Invité Une animatrice en colère

L'appro Multi Sport By Ucpa : De Qui Se Moque-T-On ?

8 messages dans ce sujet

Bonjour à tous,

Je tiens à dénoncer l'arnaque monumentale du dernier appro UCPA : multisports.

Étant moi même une grande sportive, j'ai pensé pouvoir apprendre grâce à cette formation diverses choses telles que :

- mener un échauffement en toute sécurité

- apprendre les règles basiques d'arbitrages de divers sports (foot, volley, que sais je encore)

- découvrir de nouveaux jeux sportifs (initiation au rugby, à la pétanque, thèque...)

Et cætera. Mais en réalité : RIEN DE TOUT ÇA N'EST AU PROGRAMME !

En fait, il n'y a pas de programme pour ainsi dire. C'est une sorte d'appro grands jeux. Ah si, on a fait une petite demie heure de règlementation en lien avec le sport : futilités dont on a déjà vu la moitié au 1er stage, alors que la règlementation est un point fondamental lorsqu'on veut pratiquer une activité sportive.

Et les formateurs, n'en parlent pas : aucune notion de pédagogie. Leur grand jeu : nous descendre, nous faire craquer. Nous mettre la pression sur un projet que nous devions réaliser sur la semaine, alors que le jour de notre présentation, un des formateurs était PARTI BOIRE UN CAFÉ AVEC SON POTE. Du jamais vu.

Et quand à la fin, il vous disent que vous êtes le meilleur animateur du groupe, ne vous attendez pas à ce que votre appréciation suive : j'ai été descendue sur ma distraction lors de la cours (je ne le nie pas, je m'ennuyait à mourir) alors qu'on m'a dit que mes animations étaient parfaites.

Et que dire de la taille des chambres, confinées à 4 dans 4m sur 1m...

Presque pas de matériel...

Et le summum : nous annoncer une fois sur place qu'on partait en randonnée dans la montagne. Je n'ai rien contre la randonnée, mais en short dans la neige, c'est tout de suite moins amusant. Merci l'UCPA pour son organisation du tonnerre, et pour avoir créer une formation aussi creuse.

Je savais que l'UCPA était très axée sur la recherche du profit, mais à ce point ?!

Aujourd'hui je regrette d'avoir payé si cher pour n'avoir rien appris, alors un conseil : fuyez !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Même chose pour nous. Un stage qualif SB avec l'ucpa. Une honte ! ils se moquent du monde !

Surtout ne JAMAIS faire son STAGE BAFA à l'UCPA.

La formation sur place a été nulle aussi bien sur le fond que sur la forme au niveau enseignement . Même punition pour les conditions d'hébergement. Directrice désintéressée. Quand elle était présente, elle dormait, elle en "avait marre, elle venait de faire deux mois de colo", ne mangeait jamais avec nous, ne connaissait pas nos prénoms, n'expliquait rien mais nous criait dessus, a refusé de nous donner nos attestations de fin de stage car elle n'avait pas le temps. Comme ça elle a pu écrire ce qu'elle a voulu après et a cassé certains d'entre nous. On n'avait pas le droit à la parole (ceux qui ont osé la prendre ont été sanctionné pour faute grave !!!!

Je m'arrête là car il y en a des pages. Le service formation ne réagit pas, pas plus que le service réclamation.Ah si, des promesses par téléphone, mais pas d'écrit !

Avec tous les témoignages qu'ils ont eu sur ce stage, s'ils ne réagissent pas, c'est bien que la qualité n'est pas leur souci.

L'ucpa c'est de la poudre aux yeux, il n'y a rien derrière !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème dans ce que tu dis, ça a l'air d'être la directrice, pas l'UCPA.

Ne pas confondre les problèmes liés à une personne et ceux liés à l'organisme.

Qu'ils n'aient pas sanctionné cette directrice, tu n'en sais rien.

Ps : Jamais bossé avec l'UCPA, aucun intérêt à les défendre aveuglément.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne polémiquerai pas sur l'organisme, ce serait trop facile et il y a des brebis galeuses partout. Néanmoins je trouve curieux le cas des chambres sachant qu'il y a des normes concernant l'hébergement... Quand au fait de n'avoir pas fait les apprestations a la fin de stage, c'est curieux aussi puisqu'avant de les faire valider elles doivent être présentées au stagiaire qui y appose sa signature comme preuve de sa prise de connaissance de l'appréciation en question...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Oui, nous avons cru qu’il ne s’agissait que d’un problème de directrice.

Et aujourd’hui, 3 mois après, nous ne pouvons que déplorer l’incapacité de l’ucpa à répondre à nos demandes. Ils ont pourtant eu des témoignages concrets, graves, lourds de conséquences et nous étions confiants et certains qu’ils allaient vouloir tirer cette affaire au clair et rétablir les choses (3 n’ont pas eu le SB ; mais les sessions ont été validées en appro ; l'invalidation s’appuyant sur de faux arguments, 2 sur les 3 ont apporté la preuve qu’il y avait eu tromperie, donc ces deux là ont eu leur appro retiré prétextant la faute grave dans la dernière ½ heure !).

Et cela a bien pu se faire car aucun stagiaire n'a eu d'attestation de stage à l’issu de l’entretien. On est bien d'accord, les choses ont été mal faites, cela fait partie de nos arguments...

Depuis trois mois, les différents services de l’ucpa se renvoient la balle, calment le jeu (au téléphone, là où ils sont forts : ils savent vous mettre en confiance et se veulent rassurants), mais ça ne prend plus car on s’est malheureusement aperçus qu’ils nous avaient raconté des histoires.

Alors de deux choses l’une : Ou bien, c’est la politique de l’autruche, ou bien ils cautionnent. Dans les deux cas, c’est grave. C’est tout sauf professionnel.

Quant à la sanction de la directrice, ils font ce qu’ils veulent avec elle, c'est leur problème. Nous, nous leur avons demandé de faire leur boulot, de prendre en considération notre préjudice.

Nous avons demandé entre autre, de rétablir l’appro et de retirer le rapport qu’elle a mis (1 mois ½ après) sur l’espace bafa des 2 jeunes à qui elle a retiré l’appro car pour être certaine qu’il soit accablant, elle a fait travailler son imagination portant de graves accusations.

Et pour la petite histoire, les deux jeunes se retrouvent avec le même rapport mot pour mot, un « copier coller » bas de gamme, fait à la hâte, où elle a laissé les deux prénoms. On passe de l’un à l’autre. Elle signe sa tromperie et l’ucpa ne dit rien.

Pour ceux qui ont été validés, ils se retrouvent avec un commentaire bâcler : "Pierre, Paul, Jacques a validé son sb". Intéressant et constructif comme commentaire.

Mais ce qui est impressionnant c’est la similitude avec le premier témoignage, on pourrait croire que c'était le même stage :

· Pas de programme, pas de fil conducteur,

· Des apprentissages inexistants ou survolés, donc une formation incomplète

· Pas de pédagogie (pas d’explications, on nous criait dessus, on nous descendait (on était nuls)

· Des conditions de baignade difficiles occasionnant plusieurs malaises, une trousse à pharmacie incomplète quand elle n’était pas restée dans la voiture utilisée par un formateur parti faire ses courses

· Nous mettre la pression, oui : il ne fallait pas "se réjouir trop vite si on validait la partie SB car rien n’était gagné, c’est elle qui allait décider si oui ou non on allait avoir le bafa".

· Ils nous ont demandé d’organiser la dernière soirée (avec participation financière), mais n’y ont pas assisté, sont restés dehors.

· Des conditions d’hébergements à la hauteur du reste, (pas d’eau chaude et nourriture insuffisante)

· Piscine au bout du 3è jour car cela n’était pas prévu, les conditions météo l’imposant il a bien fallu faire quelque chose (sur la présentation du stage il était bien indiqué piscine).

A croire que ces pratiques sont habituelles.

Alors un conseil, avec l'ucpa, demandez bien vos attestations de stage à la fin et insistez pour les avoir.

Au moindre doute appelez la DDJS, n'attendez pas le dernier jour du stage si comme nous, cela tombe un we.

Et si vous avez d'autres solutions évitez l'ucpa.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, 

Je voulais faire part de mon expérience.  mon fils a réalisé cet été son stage de base BAFA avec l'UFCV et ils ont été 7 jeunes à ne pas l'avoir! Même 12 à l'issue du stage ... Ils en ont repêché 5. Les reproches étaient la nonchalance... Le manque de motivation...  Aucune empathie et mobilisation de l'équipe pour aider les jeunes à l'obtenir et là aussi des animateurs pas toujours présents aux présentations. A 500 euros le stage, fuyez votre chemin...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais... c'est une bonne chose si l'UCPA ne donne pas le BAFA à des animateurs qui ne sont pas motivés ! Le fait de payer le stage n'assure en aucun cas l'obtention du brevet.

Filleanormale aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Le 5 novembre 2016 à 15:56, Olivier a dit :

Mais... c'est une bonne chose si l'UCPA ne donne pas le BAFA à des animateurs qui ne sont pas motivés ! Le fait de payer le stage n'assure en aucun cas l'obtention du brevet.

Je suis d'accord avec vous sur le principe. Mais recaler 12 jeunes sur 25,c'est un peu excessif quand même! Si bien que la direction en a repêché 5. A 17 ans de nombreux jeunes manquent de maturité. Ça ne veut pas dire qu'ils feront de mauvais animateurs. Vous en avez animé beaucoup de stages BAFA où vous avez recalé 7 jeunes?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoticons maximum are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

Chargement