Invité morghane

Paiement Des Heures De Travail

Recommended Posts

Invité morghane

Bonjour,

Ma fille a un contrat CDD pour les deux mois d'été. Elle est titulaire du BAFA et travailleau Centre de loisirs maternel 10 heures par jour. La responsable de la mairie qui lui a fait signer son contrat déclare qu'elle sera payée au SMIC horaire, donc 50H par semaine. Je lui ai demandé si elle serait payée les 15 h au delà des 35 h en heures sup et elle m'a dit : NON que d'habitude elle payait juste les heures faites au SMIC sans heures sup. Elle a eu l'air un peu dérangée par ma question. Comme il y avait une erreur sur le contrat, elle a dû le refaire car la date d'embauche était erronée. Le contrat est revenu refait avec la bonne date mais elle a modifiée la ligne sur le salaire.

Art 3 : Melle ..............sera rémunérée sur la base du taux horaire brut fixé à 8.71 € au vu d'un état d'heures signé par le responsable de la direction enseignement.

J'ai lu par ailleurs qu'il était rare que les anim touchent des heures sup pour les heures dépassant 35 h mais qu'il est plus "courant" qu'il soit dédommagés par des jours de "repos compensateur".

Y a-t-il des anim parmi vous qui touchent les heures sup s'ils ne prennent pas leurs repos compensateurs ? (car la convention collective nationale le prévoit.)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les animateurs qui travaillent l'été en centre de loisirs sont généralement bénévoles et indemnisés.

La situation économique du métier d'animateur est nulle.

Les contrats rédigés par les municipalités proposent souvent une indemnité forfaitaire journalière qui peut aller de 22 à... 90 euros? (disons 50 la moyenne).

Les contrats proposés par les associations sont généralement de type "CEE" (contrat d'engagement éducatif) : il s'agit d'un contrat de bénévolat. Ce contrat fixe le salaire journalier minimum à 2,2 fois le smic horaire, soit environ 20 euros par jour. La moyenne se situe entre 25 et 35 euros par jour en colo, peut-être plus en centre de loisirs.

Le CEE n'ouvre pas de droits assedic.

La phrase que vous avez cité "sera rémunérée sur la base du taux horaire de 8.71" ne signifie donc rien. Si c'est un contrat d'engagement éducatif alors la paye journalière peut être de 20 euros par jour. Si c'est un CDD payé à l'heure alors ça peut payer 60 euros brut par jour.

L'animation est le milieu idéal pour faire connaissance avec tous les contrats les plus débiles inventés par les gouvernements successifs. Travail le dimanche et les jours fériés, aucun comptage des heures et menaces aux animateurs osant se dire fatigués, non respect des pauses dans la journées, non respect des jours de congés hebdomadaires, amplitude journalière ne respectant pas le code du travail et salaire ridicule sont la norme.

Nombreux sont les postulants, du coup la loi de l'offre et de la demande joue tellement en la défaveur des animateurs que le gouvernement peut se permettre de leur coller une putain de situation dérogatoire de merde, salaire débile, horaires débiles, congés débiles...

Donc normal qu'un employeur d'animateurs BAFA soit dérangé par une question sur les heures sup. Aucun employeur ne paye d'heures sup, on le répète tous les jours et on sait que c'est pas drôle : "si on veut gagner de l'argent il ne faut pas être animateur". Un employeur qui paye ses animateurs "au smic à 35 heures" c'est déjà vraiment balèze et rare dans le milieu.

L'employeur s'estimant généreux est donc doublement dérangé par la question que vous lui avez posé sur les heures sup. D'abord il sait qu'il paye mieux que les autres donc ça le gêne qu'on lui demande de payer davantage, de plus, si des animateurs posent des questions liées au droit, l'employeur comprend que le jour de l'action en justice se rapproche. Il sait qu'il est interdit de faire faire des heures sup sans les payer, mais jusqu'à maintenant, ça a été...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité morghane

Ce n'est pas un CEE, ce contrat est un CDD payé sur une base horaire au taux du SMIC.

C'est vrai que la situation financière des animateurs est dramatique, mais justement, raison de plus pour ne pas se laisser gruger. Il est normal après tout que l'état montre l'exemple en payant correctement ses employés. Et ce n'est pas parce que beaucoup d'animateurs sont plus mal payés qu'on doit accepter des conditions de salaire déplorables et ne rien contester. La loi et les conventions collectives sont là pour fixer les conditions de travail et de salaire.

Demander son dû auprès de son employeur reste un exercice risqué cependant lorsqu'on est vacataire, donc il est important de savoir quelles sont les habitudes dans la branche avant de s'y lancer.

Y a t il des animateurs payés en heures sup ou les heures sup sont elles compensées par des repos dans des cas semblables ? Quelle est la pratique dans le cas d'un CDD de même type ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Léa (Invité)

Dans l'animation, je ne pense pas qu'il existe "d'heures sup". L'animateur (tout comme le directeur, l'adjoint...) donne son temps sans jamais vraiment compter (il y a toujours une salle à ranger, une réunion qui se prolonge, des parents en retard pour venir chercher les enfants).

Après, le salaire est en général fixé à la journée, et reste le même quel que soit le nombre d'heures travaillées. Dans le cas du contrat dont il est question, il semble que l'animatrice va être payée 35h au smic par semaine. Ce qui est un excellent salaire pour le milieu, me semble-t-il...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je dirige un centre de loisirs d'une mairie. Toutes l'équipe (animateurs, adjoint et moi-même directrice) est payée en heure supplémentaire une fois les 7 heures par jour effectuées. Ces heures supplémentaires apparaissent de façon distincte sur la fiche de paie et sont mieux payées que les heures normales (et en plus ne sont pas imposables).

Moi je travaille en gros de 7H00 à 19H30, donc de 14H00 à 19H30, je suis payée en heures supp.

Toutes les heures sont payées et je trouve ça normal (retour tardif de sortie, heures de réunion, heures de rangement).

La base horaire est d'environ 9 € pour les animateurs et de 11€ pour moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité emmaco

Je dirige un centre de loisirs d'une mairie.

Moi je travaille en gros de 7H00 à 19H30

Ce qui est totalement illégal... ^_^

L'amplitude horaire d'une journée de travail dans la FPT ne doit pas dépasser 12h...et 10h pour le temps de travail effectif.

Mais vous avez de la chance, la plupart des collectivités ayant créé une filière Animation ont annualisé le temps de travail de leurs animateurs afin justement d'éviter les heures sup et autres repos compensateurs... à mon avis, ça vous pend au nez... :P

Quant aux salaires, ils sont statutaires pour les titulaires (selon leur grade) et pour les autres, le montant minimum du traitement est précisé par le décret qui fixe la grille indiciaire (Décret n°2008-1449 du 22 décembre 2008 modifiant le décret n°87-1108 du 30 décembre 1987 fixant les différentes échelles de rémunération pour la catégorie C des fonctionnaires territoriaux)... ouf...

Mais même en cas d'annualisation, il peut toutefois y avoir des heures supplémentaires. Ce sont simplement celles qui sortent du cadre établi par ladite annualisation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité professionnel ou volontaire

vous pouvez sortir des textes du code du travail; je rappellerai que la première mouture du CEE a été contestée par l'Europe et la France à du l'aménager.

Il ne faut pas confondre le CEE et un autre contrat type CDD

Le CEE a été créé pour les emplois occasionnels dans l'animation, relevant de ce qu'on appelle du volontariat !!!

on est tous d'accord pour dire que le BAFA n'est pas un diplome professionnel, il permet juste à des jeunes de travailler pendant leur vacances. LE bafa fait partie de ce qu'on appelle, même dans le milieu juridique, du volontariat...

Il est important de faire la part des chose entre le volontariat et le professionnel.

l'emploi d'un animateur d'Accueil de loisirs ou de séjours type colo est bien un cadre défini dans ce qu'on appelle le volontariat.

donc le code du travail = pour les professionnels, n'est pas applicable dans son entière lecture.

le volontariat est une échelle intermédiaire entre le bénévolat et le professionnel.

les conditions professionnelles et les obligations qui y sont liées par le code du travail, sont applicables sur les contrats CDD. Si nous remettons en doute le volontariat et poussons vers la professionnalisation, il faut prévoir un coût salarial plus élevè, un formation professionnelle et non plus volontaire, soit une augmentation d'environ 30 à 50% du prix des BAFA, qu'un contrat de travail ne serait plus signé au premier jour d'accueil jusqu'au jour de départ des enfants, mais dès le mois de mars en moyenne, avec des obligations vis à vis du salarié. Et au bout on arrivera à la disparition des colos et des accueils de loisirs.

Bien que tout salariés à des droits et est protégé par un cadre législatif, il ne faut pas oublié qu'un salarié a aussi des devoirs.

Payons les heures supplémentaires, et les animateurs n'auront plus la chance que les activités soient prises en charges, karting, voile... il devra payer lui même son activité ? (bien sûr je me fais l'avocat du diable, mais il est important de comprendre qu'avant de revendiquer il faut mesurer le contexte dans lequel nous évoluons)

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité salarié ou non salarié

Propagande stupide n'avez toujours pas compris la différence entre cause et conséquence ton volontariat de merde on n'en veut plus tes belles promesses de s'enrichir au fond de tes poches pleines d'oursins

Tu veux être quelqu'un de bien tu commences par payer tes animateurs autrement tu vas te faire foutre n'ya que les requins qui parlent de coût salarial pour les vrais humanistes salarier quelqu'un est la première dignité au travail

Salarier c'est partager

indemniser c'est arnaquer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité outrée

Je suis tout de même outrée lorsque je lis tous vos messages.

 

1) En effet l'animation volontaire (quand on a que le BAFA) dépend du volontariat et est donc indemnisé et non rémunéré (en colo, par exemple on gagne en moyenne 25/30euros par jour pour plus de 12h de travail...). Lorsqu'on décide de se professionnaliser dans ce métier on passe un diplôme professionnel (par exemple le BPJEPS) pour être embauché en tant qu'animateur professionnel et rémunéré en tant que tel.

2) Donc ça c'est pour les textes et aussi l'histoire de l'animation ( rappelons un peu le contexte de l'éducation populaire qui n'est pas si vieille que cela et qui se professionnalise depuis très peu...). Mais je suis "sur le cul" quand je vois le salaire proposé par la plupart des mairies... Il ne faut pas s'étonner qu'après les jeunes préfèrent travailler au Mc Do même si c'est bien moins passionnant... Bah oui, il ne faut pas se leurrer, on attend quand même un minimum de compensation pour tous les efforts et toute l'énergie dépensée dans ce domaine. Pour ma part la mairie dans laquelle je travaille paye les animateurs vacataires 11.8euros de l'heure soit 118euros brut la journée de 10h, avec en plus les primes d'assiduité,... un animateur qui travaille pendant un mois d'été gagne facilement 2300euros. Mais après c'est à double tranchant car du coup on récupère beaucoup d'animateurs qui ne viennent que pour le salaire et qui ne glande rien de tous le mois!!!

 

Bref voilà voilà!!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Étudiante fâchée
Le 18/9/2015 à 20:14, Invité outrée a dit :

Je suis tout de même outrée lorsque je lis tous vos messages.

 

1) En effet l'animation volontaire (quand on a que le BAFA) dépend du volontariat et est donc indemnisé et non rémunéré (en colo, par exemple on gagne en moyenne 25/30euros par jour pour plus de 12h de travail...). Lorsqu'on décide de se professionnaliser dans ce métier on passe un diplôme professionnel (par exemple le BPJEPS) pour être embauché en tant qu'animateur professionnel et rémunéré en tant que tel.

2) Donc ça c'est pour les textes et aussi l'histoire de l'animation ( rappelons un peu le contexte de l'éducation populaire qui n'est pas si vieille que cela et qui se professionnalise depuis très peu...). Mais je suis "sur le cul" quand je vois le salaire proposé par la plupart des mairies... Il ne faut pas s'étonner qu'après les jeunes préfèrent travailler au Mc Do même si c'est bien moins passionnant... Bah oui, il ne faut pas se leurrer, on attend quand même un minimum de compensation pour tous les efforts et toute l'énergie dépensée dans ce domaine. Pour ma part la mairie dans laquelle je travaille paye les animateurs vacataires 11.8euros de l'heure soit 118euros brut la journée de 10h, avec en plus les primes d'assiduité,... un animateur qui travaille pendant un mois d'été gagne facilement 2300euros. Mais après c'est à double tranchant car du coup on récupère beaucoup d'animateurs qui ne viennent que pour le salaire et qui ne glande rien de tous le mois!!!

 

Bref voilà voilà!!

 

J'aimerais bien savoir où on peut être payé comme ça car moi on ne propose un CEE d'un mois pour 650 euros à 48h par semaine. Je demande pas autant que ce que vous dites (2300) mais il y a des limites.. En plus je suis passionnée j'adore les enfants je veux en faire mon métier plus tard et quand je vois comme on est payés dans l'éducation je me dis qu'il y a vraiment des injustices.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité animatrice

l'animation n'est pas le metier le mieux payer car en generale ce sont les jeunes qui y travaille moi je suis en contrat d'avenir et c'est sur que le salaire ne suit pas toute les responsabilité que l'on nous donne, des fosi je me retrouve a faire des choses de direction alors que je ne suis que animatrice, la je vais passer mon bafa mais je me fait avoir car les samedi dimanche et jours ferie ne sont pas des jours ou je travaillle logiquement et je sent bien le coup de pas etre paye pour ses jours de formation qui sont sencer etre compter comme jour de travail.

 

il faut bien lire la convention collective et voir avec le droit du travail qui eux non pas le choix de respectez ceux qu'il ecrivent. mes employeur on fait des fautes et des animateur ce sont plein et ce sont fait payer des heure non declarer donc non payer. et sujet a part attention au contrat annualiser c'est un truc de merde, car a  lannée tuf ait temps dh'eure ect donc semaine hors vacance tu fait 30h par semaine et les vacances tu te tape 44h maxi voir plus des fois par semaine mais on es pas payer plus cher car c annualiser....

 

l'animation c pour depaner mais faut pas rester trop longtemps si tu veut gagner la somme du travaille vraiment réaliser

 

PS : ne faite pas attention au faute

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoticons maximum are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement