Invité luciolle

[Avis] Association Des Oeuvres Scolaires De Bischheim

Recommended Posts

Invité luciolle

Bonjour,

J'ai récupéré mes deux enfants âgés de 6 ans(fille) et 11 ans (garçon), ils étaient partis en colonie avec une association.A peine rentrer dans la voiture, ils m'ont dit qu'ils ne voulaient plus y retourner.

J'avais acheter des duvet, demander par le directeur, ma fille m'a expliquer que le premier jour, le directeur lui avait pris pour le mettre a l'infirmerie, ma fille a passer son séjour avec une couverture très fine et qu'elle avait eu froid!!!Ce directeur sentait mon fils nue dans la douche!!!!!!Que puis-je faire????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité luciolle

Et il y a d'autres choses, comme l'adjointe du directeur qui n'a fait que crier, hurler tous le long du séjour. Mes enfant avaient l'impression d'être dans un camp de redressement.

Je suis très en colère. Où puis-je me renseigner ?

Ce genre d'association ternis la réputation des colonies de vacances, où normalement les enfants revienne avec de supers souvenirs!!!! Ma fille a passer la soirée a pleurer, elle ne voulait plus que je la quitte,tellement qu'elle se sentait mal.(Nous étions pourtant "rentrer à la maison").

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut luciolle,

J'agirais ainsi:

1) je dois être sûre et certaine que ce que disent mes enfants est vrai. Si c'est le cas,

2) j'envoie une lettre détaillée en RAR, au président de l'association en demandant un rendez-vous très rapide, j'explique ce que m'ont rapporté les enfants et je reste surtout courtoise mais ferme,

3) lors de l'entretien, je dis ce que j'ai à dire et en fonction des réactions et des décisions du président, je préviens jeunesse et sports ou pas, par courrier en RAR,

4) fais-toi accompagner par quelqu'un pour qu'il y ait un témoin extérieur.

Les RAR et le témoin peuvent sembler excessif mais par expérience et pas que dans le boulot!!! les écrits sont un sacré poids car ils prouvent que tu prends tes responsabilités. Et surtout que les personnes sont au courant.

Pour le témoin, au cas où tu voudrais aller plus loin, il est très important car les paroles peuvent toujours être déformées.

A la fin de ton entretien avec le président, tu peux aussi lui envoyer un compte-rendu pour lui rappeler tout ce qui a été dit.

Voilà, ce sont des conseils, après chacun est libre de faire ce qu'il veut. Ce serait bien de nous tenir au courant de la suite.

Merci d'avance

à plus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité luciolle

Salut luciolle,

J'agirais ainsi:

1) je dois être sûre et certaine que ce que disent mes enfants est vrai. Si c'est le cas,

2) j'envoie une lettre détaillée en RAR, au président de l'association en demandant un rendez-vous très rapide, j'explique ce que m'ont rapporté les enfants et je reste surtout courtoise mais ferme,

3) lors de l'entretien, je dis ce que j'ai à dire et en fonction des réactions et des décisions du président, je préviens jeunesse et sports ou pas, par courrier en RAR,

4) fais-toi accompagner par quelqu'un pour qu'il y ait un témoin extérieur.

Les RAR et le témoin peuvent sembler excessif mais par expérience et pas que dans le boulot!!! les écrits sont un sacré poids car ils prouvent que tu prends tes responsabilités. Et surtout que les personnes sont au courant.

Pour le témoin, au cas où tu voudrais aller plus loin, il est très important car les paroles peuvent toujours être déformées.

A la fin de ton entretien avec le président, tu peux aussi lui envoyer un compte-rendu pour lui rappeler tout ce qui a été dit.

Voilà, ce sont des conseils, après chacun est libre de faire ce qu'il veut. Ce serait bien de nous tenir au courant de la suite.

Merci d'avance

à plus

Merci beaucoup pour vos conseils, je vous tiendrais au courant.

Mes enfants m'ont relater ce matin même d'autres situations asser irritantes de la part du directeur (réactions asser violantes sur le mobilier, coup de pied sur les chaises et autres!!!!).

Mes enfants sont partis pour la première foi en colonie cet été (dans une autre organisation) et ils étaient revenus très content!!!

Je pense sincèrement qu'il y a un problème dans cet association.

Je vous recontacte dès les premières nouvelles, je vais commencer par mon médecin, car ma fille m'a dit que ce directeur donnait des médicament (rouge avec un S dessus),pour ceux qui avait mal au ventre ou à la gorge, nous n'avons eu aucunes information à ce sujet, aucuns médecins ne s'est déplacé!

A bientôt

luciolle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vous conseille aussi d'essayer de prendre contact avec d'autres parents si vos enfants se rappellent de noms de famille pour avoir plus de poids et d'autres témoignages.

Bon courage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité kristouffe

je vais commencer par mon médecin, car ma fille m'a dit que ce directeur donnait des médicament (rouge avec un S dessus),pour ceux qui avait mal au ventre ou à la gorge, nous n'avons eu aucunes information à ce sujet, aucuns médecins ne s'est déplacé!

A bientôt

luciolle

Si c'est vrai, le directeur a commis une faute professionnelle: aucun médicament ne peut être administré à un enfant en ACM sans l'accord écrit d'un médecin.

J'avoue que je n'avais jamais entendu parler de pareilles histoires, et si elles sont vraies, il y a vraiment de quoi être choqué!

Attention car parfois la manière dont les enfants relatent un fait peut être interprétée incorrectement par les adultes. J'ai entendu parler de nombreuses histoires qui ont mal tourné, comme des animateurs qui se sont fait renvoyé après avoir pris un enfant sur ses genoux, l'enfant a dû formulé cela d'une façon qui devait prêter à confusion, et le parent a dû comprendre que son enfant avait été touché. Et des cas comme ça il en existe beaucoup, donc prudence.

Cela dit, il est aussi tout a fait probable, malheureusement, que ces faits se soient effectivement passés, et si c'est le cas, c'est très grave, et je pense que les conseils de laballe sont les bons.

Bon courage pour vos démarches, et bonne chance!

Salut

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Luciolle,

En plus des conseils donnés par Laballe, il peut-être plus pratique de noter par écrit ce que vous ont relaté vos enfants. Cela évitera de déformer les souvenirs lorsqu'il s'agira de les évoquer à l'association en question.

Une action commune de plusieurs parents peut donner plus de poids à votre démarche. Peut-être vos enfants ont-ils pris les adresses de copains ou copines qu'ils se sont fait pendant la colo ? Ou bien ils sont partis par l'intermédiaire d'un comité d'entreprise, qui a fait partir d'autres enfants au même endroit ? C'est alors l'occasion de connaître les impressions des autres parents et de recouper les faits.

Il est également important de s'en tenir aux faits graves. Je ne dis pas que des coups dans le mobilier sont des choses mineures, mais ce ne sont pas des faits de nature à mettre les enfants en danger. Au pire, cela révèle l'instabilité du directeur, que d'autres faits plus graves suffisent sans doute à illustrer. En s'en tenant aux faits graves, vous ne donnerez pas le sentiment de faire le procès complet de l'association et rendrez encore plus crédible votre démarche.

Je vous recontacte dès les premières nouvelles, je vais commencer par mon médecin, car ma fille m'a dit que ce directeur donnait des médicament (rouge avec un S dessus),pour ceux qui avait mal au ventre ou à la gorge, nous n'avons eu aucunes information à ce sujet, aucuns médecins ne s'est déplacé!

Je me permets de mettre en perspective cet élément...

En colo, des animateurs ont pour fonction supplémentaire d'être assistant sanitaire. Ils s'occupent des soins à donner aux enfants (traitements en cours, suivi de blessures, etc). Les maux de ventre ou de gorge sont relativement fréquents et révèlent plus souvent un mal-être (séparation avec les parents, difficulté d'intégration, etc) qu'un véritable problème. Certains assistants sanitaires ont recours à des placebo pour faire passer le mal de ventre : généralement, il s'agit d'un simple Tic Tac mis dans une boîte de médicaments "pour faire vrai".

Les médecins ne se déplacent pas nécessairement : ils donnent parfois le feu vert à l'assistant sanitaire pour donner telle ou telle chose à un enfant (généralement, les conseils par téléphone se limitent au paracétamol). En revanche, dès que les symptômes deviennent importants et dépassent la compétence de l'assistant sanitaire, le relais doit effectivement être passé à un médecin.

Dans tous les cas, merci d'avoir remarqué qu'avec la majorité des organisateurs, tout se passe au mieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité luciolle

Bonjour tout le monde,

Je tien a vous remercier pour vos réponses, qui m'ont réconforté.

L'inspecteur de la brigade des mineur nous a reçu lundi après-midi avec mon fils.

Ils vont prévenir le président de l'association et convoqué le directeur pour l'entendre.

Ils ont aussi pris une main courante pour "litige commerciaux".

Pour le moment j'attend des nouvelles de la brigade des mineurs avant de m'entretenir avec le président de cette association..

Je vous tiens informé dès que j'ai des nouvelles.

Merci a tous

luciolle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Luciolle,

Les témoignages de parents comme les tiens sont toujours tristes à lire. On se demande pourquoi certaines personnes encadrent des séjours de vacances si c'est pour avoir de tels agissements. Cela incite à dire plus facilement "non" lorsqu'on dirige des formations BAFA.

Peux-tu m'envoyer un email sur webmaster@animnet.com afin de m'indiquer le nom de cette association afin que je sache si ses séjours sont présents sur AnimNet et sur Colonies-de-vacances.com ? En te remerciant,

Olivier, Webmaster AnimNet.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour luciolle,

Cette histoire me fait penser à rappeler quelque chose de primordiale dans notre métier mais plus généralement dans notre relation à l'autre, c'est l'écoute.

Lorsqu'un ou des enfants viennent vous parler d'évènements qui les ont dérangés voir choqués, il ne faut jamais leur dire, ce n'est pas grave et l'analyser en tant qu'adulte. Je m'explique.

Il m'est arrivé souvent d'avoir des enfants qui viennent me voir pour des bricoles (en tout cas, en tant qu'adulte, ce n'est pas très grave) style, il m'a dit que j'étais moche, que je ne savais pas chanter etc.... Pas mal d'animateurs leur répondent sur le ton de la rigolade mais certains enfants sont vraiment touchés et ont réellement besoin que l'on agisse. Ils ont juste envie que l'autre comprennent qu'il lui a fait du mal avec sa blague idiote. Et c'est là que l'on doit faire très attention et intervenir correctement.

Nous devons rester très attentif car la plupart du temps, quand un enfant vient nous voir pour une histoire, qui nous semble anodine, c'est que pour lui, elle ne l'est pas. Cela ne prend pas trop de temps pour la régler avec tous les interlocuteurs concernés.

Pour le cas soulevé par luciolle, je veux juste préciser que lors d'un traumatisme subi par un enfant, la seule façon de l'aider à le surmonter, c'est d'agir et de rendre justice. Par justice, je veux dire que des actions soient menées pour que le "mal" soit puni.

à plus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lorsqu'un ou des enfants viennent vous parler d'évènements qui les ont dérangés voir choqués, il ne faut jamais leur dire, ce n'est pas grave et l'analyser en tant qu'adulte. Je m'explique.

Oui, tu as raison Laballe. Mais dans la situation évoquée par Luciolle, je connais peu d'enfants qui se plaindraient ouvertement auprès de leurs anims. Un directeur et une adjointe qui font peur aux enfants, ça n'incite pas vraiment à se confier... sinon à ses parents, et parfois après le séjour.

Je pense qu'ici, il faut rappeler en formation aux animateurs (qui, j'espère, n'étaient pas tous à l'image du directeur) qu'ils ont le devoir de dénoncer les faits graves qui se produisent dans leur séjour. La peur d'être viré ou la difficulté à s'opposer ne sont rien au regard de ce que peuvent vivre des enfants sur un séjour, dès lors que toute l'organisation défaille.

Le message de Luciolle me fait penser également à l'importance du confort matériel en colo, qui a bien plus d'importance que les activités qu'on peut pratiquer. Un enfant qui a froid la nuit, ça va lui gâcher son séjour, même si on lui propose de super sorties en ski en journée. N'oublions pas cela au moment de réaliser des budgets : vaut-il mieux emmener 30 enfants en parc d'attraction à 15 euros la journée ou acheter des couettes pour qu'ils aient chaud la nuit ? Pour moi, c'est tout vu.

Et puis, enlever à un enfant son duvet le premier jour, alors que c'est une des seules affaires qui le relie à la maison, c'est d'une méchanceté incroyable...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité luciolle

Bonjour a tous,

Voiçi les nouvelles. La brigade m'a téléphoner pour me dire que le directeur a effectivement pris des mesure quand à l'hygiène, car pour le séjour précédent, des parents se sont plaint d'avoir récupérer leur enfant dans un souci d'hygiène.

Nous avons quand même envoyer un courrier au président, le directeur nous a demander un rendez-vous, il m'a ensuite dit qu'il n'était pas pédophile.

Bref!!! Je vous avoue que je n'ai pas trop envie de le rencontrer, car suivant ce qu'il va dire, je n'arriverais pas a me contrôler.

Mon mari prend la relève.

A bientôt

luciolle

PS : Les enfants vont mieux, ils étaient à une BOUM!!! Samedi, dimanche bataille de boules de neige et aujourd'hui descentes torride en luge, ont a bien rigoler!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité luciolle

Bonjour à tous,

Je tien d'abord a vous remercier pour tous vos conseils qui m'ont aider. Les enfants vont bien, ce n'est plus qu'un mauvai souvenir. Le grand en a parler il n'y a pas longtemp, il m'a dit que maintenant que la brigade est au courant, ils feront plus attention avec les autres enfants (il se sent rassuré).

Moi, je pense qu'il y a un manque d'organisation et de respect envers les enfants!!!! Je n'ai pas voulu donner suite, je pense qu'avec les derniers évènements, ils vont faire impeut plus attention.

Cette association s'appel aos (association des oeuvres scolaire) à Bischheim (Alsace).

Il y a un site internet, mais plus rien sur les vacances de mes enfants, le directeur nous a envoyé un CD avec plein de photos, la casquette de mon fils et ils n'ont pas encore encaissé mon dernier chèque ?

Penssez-vous qu'ils se soient rendu conte ?

Je l'éspère.

Je continurai a visiter votre site de temp en temp, j'ai repousser les dates pour passer mon BAFA (beaucoup trop de choses a gerer ces derniers temps!).

A bientôt

luciolle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Virginie

Bonjour je viens de lire vos post très anciens, j'ai travaillé pour l'aos bischheim pendant plusieurs années en tant qu'animatrice à la hoube, a orbey ou en haute savoie , je ne sais plus si c'est a cette période. je vous avoue que ça m'étonne vraiment  bien sure si c'était encore le même directeur. Il était adorable avec les enfants.  Je sais qu'il vérifiais  les tiques pendant l'été à la fin de la douche.  Mais ne donné pas de médicaments sans ordonnance médical. Surtout que si c'est lui sachez qu'il est maintenant assistant familial et accueille des enfants chez lui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement