animarom

Oh Périscolaire Que Tu Es Beau....

Recommended Posts

Ah ça oui j'aime l'animation.

Bonjour à tous,

Défouloir :

Pour tout dire, je me prend même à aimer la professionnalisation de l'animation.

J'aime la "coéducation", la pédagogie, les projets, le développement durable, la vie en collectivité, le respect et même les instit's qui de plus en plus nous considèrent de mieux en mieux.

Bref, ce que je préfère, c'est le périscolaire.

Ah ça non je n'aime plus l'animation.

Pour tout dire, je me prend même à ne plus comprendre pourquoi les projets ?

Ça me saoule la "coéducation", la pédagogie, le développement durable, la vie en collectivité, le respect et surtout les instit's qui ont peine à nous considérer.

Je lance un appel à tous les politiques afin de sauver l'éducatif ludique : Sortez les sous pour employer du personnel motivé !!! Pourquoi ne pas proposer aux enfants du personnel qualifié ? Pourquoi ne pas proposer en réalité ce qui est noté sur vos projets ? Pourquoi ne pas créer un ministère Jeunesse ? Ça ce serait fort ! Pourquoi ne pas nommer un défenseur des enfants ? Pourquoi ne pas signer une convention des droits de l'enfant ? Bon ok, là je suis allé trop loin... alors pourquoi ne pas la faire respecter, tout simplement ?

Voilà, y'avait marqué "défouloir"...

post-2276-1257806738,5706_thumb.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le périsco... est-ce que tu parles aussi du centre de loisirs?

Ce n'est pas que de l'animation, si? Je veux dire qu'il y a aussi de la surveillance...

Et faire de la surveillance, c'est difficile à supporter moralement, épuisant. Tu n'es pas valorisé du tout, ni pour les enfants, ni pour les adultes (parents, collègues, enseignants, employeur...).

Peut-être que le truc c'est de montrer ce que tu sais faire. Des animations techniques, où tu te mets en valeur... Pénible si tu n'as pas de temps de préparation payé, mais c'est peut-être un moindre mal?

Sinon pour le reste, un anim périsco je crois avoir fini par comprendre que c'est un emmerdeur. On n'attend rien de lui sauf qu'il surveille. Quand il fait autre chose... il fait chier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

LOL, non, je ne parle pas du centre de loisirs, je parle du pré et post scolaire et surtout de la pause méridienne. Les accueils autour de l'école...

Dans beaucoup d'endroits, c'est un peu de la parlotte. Leur grandes phrases sur le rôle éducatif et professionnel des animateurs périscolaires ne tiennent pas debout puisqu'ils n'y mettent pas les moyens. On embauche des "animateurs" 8h/semaine et on se demande pourquoi certains ne se sentent pas concerné par le taf.

On recrute qui veut bien postuler pour 8h/semaine.

En gros, on se retrouve avec des gens qui ne sont pas animateur et on nous dit : "formez les, on pense qu'il vont assurer !" Mais pour assurer, il faut préparer... On sait qu'un animateur effectue beaucoup de travail personnel, chez lui, hors de son temps de travail. Mais demander ça à quelqu'un qui bosse 8h/semaine, qui ne se sent pas concerné est impossible. Ces personnes sont là pour un travail d'appoint, pour manger gratos ou parce qu'il faut bien faire quelque chose...

Bref, je désespère avec mon équipe...Quand un pas est franchi, c'est une nouvelle problématique qui arrive.

Pour ces gens là, objectif pédagogique, c'est du chinois...

post-2276-1257845049,7748_thumb.jpg

Modifié par animarom

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah je pensais m'adresser à un animateur qui déprimait.

Mais non c'est plutôt un directeur? On progresse...

On ne peut pas demander à quelqu'un de préparer chez lui, qu'il soit recruté pour 8h ou pour 35, c'est inadmissible. Courant mais inadmissible. Connais-tu un seul autre employé municipal qui rentre chez lui avec ses dossiers pour bosser à la maison pendant qu'il fait faire ses devoirs à ses enfants, ou pendant qu'il prépare à manger pour sa femme?

Il faut un employeur un peu plus humaniste, qui paye du temps de préparation, éventuellement qui l'encadre mieux que ça, comme tu l'as sous-entendu, si j'ai bien compris.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait je suis un peu les deux (directeur et animateur). Je suis "référent", je suis "garant" de la mise en œuvre des différents projets. Je suis un "animateur responsable et professionnel qui possède une vision expérimentée des choses" lol.

Bref, j'ai en charge l'organisation des temps d'accueil, la gestion d'une équipe, le relationnel équipe/parents/instit's/mairie/etc. ,etc...

Mais je possède entièrement mon rôle d'animateur au sein des accueils.

Pour le travail "non rémunéré", je suis d'accord avec toi même si c'est très courant, devenu une obligation en de nombreux lieux de travail...

Exemple : Le planning d'activités de tout le mois matin, midi, soir, doit être préparer en 2h de réunion qui sert aussi de réunion de fonctionnement, d'organisation, de rappel et d'information... Bref, si t'a pas prévu tes activités en amont, c'est à dire hors temps de travail, c'est la panade...

L'animation, c'est quand même une passion avant tout. En proposant 8h/semaine, on ne touche pas des personnes intéressés par le métier mais par d'autres facteurs (repas gratos ; 8h c'est bien, c'est pas trop ; tiens plutôt que de m'ennuyer chez moi je vais garder les momes, j'aime bien les momes,etc.)

Je suis peut-être un peu sec c'est vrai...

C'est vrai que certain se découvre un intérêt à cette fonction et mettent de la bonne volonté.

Mais pour les autres....

On ne peut rien faire, on est en sous effectifs...

A toi de les former ! qu'on me dit.

A moi de rattraper les choses parce qu'ils se voilent la face et la veulent bien propres lorsqu'ils présentent les choses aux citoyens :

Nous, ici, on s'occupe bien des enfants, de l'éducatif ludique en toute sécurité. Vos enfants sont bien chez nous !

Bref, ras la patate...

post-2276-1257885375,918_thumb.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

Je pense qu'animateur et directeur de périscolaire est l'un des plus beaux métiers du monde. Nous avons pour une fois les moyens de mettre en place des actions pour permettre aux enfants de s'épanouir sur un labs de temps tres long.

Je suis directrice de périscolaire, un peu animatrice. Je travaille un peu à la maison mais surtout au travail. En faite, ses "nouveaux métiers" manquent de conscidération et c'est pour cela qu'on arrive dans des ennuies comme tu peux les soulever.

Lorsque ses postes ont été crée, les politiques ont souvent pensé qu'à caser les enfants. Certaines personnes à travailler juste quelques heures avec des enfants, parce qu'elles aiment les enfants ou bien parce qu'on leur a proposé le poste et en tant que maman se sont sentie obligée de rendre service à leur commune. Les formations pro ont débutés et ces personnes ont voulu mettre en place des projets.Des jeunes qui ont passé leur BAFA voulait aussi se rendre utile tout au long de l'année.

En gros, tout le monde avait une bonne raison pour mettre les péri en place et personnes n'y venait exactement pour la même raison. Alors forcément, ça crée des tensions et des problèmes. Et c'est franchement pas évident tous les jours. Mais je crois que tout de même, la majorité de ses personnes pensent que l'enfant doit pouvoir s'épanouir durant ce temps là sauf que personne ne le voit du même point de vue.

Je crois que c'est à nous en tant que directeur de structure de nous mobiliser. De chercher en chaque membre de notre équipe les qualités que celui-ci peut avoir et rediriger son action dans ce sens là, d'aleter les politiques et les associations sur le manque de temps pour pouvoir mettre en place des actions, de créer des actions visibles de tous pour que politique, association et parent se rendent compte que notre travail est un travail de qualité, que nous avons de plus en plus l'adhésion du monde éducatif (instituteurs, ...).

Bien entendu, ses belles paroles ne règlent pas les problèmes de l'équipe. J'entends bien qu'une fois qu'un élément est règlé, on a tendance à tomber sur un autre. Mais je crois que ce soit en animation ou dans un autre travail, du moment qu'on a travaille en équipe, on se confronte à des modes de pensées différentes, à des problématiques diverses et à des manques de communication.

Je crois qu'il faut qu'en tant que directeur être capable de garder la flamme, s'investir dans d'autres associations (formation BAFA, rencontre interpéri, ...) pôur pouvoir amener de l'eau à notre moulin.

A la prochaine

Modifié par toutoune68

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour toutoune, je suis d'accord avec toi, je reste éperdument passionné par mon métier.

Ce qui me rassure, c'est qu'apparemment, il y a des endroits où des moyens sont développés pour avancer.

Car pour ma part, je suis au travail quand les enfants sont là et pendant 4 heures de réunions par mois. Je précise que quand les enfants sont là, je deviens animateur.

Pour tout le travail administratif, d'organisation, de réflexion, c'est chez moi que ça se passe. On me demande de réfléchir, de préparer, d'organiser, d'agir et d'effectuer de bilans mais je ne suis payer que pour agir.

Si les péri se déroulaient dans le professionnalisme nécessaire à la fonction que l'on occupe, ce serait plus facile pour moi d'accepter de me faire exploiter de la sorte. On nous en demande toujours plus, ils se font mousser et moi exploiter ^^.

Si je n'aimais pas ce métier, il y a longtemps que je n'y serais plus...

En ce moment, je note mes "heures réelles effectuées" afin de leur montrer ce que je vis. J'espère, peut-être en fantasmant, qu'ils reconsidèrent le travail que l'on produit...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité margauxanim

Tout a fais d'accord avec toi !!!

J'insiste surtout sur le fais d'embaucher du personnel !!! 14 anfants pr un anim avec des enfants de 3 a 8 ans (je parle pr moi) c'est énorme surtout avec une patronne qui n'en a rien a battre des loi.

Faudrait-il déjà que les patrons respect les lois ! Et se mette a la place des animateurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lily

tout a fait d'accord, pour moi, 18enfants de 5 ans, ca devient une véritable garderie, une mission impossible, je pense à abandonner ce boulot à cause de cette condition d'enfer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

18 enfants de 5 ans ? Effectivement, c'est une garderie, puisque c'est illégal pour un périscolaire agréé DDCS. Les nouveaux taux sont de 1 anim pour 14 enfants de moins de 6 ans et 1 anim pour 18 enfants de plus de 6 ans... Si la structure est déclarée à la DDCS !

Si elle n'est pas déclarée, il s'agit dune garderie... Où l'on peut avoir une personne pour 50 enfants...

En ce qui concerne ces taux, il s'agit d'une dérogation pour 3 ans. Au-delà, en théorie, on devrait revenir aux taux actuels de 1 pour 10 et 1 pour 14. Mais je n'y crois guère...

Ces taux ont été mis en place pour justement faliciter les "garderies" à se déclarer comme Accueil Périscolaire.

Etant directeur d'un ALSH Périscolaire, je tiens à souligner que le périscolaire N'EST PAS une garderie. Il y a un projet péda, on y fait des activités, et on a surtout des objectifs éducatifs derrière toutes nos actions mises en place.

Il ne s'agit pas de simple surveillance, même si, et c'est au choix de l'enfant, on a des enfants qui peuvent simplement préférer jouer dans les différents aménagements, plutôt que de participer à une activité cadrée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mike

Mon témoignage, en tant qu'animateur; que j'ai laissé sur d'autres sites qui parlaient de la périscol.

J'ai été recruté pour un contrat de 20h par semaine et au final je n'en fais que 10. J'ai appris par la suite que c'était courant, de gonfler le nombre d'heures dans l'annonce, car il est difficile de recruter une personne pour si peu d'heures. Je me retrouve donc toute l'année bloqué avec ce contrat précaire, avec des horaires qui ne me permettent pas de chercher un travail ailleurs et de cumuler. Une année à vivre dans la misère donc.
Je poursuis, et là, j'espère que les parents qui liront ce message réfléchiront bien à cette réforme, au bien-être de leurs enfants, et réagiront.
A 15h j'arrive, mon référent ne rassemble pas les enfants dans la cour après la récré, je dois, avec les autres animateurs, leur courir après pendant qu'ils jouent pour les rassembler. Toutes les semaines, mon groupe officiel change, si bien que tout ce que je prépare tombe à l'eau et qu'il faut tout le temps improviser, faire connaissance avec de nouveaux enfants, retisser des liens, réexpliquer l'activité et faire des redites... En plus de cela, on m'a confié des enfants qui ont des troubles du comportement, je ne suis pas formé pour m'occuper de ce genre d'enfants, je fais au mieux, mais ça perturbe toujours grandement le déroulé de mon activité et ça diminue drastiquement le temps que je peux consacrer aux autres enfants et à l'encadrement de mon activité... Avec ça, on me change de salle très régulièrement et je n'ai jamais le matériel qu'il faut pour mener à bien mon activité. J'ai pris le pli de l'acheter moi-même, en sachant que je suis payé 8 euros de l'heure. Et il faut rajouter aussi que parfois ce sont mêmes les chaises qui manquent... Je me suis déjà vu obligé de faire assoir plusieurs enfants sur une même chaise pendant 2h... Comment offrir dans ces conditions-là des ateliers de qualité ?
J'ajoute aussi qu'il est courant que les enfants se retrouvent privés de récré et emmenés directement en atelier. D'une manière générale, les enfants sont soient très excités soit crevés, et on les comprend, les journées sont longues et eux mêmes ne savent jamais vraiment ce qui les attend à la fin de la journée puisque les activités changent tout le temps... Ils sont ainsi ballotés d'un animateur à un autre... Ont des ateliers dans la cantine, dans la salle de l'instit... Tous leurs repères sont brouiller et ils y prennent peu de plaisir...
A cela encore, il faut ajouter l'ambiance, les instituteurs sur place n'apprécient pas notre présence, comment leur en vouloir ? Ils ont raison, cette réforme perturbe de a à z tout le bon fonctionnement de l'apprentissage. Il arrive donc souvent qu'il y ait devant les enfants des prises de bec animateur - personnel enseignant.
Pour finir, la plupart des animateurs recrutés ont très peu d'expérience, et passent plus de temps à hurler sur les gamins qu'à essayer de faire des choses intéressantes avec eux, quand ils ne se prennent pas la tête entre eux... En même temps, c'est compréhensible, quand vos conditions de travail changent en permanence, la dose de stress est intense et il est difficile de rester zen tout le temps... Il faut enfin savoir que dès le départ on nous a juste fait une réunion pour nous présenter vite fait, mais nous n'avons même pas eu le droit à une visite de l'école, histoire de voir par exemple où se trouve la sortie et donc pouvoir veiller à ce qu'aucun enfant ne s'y dirige... Je le redis, ce manque d'organisation font que nos conditions de travail sont déplorables, que notre motivation baisse, que notre stress est intense et qu'en plus, nous avons des status précaires qui ne nous permettent même pas de vivre correctement. Bien sûr, les enfants pâtissent de tout cela. Ce sont eux les premières victimes de la bêtise de nos élus...

Alors je le répète, à tous les parents, réfléchissez bien à ce qui est en train de se passer dans les écoles. On détruit littéralement l'éducation et l'apprentissage, on met du personnel non qualifié, et à terme, je suis sûr que ça permettra de rendre l'école inefficace et de la vendre au privé... Hors l'école c'est nous, ce sont nos impôts (ce que nos élus se gardent bien de nous rappeler...), et nous la payons tous assez cher pour exiger qu'elle soit de bonne qualité pour nos enfants. Et même si ça me fait perdre mon pauvre "quart temps", je préfère encore me retrouver sans emploi et que cette réforme soit retirée, plutôt que les enfants continuent de subir l'irresponsabilité totale de nos élus...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça donne envie de participer.

En tant qu'animateur et en tant que participant aux décisions d'organisation.

Désolé pour ton contrat de dix heures, je ne sais pas comment on t'a arnaqué, clair que c'est lamentable. En effet on n'attire pas les mouches avec du vinaigre et j'ai déjà aussi vécu ce genre d'annonce mensongère. Ceci dit je l'ai démasquée lors de l'entretien et j'ai dit non.

Tu n'es pas bloqué, il ne faut rien exagérer. Dix heures par semaine, les horaires ne permettent peut-être pas de cumuler, en revanche tu peux bien chercher autre chose. Et si tu trouves mieux, rien ne t'empêche de quitter un mauvais poste.

A 15h tu cours après les enfants... euh... are you serious? Prenez-vous un peu en charge! Suggérez vos idées à votre référent ou votre directeur, je ne sais pas, il y a des solutions. Par exemple aller chercher les enfants dans les classes, par exemple créer des points de rassemblement visuels, par exemple utiliser une sonnerie...

Les changements de groupes intempestifs, ça c'est sûr que c'est nul. Pour les animateurs, déjà, et surtout pour les enfants. C'est le plus gros souci de la réforme, je ne peux pas m'empêcher de croire que ça a été pensé : les enfants sont promenés d'un adulte à l'autre constamment. Ils n'ont aucune autre solution que se soumettre au maximum pour avoir un peu la paix. Ils doivent faire une confiance aveugle.

Les troubles du comportement, tout le monde y a droit. De toute manière ce n'est qu'un produit de la multiplication des normes. Plus il y a de normes et plus il y a d'anormaux. Il y a des enfants qui, il y a dix ans, n'auraient jamais relevé d'un quelconque "trouble" et aujourd'hui on met un nom sur des symptômes plus ou moins bien identifiés... et on en a fait des anormaux. C'est pas bien grave, il n'existera jamais aucun groupe parfait.

De toute manière si tu changes chaque semaine de groupe, tu t'en moques un peu, non?

Le matériel, les locaux, je suis d'accord, on n'a pas ce qu'il faut. Je précise tout de même que personne n'a la solution. La réforme est complètement nulle de ce point de vue. Pour le matériel, on peut s'arranger quand on communique bien et qu'on agit intelligemment. Pour les locaux on ne peut pas tout faire.

La récréation de l'après-midi disparaît, oui, ce n'est pas un problème car nous sommes en nap ou tap sur un temps de loisir. On n'est pas là pour obliger les enfants à faire des trucs. La récré c'est nous.

Le monde de l'animation s'est jeté comme un requin sur les nap, pour proposer ses myriades d'activités de qualité... alors qu'au départ on était juste les bouche-trous, les gens avec les bons diplômes pour faire de la surveillance.

Bien d'accord avec toi sur les problèmes de salles (partage avec les enseignants) (encore que dans toutes les écoles où je vais, ça se passe vraiment très bien). Et sur le fait que le recrutement a été très difficile.

Ça, par contre, que les gens soient mécontents de leurs conditions de travail, ok, mais ça a à voir avec leurs supérieurs hiérarchiques, pas avec les enfants.

Je pense que beaucoup de villes ont eu le souci des réunions tardives et trop courtes, des visites d'écoles... C'est carrément pas évident. Dans mon secteur les parents ont répondu au dernier moment, voire pas du tout. Et réunir quarante personnes, c'est héroïque. Il faut trouver les locaux pour cette réunion, on rassemble des gens qui connaissent tout et des gens qui ne connaissent rien, les gens ne se connaissent pas et en général ça fait qu'ils ne communiquent pas du tout entre eux. En tant qu'organisateur j'ai aussi eu à faire à des gens qui refusent de se déplacer pour venir aux réunions.

L'école va gagner en efficacité, je ne suis pas d'accord avec toi. Les enfants seront morts de fatigue en particulier à cause de la mauvaise organisation, parce que les différents groupes d'adultes ont fait n'importe quoi, c'est tout.

Diminuer la journée et régulariser la semaine, c'est évident que ça rend la semaine plus efficace.

Mais exploser le rythme comme on le fait (1h30 de nap 2 fois par semaine), changer d'adultes en permanence, multiplier les déplacements, ajouter des ateliers d'animation où il faut se concentrer, etc. ça augmente la fatigue des enfants. Les parents ont leur responsabilité car ils ont bien souvent été consultés et ont refusé l'école le samedi matin (dommage), les élus auraient dû faire 45 min par jour mais les animateurs n'en voulaient pas, etc.

Je ne pense pas qu'il y ait d'intention de privatisation, du moins la manœuvre est beaucoup plus complexe que ça. Les écoles privées sont généralement confessionnelles, et ça complique la chose. L'état a l'air de beaucoup tenir à son mammouth laïque.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Mike,

Eh oui être animateur périscolaire c'est avoir des conditions de travail assez difficiles, quasiment aucune possibilité de prévoir à l'avance quel va être le nombre ou l'âge des enfants, pas de matériel, peu de temps et aucune considération professionnelle.

Je ne connais pas la réforme des rythmes scolaires, j'ai arrêté le périsco bien avant mais j'ai souvent vu ce que tu décris (du coup ce n'est pas pire maintenant, c'est simplement pareil mais à plus grande échelle...).

Sauf quelques points que je comprends pas: tout d'abord si ton contrat ne correspondait pas à ce que attendais, pourquoi l'avoir signé ? Ensuite, s'il n'y a pas assez de chaises, il vaut mieux s'asseoir par terre (et puis une ronde au sol c'est plus sympa) et enfin, il faut instaurer un signal de rassemblement dès les premiers jours c'est la base.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Daniel Raynaud

Ah ben tiens je vais en profiter de ce sujet...Parce qu'il y a quand même bien des posts et des "préoccupations" qu'ont certains qui me font bien marrer!!!

Tiens je sais pas, par exemple j'ai bien envie de dire aux petits "chefs" et "directeurs" des équipes périscolaires de davantage s'intéresser aux mômes en eux-mêmes plutôt qu'à l'organisation d'activités "trop cools" conçues juste pour faire plaisir aux élus et aux parents.

J'ai envie de leur dire de s'intéresser davantage à la violence ordinaire dont eux et tous les petits léche-culs de panurge qui, dans les équipes, les suivent comme des toutous font preuve en parlant aux enfants comme à de la merde, en les forçant à bouffer, en usant de la punition et du sarcasme et même parfois de violence physique (très légère ah mais oui! pardon!) plutôt que de venir emmerder un animateur qui a le malheur de se comporter en être humain avec les gosses et de refuser cette stupide barrière et ces concepts débiles d'"adulte référent" à qui il faut obéir et qu'il faut donc craindre.

Je constate avec un rire jaune que l'on vient faire chier des animateurs dont le seul tort est de traiter les mômes comme des êtres humains et non comme des petits "fouteurs de merde" de seconde zone mais que par contre on tolère parfaitement tous ces adultes ayant un comportement abject avec les enfants.....Et je constate aussi que les petits mange-merdes fayots de chefs sont les premiers à aller faire leur petite délation, simplement parce qu'on a osé contester leur point de vue de petit dieu de carnaval.

Et enfin je vous dis, arrêtez de nous saouler avec vos grandes phrases sur la liberté de conscience et d'expression, du bien-être et du respect des enfants ou de je ne sais quelle autre "valeur" de mon cul!!!! Parce que vous n'en avez juste rien à foutre de tout ça. Vos motivations ce sont des luttes de pouvoir interne et le fait de vous venger inconsciemment de votre violence éducative de jeunesse sur des mômes à votre tour!!!

Bande de charlots!!!!! Oh oui périscolaire que je t'aime, que je t'aime quand tu es truffé d'incompétents qui haïssent autant leur taf et les mômes qu'ils se haïssent eux-mêmes. Bon je précise quand même que je ne généralise pas, il y a des gens très chouettes avec qui ça fait plaisir de bosser et si vous êtes de ceux là ce message ne vous ai évidemment pas destiné.

Besoin de décharger donc désolé pour le gros coup de gueule d'un animateur qui en a juste sa claque de l'esprit faux-cul et délateur qui règne trop souvent dans l'animation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour tout vos messages!

En ce moment je me pose beaucoup de question sur ce fameux périscolaire!!

Je suis passionné par mon métier d'animatrice, j'aime tellement ça que parfois je me laisse dépassé par mon travail. Je le ramène un peu trop à la maison parce que 4h de prépa par mois pour les TAP et les MERCREDI c'est pas assez. J'ai l'impression. Après ça ne me dérange pas tant que ça de le préparer chez moi. Ce qui me gène c'est que pour mes employeurs c'est tout à fait normal. A croire qu'on a pas le droit de penser à autre chose que le travail.

 

Ensuite, j'ai la malchance d'avoir un CUI-CAE 20h semaine. Quand ils m'ont embauché ils ont laissé sous entendre que les meilleurs éléments pourrait avoir leur place dans l'équipe et signé un cdi. Bonne poire que je suis je me suis donné a fond dans tout mes projets et mes activités. A chaque fois que je leur parle de me faire passer un bpjeps ou autres ils m'envoient un peu balader. On a pas assez d'argent, on a déja investit sur toi...

C'est tellement horrible de se sentir aussi dénigrer, autant par mes employeurs que par les parents etc... J'ai parfois envie de baisser les bras et parfois c'est même dur de se lever le matin. Heureusement que les enfants sont là.

Enfin... Ce que je veux dire c'est que c'est rassurant de ne pas ressentir ça toute seul et que c'est bel et bien le système qui est mal foutu et pas moi qui n'arrive pas à suivre!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement