coups et blessures, les sévices corporels, ou éventuellement ce sont les droits de l'enfant. Je ne suis pas expert en droit mais j'ai du mal à croire que la loi autorise les animateurs à tirer les oreilles des enfants.

Ainsi malgré ton explication je ne partage pas ton point de vue selon lequel tirer une oreille revêt un quelquonque sens éducatif au sens humain du terme.
Ah mais je ne pense pas qu'il s'agisse d'un point de vue ni d'une idéologie, je pense qu'il s'agit de la définition de l'éducation.

Dans mon dictionnaire parmi plusieurs définitions du mot "éduquer" il y a :

«Faire acquérir à quelqu'un les usages de la société : Où t'a-t-on éduqué pour parler de cette façon ?»

L'acte d'éducation, former quelqu'un, le guider pour l'élever, on ne dit plus ça aujourd'hui d'ailleurs mais je suppose qu'on parlera "d'aider quelqu'un à trouver sa route, à s'épanouir", cela consiste bien pour un adulte à influencer un enfant. Et la définition n'impose pas de méthode.

Je crois que les animateurs qui tirent les oreilles des enfants pensent qu'ils sont entraîn de les éduquer, de les mettre dans le bon chemin, ou de leur apprendre la vie, etc.

D'ailleurs ça a longtemps été un de mes problèmes, parce qu'en travaillant dans des centres un peu idéologisés, où les directeurs insistaient sur "il faut éduquer les enfants", ils ne précisaient pas comment (alors qu'il me semble que c'est le rôle du projet pédagogique, de se mettre d'accord sur la méthode). Du coup chaque anim n'en faisait qu'à sa tête.

Je persite et témoigne que l'on peut dans la pluspart des situations intervenir en protégeant les enfants et sans humiliation...
Ça veut dire quoi ça? Tu crois peut-être que j'aime tirer les oreilles? Bon alors je vais l'écrire en gros, comme ça il n'y aura pas de malentendu :

Je ne tire jamais les oreilles, je n'accepte pas la violence faite aux enfants ni les maltraitances d'aucune sorte.

Voilà, tout le monde est rassuré maintenant?

tu leur ferai les gros yeux toi?
Non moi je m'interposerais quand c'est possible, et généralement je pense que je les menacerais d'expulsion. Ou je les expulserais.

Ça ne dit toujours pas ce que tu fais toi.

J'ai bien lu ces trucs pour Laballe, j'ai envie de l'aider, j'ai déjà tapé des réponses longuissimes dans ses sujets avant de me rétracter parce que je me dis que ce sont des mauvaises réponses.

En réalité je n'ai aucune réponse, si ce n'est que les gens que j'ai connus ayant travaillé dans des situations semblables ne l'ont fait qu'un temps, car ils s'épuisaient. Dans une telle situation, il est évident qu'il faut augmenter le nombre d'adultes qui sont avec les enfants, et qu'il faut que ce soient des adultes formés et expérimentés, et même des gens qui reçoivent un salaire motivant. Voilà, le jour où, pour six enfants de dix ans, on embauchera un animateur expérimenté payé au moins deux mille euros par mois, là on pourra se concentrer sur des questions de méthode.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a des animateurs qui effectuent des punitions con pensant faire du bien à l'enfant pour ma part quand je surprend un enfant faire une bêtise j'aime pas utiliser le terme punition, je lui dis d'arrêter ce qu'il fait pendant genre 5min et pendant ce temps j'en profite pour discuter avec et lui expliquer pourquoi il ne faut pas qu'il fasse ça, j'ai souvent des grands je les responsabilise un maximum et ça marche j'ai jamais de soucis quelques fois je fais un briefing ou je râle et je suis vraiment pas marrant (je suis grand et j'ai une grosse voix ce qui impressionne quand je suis pas content)

PS: Madgoblin je suis d'accord avec toi pour la récréation, il faut les laisser courir faire un peu n'importe quoi tout en contrôlant les comportement dangereux, le fait de râler de faire des jeux ou ils se courent après ça fait partie de leur développement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ouf! merci de m'avoir rassurer Jean :wink::bleh:

J'avais bien cru comprendre à travers les post qiue tu laisses sur le forum habituellement qu'effectivement tu n'étais pas un partisant des pratiques humiliantes et violentes.

J'ajouterai peut être alors à ton post qu'a la sagesse d'une définition, la méthode est à définir et choisir en équipe...

il se fait tard, alors bonne nuit à tous!

:lazy:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à tous,

Après relecture de vos réponses et de vos interventions, je pense que les animateurs ne se posent pas tant de questions. Ils agissent dans l'immédiat de la situation et avec leurs propres réflexes et apprentissages du métier. La punition ou la sanction font partie de la vie, que l'on soit adultes ou enfants d'ailleurs, si je peux dire!!!

Donc, il est tout naturel de l'exercer sur un enfant. Après, la question est: quelles sont les méthodes employées et là encore, elles diffèrent selon les gens et leur vécu personnel et professionnel. Ce qui me choque surtout, c'est l'utilisation de la force: tirage d'oreilles, serrage des bras où nous savons pertinemment, que nous leur faisons mal, il ne faut pas se leurrer et le passage au coin. Je cherche d'autres méthodes pour arriver à palier à ceci.

Je ne vais pas mentir, je serre les bras pour les stopper et capter leur attention, pour le reste, je ne le fais pas. Mais même là, je veux trouver d'autres méthodes et ce n'est pas évident.

Les enfants que j'encadre sont dans la violence et certains ne reconnaissent que le rapport de force. Je suis là pour changer cette mentalité et j'ai conscience qu'il faut du temps. Pour l'équipe, c'est vrai que ce n'est pas l'argent qui motive et les 2h de boulot par jour (pour le vacataire qui est avec nous) Il faut donc trouver d'autres intérêts pour que tout le monde avance dans le même sens et fasse tout évoluer. Et cela fait partie de mon travail de directrice.

Je suis en pleine réflexion car cette situation est nouvelle pour moi et que surtout, cela me passionne. C'est un sacré défi que j'adore relever. C'est super épuisant car depuis 5 mois, je ne sors pas du stress et des pressions mais cela vaut largement le coup. Je m'accroche à tous les points positifs et ne me retournent pas sur ce qui a été fait et dit avant.

Depuis que la nouvelle équipe est là, les enfants progressent et apprennent bien des choses positives et c'est ce qui me maintient et me permet de continuer. Jamais jusque là, j'avais eu à me poser des questions sur les punitions car je n'avais pas besoin d'en donner ou d'agir aussi souvent sur un groupe. Mais heureusement, les expériences changent et apportent une évolution.

Voilà, j'ai fini de raconter ma vie!!!

à plus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Une Punie sans raison,,,,,

bonjour

jai pas lu le post en entier car pas le tps mais je voulais juste ajouter mon petit temoignage,,,

Etant ado du style 11 ans je ne me souviens plus.. jetais tombee sur un animateur gonfle je trouve car tous les soirs dans le refectoire il demandait le silence et tant que ce netait pas le cas il mangeait nos desserts.. et ensuite il disait qu il fallait qu on se partage le reste.

je pense qu il faisait preuve d autoritarisme et j avais autant de mepris pr ses collegues qui ne disaient rien.......

donc a mon avis c le DEVOIR dun animateur de dire ce qui ne va pas chez un autre...

bref bonnes colonies et soyez cool :clown:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sylvain

J'ai une question: quel type de punitions employez-vous le plus souvent?

Là c'est la surprise, je m'attendais plutot à une question du genre: employez vous des punitions?

Bon, chez moi, pas de punition.

Si un enfant fait une bétise (ils ont entre 6 et 9 an), il en sera quitte pour une bonne discution qui typiquement se déroulera ainsi:

1. nous lui demandons ce qu'il s'est passé, on confronte les autres enfants éventuellement impliqués

2. nous demandons pourquoi il a fait ca

3. nous lui demandons ce qu'il en pense, en général l'enfant connait les règles et trouve que ce qu'il a fait n'est pas bien

4. Si il ne connaissait pas les règles, nous lui apprenons

5. nous lui demandons comment il va faire pour ne pas recommencer et de s'engager activement

6. Nous nous assurons qu'il a bien compris

Là c'est le cas général, des fois nous a des situations plus graves, et dans ce cas nous avons d'autres dispositifs plus avec des discussions plus poussées.

Ca marche très bien, mais ca demande beaucoup de patience.

Modifié par Sylvain

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Sylvain,

Je suis bien d'accord avec ta méthode énoncée mais je trouve cela adapté à un type de public mais pas à tous. Tu as sûrement dû te retrouver face à un enfant, qui ne tenait pas du tout compte des règles imposées et qui malgré tes discussions, continuait ses bêtises.

Je travaille avec certains d'entre eux, dans une zus, qui vont frapper les autres par plaisir. Je dis frapper: ce sont des coups de genou dans la tête de l'autre, c'est un exemple. Il n'y a pas vraiment dans ces cas-là de discussion possible. Surtout, que ce n'est pas la première fois qu'il agit ainsi, malgré tout ce que l'on a pu mettre en place.

Je ne punis pas car je trouve cela inutile mais par contre, cet enfant a été renvoyé temporairement et là, c'est une forme de punitions, c'est une sanction. Je suis curieuse de savoir comment tu t'y prends quand la situation est plus grave. Qu'appelles-tu grave? Quelle discussion as-tu eu avec l'enfant? Peux-tu me donner un exemple?

Merci d'avance

à plus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Je trouve ce sujet redondant, mais qui revient souvent chez les jeunes animateurs. Comment avoir de l'autorité ? (pouvoir abstrait si l'en est un). Et que faire pour que les gamins ne fassent pas de bêtises.

Ne parlons pas des cas extrèmes comme ceux que rencontrent la balle ou comme ceux que moi j'ai pu rencontrer en colo pour enfants en difficultés (coups de griffes, crachat, coups contre moi, etc)

Je pense par contre que faire des bêtises est absolument naturel. C'est comme si on voulait tester que le pont pour aller sur l'autre rive est bien solide. Alors, au lieu de marcher dessus avec confiance, on saute dessus pour voir si il commence pas à se fissurer. Et il peut être complétement branlant, ce pont, si deux animateurs sont contradictoires, si ils s'engueulent l'un l'autre, si il y a des tensions dans l'équipe, etc...

Voili Voilou, ce que je pensais.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sylvain

Salut Sylvain,

Je suis bien d'accord avec ta méthode énoncée mais je trouve cela adapté à un type de public mais pas à tous. Tu as sûrement dû te retrouver face à un enfant, qui ne tenait pas du tout compte des règles imposées et qui malgré tes discussions, continuait ses bêtises.

Je travaille avec certains d'entre eux, dans une zus, qui vont frapper les autres par plaisir. Je dis frapper: ce sont des coups de genou dans la tête de l'autre, c'est un exemple. Il n'y a pas vraiment dans ces cas-là de discussion possible. Surtout, que ce n'est pas la première fois qu'il agit ainsi, malgré tout ce que l'on a pu mettre en place.

Je ne punis pas car je trouve cela inutile mais par contre, cet enfant a été renvoyé temporairement et là, c'est une forme de punitions, c'est une sanction. Je suis curieuse de savoir comment tu t'y prends quand la situation est plus grave. Qu'appelles-tu grave? Quelle discussion as-tu eu avec l'enfant? Peux-tu me donner un exemple?

Merci d'avance

à plus

En fonction de la gravité, j'implique les parents, le professeur, l'infirmière, notre psychologue. Quand ca craint vraiment ou que les parents ne coopèrent pas je fais appel aux services sociaux qui eux ont une palette encore plus étendue que la mienne. On a aussi une commission "anti discrimination" très efficace.

Je n'ai jamais renvoyé un enfant, d'ailleur m'est complètement impossible dans le contexte dans lequel je travaille.

Une situation grave, c'est par exemple un enfant qui frappe et insulte un adulte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oula, je suis absolument pas d'accord avec les définitions données précédemment : La punition n'est pas éducative, la sanction si (je caricature).

La sanction est l'acte qui rend compte d'un autre. Le bac est sanctionnée (la mention !). La punition est souvent la sanction négative d'un acte manqué ou interdit.

La punition peut-être "éducative". Ce qui consiste a faire une tâche ou l'on apprend quelques choses, comme des exercices, une rédaction pour s'expliquer.

Elle peut-être "bébéte" : Aller au coin, ramasser des feuilles dans une autre salle....

La réparation n'est pas une punition car ce n'est pas une conséquence négative. Pour moi, la réparation est un fait normal et quotidien, comme les excuses et le pardon, le respect .....

Pour ma part, je ne choisi des punition bébétes ou educatives qu'au cas par cas, je suis souvent partagé entre l'idée que "Un enfant qui va apprend que l'angle du mur est droit et que le bout de son nez y passe !" ("bébéte" donc inutile) et que "la punition ne doit pas être l'espace des apprentissages à moins de vouloir les stigmatiser et les rendre térrifiants" (c'est vrai ca l'apprentissage ne doit pas être l'objet des punitions a moins de vouloir faire peur)

Donc je nage dans ce paradoxe et essais de trouver la punitions la plus adequate !

Mieux même j'essaye de les eviter ! La réparation de son acte suffit souvent, et j'adhère evidemment aux processus de discussion et d'explication dit plus haut :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement