Invité Flo

Recruter du personnel

Recommended Posts

Invité Flo

Bonjour à tous les directeurs et aux animateurs, ce sujet de débat s'adresse particulièrement aux dirlos...

Je suis moi-meme directrice de CVL depuis 4 ans (une quinzaine de séjours effectués à ce jour) et je me pose beaucoup de questions quant au recrutement des animateurs.

Voilà comment moi je procède quand je reçois en candidat en entretien qui dure en moyenne 3/4 d'heure :

- dans un permier temps je leur présente le projet du centre : les locaux, le public, l'équipe pédagogique (nombre), les attentes de l'organisateur (séjour à thème ou à activités spécifiques), quelques lignes du projet pédagogique, la préparation de séjour, les moyens à disposition.

Dans cette partie-là, c'est surtout moi qui parle, ils ont en général peu de questions à poser.

- dans un second temps, mon objectif est de les faire parler pour qu'ils se dévoilent.

* Je commence par leur demander pourquoi ils font de l'animation, et là à 95%, ils me répondent que c'est parce qu'ils ont fait des colos quand ils étaient petits et qu'ils veulent continuer pour voir de l'autre coté comment ça se passe. De temps en temps, on me dit que c'est pour gagner de l'argent, mais jamais parce qu'on aime les enfants ou parce qu'on croit en la mission éducative que l'on peut avoir en étant animateur de colo (moi c'est pour cela que je fais de l'animation)

* ensuite, je leur demande quelles sont leurs qualités dans l'animation (en terme de techniques ou de savoir etre) et quelles sont leurs défauts. En général, ils sont un peu étonnées de la question et me sortent qu'ils ont un bon contact avec les enfants (ouf !), assez souvent qu'ils sont dynamiques. Quant aux défauts, très souvent, ils ne s'en trouvent pas, ce qui me prouve qu'ils ont du mal à prendre du recul par rapport à leur pratique.

* ensuite, je leur demande quelles sont les 3 qualités essentielles d'un animateur. Les réponses sont généralement intéressantes, mais peu citent le respect de la sécurité.

* après, je leur demande quelle est leur conception de la vie quotidienne en CVL. Là, les réponses sont assez classiques aussi du style : ranger les chambres, faire les lits mais à quoi ça sert de faire ranger les chambres, peu peuvent m'expliquer pourquoi...

* après, je leur demande leur conception du travail en équipe, point qui me semble déterminant dans mon embauche. Quand on me dit qu'il n'est pas forcément nécessaitre de dire tout ce qu'on pense en équipe, alors, là le candidat marque un mauvais point, c'est clair que je ne l'embaucherais pas, ce n'est pas du tout ma conception du travail en équipe (pour moi, tout doit pouvoir etre dit en équipe, non dans un but de délation mais pour que chacun progresse et que tout le monde en profite).

* Je demande après quelques propsitions d'activités

* Enfin, je leur demande s'ils savent gérer leur sommeil et s'ils savent animer en continu... A 99% on me répond oui.

* Pour finir, je leur demande quelles sont leurs attentes par rapport à ce séjour. Généralement on me répond que "tout se passe bien" !. C'est très rare que l'on me réponde pour apprendre davantage dans l'animation, connaitre d'autres façons de fonctionner...

Je ne donne jamais de réponse en fin d'entretien, je recontacte les gens ensuite.

Généralement, j'arrive assez bien à cerner les animateurs comme ça, je sens quand j'ai envie de travailler avec eux ou pas.

Cepandant, lors de mon dernier séjour, je me suis pantée, j'ai embauché 2 animateurs par terrible :

- une animatrice incapable de travailler en équipe et en CVL (par ailleurs, elle est surment bien en CLSH), incapable de s'investir sur le séjour et sur la vie quotidienne, ne sachant pas gérer sa fatigue et agressive envers les enfants en fin de séjour

- un animateur pas dynamique, pas motivé, pas impliqué

Et pourtant, ils m'avaient semblé bien à l'entretien.

Alors, j'aimerais savoir comment d'autres directeurs font pour leur entretien. Merci d'avance à ceux qui me feront partager leur expérience.

FLO

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lyryc

Salut

Je n'ai jamais été directeur et donc jamais recruter. Mais j'ai effectuer beaucoup "entretien" peut etre une vingtaine et jamais refusé...

Ta méthode je ne l'ai jamais connu. Pour ma part les entretien se font moins directif c'est une rencontre autour d'un verre où on discute certe d'animation et du séjour. Je ne pense pas qu'il y ait de méthode de recrutement mais la tienne est telement directive que cela pousse a plus ou moin mentir...Essai la rencontre non formel ds un bar ou ailleurs et tu verras la vrai image du candidat.

Enfin moi c'est ce que je pense.

Salut

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas directeur, je n'en ai aucune envie mais ça fait 7 ans que je fais de l'animation et des entretiens j'en ai eus mais étaient toujours assez courts ... et j'en ai fait réellement que 3 pour une quinzaine de colonies ... pour les autres c'était réglé d'avance, entretien de formalité pour signer un ou deux contrats mais la plupart du temps on me les envoie ...

Je pense à un truc ... pour tes entretiens moi j'inverserai l'ordre de ta présentation d'abord faire parler le candidat car il doit savoir s'exprimer et expliquer de lui-même ses attentes ... après je présenterai mon projet et ensuite il faut discuter dessus pour voir s'il s'accorde avec ce dit-projet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Someone

Je suis directeur depuis 5 ans et je ne peux pas dire avoir trouver les bonnes questions à l'entretient. Les tiennes ne sont pas mauvaises mais tu ne peux pas savoir suivant leurs réponses s'ils font l'affaire ou pas. En effet, à une réunion le soir, il faut être diplomate et ne pas dire tout ce qu'on pense les uns des autres. Ils sont des collègues de travail (entre aniamteurs) donc ils doivent être tolérants. Tant que cela ne nuit pas aux centres.

Quand aux intervenants précédents, je ne pense pas que faire un entretient autour d'un verre soit judicieux: on b'est pas une bande de copains qui partent en vacances. Et il est nécessaire de présenter le centre et ses intentions éducatives avant d'entendre l'animateur : ce n'est pas un entretient d'embauche où il faut pièger l'animateur.

Et sache aussi Flo, qu'un anim est jeune et pas rassuré face à nous. Il faut le mettre à l'aise. Il peut répondre des énormités. A nous de savoir s'il est capable de se rendre compte de son erreur.

Le boulot d'anim n'est qu'un job d'été. Il ne faut pas faire un entretient trop poussé. On fera toujours des erreurs de recrutement, mais il ne faut pas hésiter à se séparer d'élément qui ne font pas l'affaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Un internaute-animateur

Consultant aussi le site planetanim pour les offres d'emploi, je dois te dire que j'ai souvent vu tes annonces concernant des colos. Et je me demandais comment à quelques jours du départ, tu faisais pour n'avoir pas ton équipe au complet.

Maintenant je comprends mieux.

Merci pour ces précisions sur cette question: je n'en dormais plus depuis au moins quarante-douze jours

Moquesement

Anim-Web

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Flo

Il doit y avoir erreur sur la personne... Mes équipes d'animation sont toujours complètes au moins 1 mois et demi à 2 mois avant le départ (c'est bien ce qu'il faut pour avoir le temps de préparer un peu le séjour avec l'équipe). Je n'ai jamais recruté d'animateur au dernier moment.

Sincèrement.

FLO

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour te répondre Flo à propos des entretiens, je n'ai pas poussé la science de l'entretien très loin, donc je fais ma mixture perso !

je cherche, après une très brève présentation du séjour, à connaître l'anim, ses motivations, à savoir ce que selon lui (ou elle) le CVL doit apporter aux enfants aux jeunes.

puis je cherche à connaître comment il (ou elle) agit ou agirait face à des situations précises courantes ou non (pour ados not quatier libre, clopes, @!#$, vie quot repas...)

cela me permet de confronter son expérience à son CV, en fonction des réponses on s'aperçoit si la personne est expérimentée ou novice.

j'essaye au mieux de ne pas faire interrogatoire ! mais de réaliser un échange où l'anim présente sa façon d'agir, puis la mienne si elle difère.

puis je lui présente le séjour et réponds naturellement aux questions ! enfin je fixe une date pour réponse, la plus proche possible, si je suis décidé avant je l'appelle sans attendre.

d'un point de vue temps, j'essaye de tenir en 30 ou 40 mn au maximum.

sans aucune prétention en la matière,

Tom

Anim depuis 95

et dirlo depuis 99

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité jean -luc

Je coordonne une quinzaine de centres de loisirs et je suis amené à recruter un bon nombre de directeurs et d'animateurs.Avant tout il faut savoir que nous ne recrutons pas des ingénieurs.Pas besoins de constituer une commission de recrutement avec dix personnes (chez nous c'est 2 maxi)ensuite il faut tout faire pour mettre la personne à l'aise.Pour la majorité de nos animateurs c'est leur premier entretien d'embauche.Je leur demande de se présenter,quelles sont leurs hobbies,est qu'ils sont dans une association..)Puis je leur demande leurs expèrience en C.V.L., de raconter leur BAFA,de parler de leurs motivations...Ensuite je leur présente le centre,le projet pédagogique,les journées de préparation,les attentes que j'ai vis à vis de l'animateur(responsabilité,diplomatie,imagination...)Bien sûr cet entretien se fait sous forme d'échanges.En fin d'entretien s'il ne m'a posé ces questions je lui parle du salaire, des critères d'évaluation si il est stagiare,des projets d'activité...)En clair j'essaye de m'adapter au public en respectant les critères d'embauche que je me suis fixés(nombre de diplomé bafa,mixité de l'équipe,maitrise d'activité en fonction de mon P.P..)Je sais que le recrutement n'ait pas une chose facile et que je n'ai pas la science infuse donc si j'ai des doutes je ne prends pas de décission immédiate(j'en discute aves d'autres,j'essaie d'avoir un avis de l'organisme de formation oû du directeur précedent)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Cha

Moi je suis maman et je suis pétrifiée de voir à quel point les gens à qui on co fit nos enfants peuvent être "n importe qui"!!!! Pas de formation obligatoire pour la plupart ou bien le seul BAFA avec l augmentation incontournable des temps péri scolaires nos enfants passent presque autant de temps avec des animateurs "ouaich ouaich" qui leurs parlent mal qu' avec leur instit !! Merci le gouvernement! Il fait bon être riche et avoir une femme au foyer!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il suffit d'avoir le minimum de considération pour ses enfants et demander à rencontrer les personnes qui s'occuperont de lui avant de choisir la structure qui l'accueillera. Personnellement, je suis toujours horrifiée de constater qu'énormément de parents sélectionnent et comparent les structures d'accueil comme n'importe quel autre produit (selon le prix ou les avis sur internet, par exemple).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'accord avec toi, Filleanormale, à cela près qu'inscrire son enfant à un accueil périscolaire, ou même extrascolaire d'ailleurs, n'est pas la même démarche que de l'inscrire en séjour. Deuxièmement, beaucoup d'organisateurs vendent leurs séjours en mettant en avant les activités de consommation qui seront proposées plutôt que leur positionnement sur les vacances de l'enfant et du jeune, l'intérêt d'un séjour, le rôle de l'animateur. Pas étonnant que les parents viennent à les considérer comme n'importe quel produit.

Je ne vois pas trop le rapport entre la question de freda et votre réponse, Cha, et je dois vous dire que je n'aime pas la façon dont vous généralisez la posture des animateurs (surtout en sous-entendant un problème de langage alors que vous même ne prenez pas soin d'écrire convenablement votre court message). Enfin, je crois que la question des rythmes scolaires est bien trop complexe pour être résumée en si peu de lignes.

Ceci dit, je reconnais que cette réforme aurait nécessité une longue préparation (adaptation des locaux, recrutement et formation des animateurs, notamment). En effet, le BAFA n'est pas adapté à l'animation professionnelle. Mais tout cela est, à mon sens, à revoir en profondeur : quelle journée type, quels horaires pour les enfants en élémentaire ? en maternelle ? et pour les enseignants et les animateurs ? quels rôles, quels partenariats, quelle formation, quelle coopération, quels statuts, quelle hiérarchie ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement