Aller au contenu


- - - - -

Dormir dans la chambre des enfants


58 réponses à ce sujet

#1 clownette (Invité)

clownette (Invité)
  • Invités

Posté 02 juillet 2004 - 13:08

Je fais un CVL cet été et il est écrit dans le projet pédagogique que les anims dormaient dans la chambre des enfants.
Je ne savais pas que ça se faisait, et ça ne me plait pas trop. Je précise que ce sont des petits (4-7 ans), peut être qu'à cet age ça les rassure d'avoir leur animateur référent dans leur chambre ?
Même au niveau pratique je ne trouve pas ça terrible : je vais me coucher beaucoup plus tard, me lever plus tôt, comment faire pour ne pas les gêner ? Sans parler de l'intimité pour l'anim... :blushing:
En même temps, je pense que ca rassure les parents dans un sens (après ce qui est arrivé au petit Jonathan), enfin s'ils ne craignent pas la pédophilie :blink: et ça peut permettre d'éviter que les enfants qui se réveillent tôt fassent du bruit et gênent les autres. :trompette:
Je voudrais bien avoir votre avis sur le sujet. :diplome:

Autre question qui a un rapport : que pensez vous du fait qu'un enfant handicapé (mental) dorme dans la chambre de son anim référent ? (tout seul je veux dire)
Merci pour vos réponses et à bientot
:clown:

#2 Olivier

Olivier

    Webmaster

  • Webmaster
  • 2 093 messages
  • MSN :Olivier_M78@hotmail.com
  • Sexe:Masculin
  • Lieu:Le Mesnil-le-Roi (78)
  • Fonction :Formateur(-trice)

Posté 02 juillet 2004 - 13:25

Pour moi c'est NIET !

> Anormal de dormir dans la même chambre que des enfants
> Anormal autant pour des enfants valides qu'handicapés (encore pire si c'est le seul)
Image IPB

#3 Pilki

Pilki

    Posteur fou

  • AnimNautes
  • PipPipPipPip
  • 115 messages
  • Lieu:Val d'Oise
  • Fonction :Animateur(-trice)

Posté 02 juillet 2004 - 13:47

De la meme maniere que les enfants ne dorment pas avec leurs parents, ils ne dorment pas avec leurs anims !

Et un anim de doit pas se retrouver seul dans une chambre avec un enfant handicapé ou non !

1. A l'heure ou on parle de pédophilie, attention !

2. Les anims ont besoin d'un endroit à eux, pour se retrouver seuls quelques instants apres la folle journée qu'ils ont passés !

De plus comme tu le souligneq, on a pas les mêmes horaires que les enfants.


Pour se qui est de rassurer les enfants, une chambre à coté de la leur suffit amplement.

#4 Quentin

Quentin

    Accroc

  • Modérateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 1 773 messages
  • Sexe:Masculin
  • Lieu:Ille-et-Vilaine (35)
  • Fonction :Organisateur(-trice)

Posté 02 juillet 2004 - 13:47

Bah Clownette, tu fournis déjà la réponse dans ton post : effectivement, c'est anormal pour toutes les raisons que tu viens de citer et aussi pour celles que précise Olivier.

Si ta direction impose ce système pour une question de chambre dispos, c'est qu'il y a un problème à la base ! Trop de centres font le mauvais calcul de se dire : "il y a 70 lits dans le centre donc je peux accueillir 70 enfants", oubliant de compter les lits pour leurs anims !!! Dans ce cas, la solution extrême (que je ne cautionne pas...), c'est de faire dormir les anims dans les couloirs. Je sais, c'est pas le top confort mais bon... En tout cas, les anims ne doivent en aucun cas aller dormir en dehors du bâtiment (ex : camper devant le centre) : la nuit, les enfants doivent pouvoir à tout moment demander à un anim de venir sans que les gamins aient à bouger de leur lit !

En même temps, je pense que ca rassure les parents dans un sens (après ce qui est arrivé au petit Jonathan)
Je vois pas trop en quoi le système de ton CV pourrait rassurer les parents : les enfants qui dormaient dans la chambre de Jonathan n'ont pas été réveillées, de même que les filles qui dormaient avec Caroline Dickinson en 1996 quand le kidnappeur et violeur est entré dans le chambre. Un anim, qui plus est fatigué, a peu de chances d'être réveillé apr l'intrusion de quelqu'un d'extérieur. A moins d'avoir le sommeil léger...

Voilà, tout ça pour dire qu'en dehors des raisons que tu as mentionné, j'ajouterai qu'il n'est jamais bon de coller les enfants 24h/24. Ils nous ont déjà sur le dos toute la journée, ils doivent pouvoir avoir leurs moments rien qu'à eux au moment de s'endormir. Ils doivent pouvoir parler librement, sans avoir le sentiment d'être espionnés. A ce propos, j'en profite pour faire un petit hors-sujet : laissez donc les enfants parler un peu le soir (15 min environ), au lieu de leur dire de la boucler dès que les feux sont éteints ! :enerve:
Découvrez un siècle de colonies de vacances
Visitez retro-colo.fr

#5 Pilki

Pilki

    Posteur fou

  • AnimNautes
  • PipPipPipPip
  • 115 messages
  • Lieu:Val d'Oise
  • Fonction :Animateur(-trice)

Posté 02 juillet 2004 - 13:54

A ce propos, j'en profite pour faire un petit hors-sujet : laissez donc les enfants parler un peu le soir (15 min environ), au lieu de leur dire de la boucler dès que les feux sont éteints !  :enerve:

Même si on a des divergense sur certain sujet, au niveau animation c'est beaucoup mieux !

Il est évident que les enfants, ont besoin d'un temps "a eux" (comme tout le monde) ou ils peuvent parler ouvertement dans un espace (la chambre) qui est le leur, qu'ils puissent ce lacher quoi ! parceque tout ne se raconte pas devant un adulte, ou alors pas de la même facon !

#6 clownette (Invité)

clownette (Invité)
  • Invités

Posté 02 juillet 2004 - 14:25

Merci pour vos réponses.
Au sujet du petit garçon handicapé, je crois que le problème c'est qu'il ne peut (veut ?) pas dormir avec les autres enfants, car il a peur. Cependant je vais essayer de demander au directeur qu'il ne dorme pas dans ma chambre (je sais que l'année dernière il était dans celle de son animatrice référente), mais je ne sais pas si ce sera possible... Le bien être des enfants passe avant tout, et je crois qu'il faut s'adapter parfois.
Je précise que j'irai chez lui avant le début de la colo, donc je rencontrerai sa mère, et une relation de confiance pourra s'instaurer (j'espère !)

L'année dernière, une petite de 6 ans qui faisait des cauchemars toutes les nuits (histoire difficile) a fini par venir dormir avec les anims... toutes les nuits elle se réveillait et venait trouver un anim (n'importe lequel, elle est passée chez tous) et finissait la nuit dans sa chambre. Je ne cautionne pas, mais il fallait bien qu'elle dorme :( et c'était impossible de la faire revenir dans sa propre chambre, elle était terrorisée.
Je ne sais pas si vous avez vécu des histoires semblables, mais surement, et qu'avez vous fait ?
Je crois qu'il est beaucoup plus simple d'avoir une réponse nette et tranchée après coup, ou quand on réfléchit sur un forum, que sur le moment, et parfois il faut faire au mieux en fonction des conditions...
Chaque enfant est différent et a une histoire différente, il faut parfois en tenir compte et ne pas les traiter comme un troupeau de moutons...
Même si je sais qu'il n'est pas bien non plus d'avoir des chouchous ! (que répondre le lendemain aux enfants de la chambre de la petite qui demandent où elle a dormi et pourquoi elle n'est plus dans la chambre ??
:alien: )
merci de vos avis éclairés
:idee:
et à bientot :clown:

#7 Aude

Aude

    Accroc

  • AnimNautes
  • PipPipPipPipPip
  • 1 608 messages
  • Lieu:eiloj_al_setnam
  • Fonction :Directeur(-trice)

Posté 02 juillet 2004 - 14:28

serieux Clownette, je ne suis pas du tout d accord non plus pour qu un adulte dorme dans la chambre d un enfant!
Mais par pitite, ARRETEZ avec les enlevements, pauvre petit Machin, les violeurs, etrangleurs et autres!!!!!!
Il s agit ii d intimite, on n dort pas dans la chabre de ses parents comme dit Quentin, et les anims tout comme les enfants ont besoin d un endroit a eux!!!
essayer de trouver des pieces dans le centre ou vous pourrez dormir tranquille!!
Pour ce qui est du gamin handicape, son handicap mental ne peut pas justifier non plus que quelqu un dorme avec lui!Je travaille avec des gamins handicapes, et les seules fois ou je dors dans la chambre d un enfant c ets arce qu il fait des crises de...(je trouve plus le nom mais c ets vachemnt dangereux) et que je suis la seule a savoir le gerer a ce moment la!!
Sinon, les anims referents sont dans les chambres proches des gamins handicapes mais pas avec eux :blink:

Si c est ecrit dans le projet, ton directeur va l envoyer a la DDJS et que va t elle repondre?
Et toi, as tu ose lui demander le pourquoi du comment? Comment justifie t il sa decision?*Et lui, il dort ou?Bien tranquille dans sa chambre privee? :enerve: Et l anim en conge, il fait comment? :(
Ich habe lange geweint, weil ich keine Schuhe hatte, bis ich jemanden fand, der keine Füsse hatte...
Rien n est interdit, il suffit de savoir qu'il y a des choses qui ne se font pas!

#8 Aude

Aude

    Accroc

  • AnimNautes
  • PipPipPipPipPip
  • 1 608 messages
  • Lieu:eiloj_al_setnam
  • Fonction :Directeur(-trice)

Posté 02 juillet 2004 - 14:30

Je précise que j'irai chez lui avant le début de la colo, donc je rencontrerai sa mère, et une relation de confiance pourra s'instaurer (j'espère !)

Desolee Clownette, nos posts se sont croises!!
Pour le gamin handicape, discute beaucoup avec sa mere, observe les dans la vie quot, savoir s il est un minimum independant ce qu il sait faire ou non, et n hesite pas a demander a sa mere pelins de details, et demande lui sutout ce qu elle pense du fait que son enfant dorme seul ou avec un anim, et essaie de lui exposer toi aussi tes arguments!!
Ich habe lange geweint, weil ich keine Schuhe hatte, bis ich jemanden fand, der keine Füsse hatte...
Rien n est interdit, il suffit de savoir qu'il y a des choses qui ne se font pas!

#9 Quentin

Quentin

    Accroc

  • Modérateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 1 773 messages
  • Sexe:Masculin
  • Lieu:Ille-et-Vilaine (35)
  • Fonction :Organisateur(-trice)

Posté 02 juillet 2004 - 14:58

L'année dernière, une petite de 6 ans qui faisait des cauchemars toutes les nuits (histoire difficile) a fini par venir dormir avec les anims... toutes les nuits elle se réveillait et venait trouver un anim (n'importe lequel, elle est passée chez tous) [...] Je ne sais pas si vous avez vécu des histoires semblables, mais surement, et qu'avez vous fait ?

J'ai une méthode un peu spéciale qui consiste à descendre au réfectoire avec le gamin et à casser la croûte avec lui à 4h du mat. :D Je vous assure que ça marche et qu'après, le gamin va se rendormir dans son propre lit.

En détails, voilà comment ça se passe (en sachant que je ne travaille qu'avec des 6-9 ans...) : le môme vient me trouver, m'explique qu'il a fait un cauchemar (ou qu'il n'arrive pas à s'endormir, qu'il a vu un monstre dans sa chambre, etc). Je lui propose de lui fabriquer une petite potion magique qui le fera s'endormir paisiblement (un bon coktail de jus de fruits, c'est terrible !). Une fois dans le réf, je lui sert son verre de potion magique, je lui demande de me raconter son cauchemar et ça dédramatise les choses. Pour les enfants qui n'arrivent pas à s'endormir parce qu'ils ont un problème quelconque, ce petit moment d'intimité avec un anim leur permet souvent de se confier plus facilement.

Dans tous les cas, je refuse que l'enfant vienne dormir avec un anim. Ca devient vite le caprice habituel comme ça semble avoir été le cas pour toi Clownette... Je ne rentre pas dans ce jeu là, ce qui ne m'empêche pas d'écouter attentivement l'enfant et d'essayer de trouver une soluce avec lui. Je ne suis pas non plus extrêmiste en disant au gamin qu'il n'a qu'à se recouchre et que ça passera !
Découvrez un siècle de colonies de vacances
Visitez retro-colo.fr

#10 Oublieuse

Oublieuse

    Accroc

  • AnimNautes
  • PipPipPipPipPip
  • 507 messages
  • MSN :l_oublieuse@yahoo.fr
  • Lieu:Aubervilliers (93)
  • Fonction :Animateur(-trice)

Posté 02 juillet 2004 - 16:27

Terrible ton idée de potion magique! J'y penserai... :sorcier:

#11 Quentin

Quentin

    Accroc

  • Modérateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 1 773 messages
  • Sexe:Masculin
  • Lieu:Ille-et-Vilaine (35)
  • Fonction :Organisateur(-trice)

Posté 02 juillet 2004 - 17:41

Désolé, j'ai pas entièrement répondu au message de Clownette (c'est une sale habitude chez moi...) !

Chaque enfant est différent et a une histoire différente, il faut parfois en tenir compte et ne pas les traiter comme un troupeau de moutons... Même si je sais qu'il n'est pas bien non plus d'avoir des chouchous !

Clownette, tu as entièrement raison de ne pas traiter les enfants comme un troupeau de mouton. Et rassure-toi, ce n'est pas parce qu'on s'intéresse à l'enfant en tant qu'individu (et non plus en tant que membre d'un groupe) qu'on en fait automatiquement un "chouchou" (j'ai horreur de ce mot mais bon, faut bien l'employer :D ).

Il ne faut pas oublier que la vie en collectivité est pesante et que c'est très agréable de pouvoir discuter tranquillement avec un enfant, même pendant quelques minutes. Ce n'est pas parce que tu te consacres à un enfant à un moment donné que tu délaisses le groupe pour autant. Là où ça devient plus gênant, c'est si tu t'intéresses qu'à trois ou quatre enfants.... Toujours veiller à l'égalité d'attention, même si c'est pas toujours évident (à moins de ranger son coeur au placard).

que répondre le lendemain aux enfants de la chambre de la petite qui demandent où elle a dormi et pourquoi elle n'est plus dans la chambre ??

Un enfant qui a besoin de plus d'attention qu'un autre, ça existe. Mais là encore, les enfants le comprennent très bien entre eux, et le voient aussi. J'ai toujours pris le parti de parler des difficultés d'un enfant devant le groupe, si évidemment l'enfant en question est d'accord. Ca ne sert à rien de cacher les choses, autant les dire clairement. Contrairement à ce qu'on croit trop souvent, les enfants comprennent tout, il suffit de savoir trouver les mots justes.

Modifié par Quentin, 02 juillet 2004 - 17:41.

Découvrez un siècle de colonies de vacances
Visitez retro-colo.fr

#12 clownette (Invité)

clownette (Invité)
  • Invités

Posté 02 juillet 2004 - 18:42

D'abord pour répondre à Aude, les anims dorment dans la chambre des enfants sauf pendant leurs congés où ils ont une chambre mis à leur disposition. Donc ca montre bien que c'est le projet éducatif de l'organisme qui veut ça, et que ce n'est pas une question de manque de place...

demande lui sutout ce qu elle pense du fait que son enfant dorme seul ou avec un anim, et essaie de lui exposer toi aussi tes arguments!!

C'est difficile.... Demander à un parent : "mais vous n'avez pas peur de la pédophilie, si je dors avec votre enfant ?" :malade:
Ou alors, lui dire "quand même, vous ne pensez pas qu'il serait mieux tout seul? " etc... Avoue que le sujet n'est pas facile à aborder...
Surtout que je voulais appeler mon directeur pour lui en parler, et que je suis tombée sur le célèbre "ce numéro n'est pas attribué" :D

Quentin, j'aime beaucoup ton histoire de potion magique ! :sorcier: Mais c'est possible en pratique de rentrer dans la cuisine à 3h du mat' et de se préparer un petit verre de soupe à la citrouille ? :D :blink:
Dans ce cas là néanmoins je crois que ca n'aurait pas marché... La petite m'a raconté et dessiné ses cauchemars, j'en ai eu la chair de poule, c'était très louche... Et si on ajoute le fait qu'elle avait été opérée du vagin une semaine avant la colo :blink: Et je ne vous raconte pas les explications des parents :malade: :malade: de peur qu'ils se reconnaissent (inventer une histoire pareille-un accident !-c'est très fort :enerve: :enerve:)
Bref je ne parle pas de cette histoire qui est hors sujet (ca m'a traumatisé), tout ca pour dire encore une fois que chaque enfant a son histoire, on ne peut pas faire de généralités...
Tiens, Quentin, c'est vrai que de la part de la petite c'était un "caprice", mais en sachant ce qui lui était très probablement arrivé, qu'aurais tu fait ?

#13 Quentin

Quentin

    Accroc

  • Modérateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 1 773 messages
  • Sexe:Masculin
  • Lieu:Ille-et-Vilaine (35)
  • Fonction :Organisateur(-trice)

Posté 02 juillet 2004 - 19:05

Tiens, Quentin, c'est vrai que de la part de la petite c'était un "caprice", mais en sachant ce qui lui était très probablement arrivé, qu'aurais tu fait ?

Mais euuuuuuuh.... :( J'ai pas réponse à tout ! Plus sérieusement, je crois que c'est dans ce genre de situations que l'on mesure les limites de notre action. On est formé pour animer les vacances des enfants (ça on sait faire) mais quand on est confronté à des situations aussi délicates que ça, ça devient tout de suite plus difficile... Je pense que j'aurais agi de la même façon que toi, à savoir prêter une oreille attentive à la gamine en l'écoutant raconter ses cauchemars. Même si on ne sait pas quelle conduite adopter dans ces cas-là, le simple fait de montrer qu'on écoute l'enfant et qu'on croit à son histoire, c'est déjà énorme pour lui.

En ce qui concerne le coucher maintenant... c'est encore plus délicat. Manifestement, la petite vit la nuit comme un truc terrible, qui doit lui rappeler bien des souvenirs (et pas les meilleurs). La première chose que je ferais, c'est essayer de faire une transition la plus douce possible entre la fin de la veillée et le coucher de la petite (parler à voix basse, de manière rassurante)... à condition qu'elle accepte de se coucher dans SA chambre ! Le but, c'est de lui faire passer le message que la nuit est un moment qui peut être agréable, fait de rêveries et pas de cauchemars. Je raconterais aussi une histoire, en restant dans la chambre jusqu'à temps qu'elle s'endorme.

Mais bon, dans ce genre de situation, c'est pas évident d'agir. D'abord parce qu'on ne connaît l'histoire de la petite que très partiellement et ensuite parce qu'on a pas les compétences ni la qualification pour répondre à sa souffrance. Bref, c'est casse-gueule comme truc ! On croit parfois bien agir sans se rendre compte qu'on a tout faux... Dans ce cas-là, il ne faut pas hésiter à soulever le problème en réu, c'est important de se savoir soutenu et conseillé dans son action.

Modifié par Quentin, 02 juillet 2004 - 19:07.

Découvrez un siècle de colonies de vacances
Visitez retro-colo.fr

#14 nonotte (Invité)

nonotte (Invité)
  • Invités

Posté 04 juillet 2004 - 23:07

salut,
moi aussi ça m'est arrivé que dans le projet peda et même sur le prospectus que les parents avaient, il soit écrit qu'il y avait un anim par chambre d'enfant pour les 4/6 ans.
mais moi, des le premier jour où je suis arrivée dans le centre j'ai discuté avec le directeur, et je lui ai fais comprendre que je ne trouvais vraiment pas ça bien.
finalement j'ai dormi dans une chambre à côté de la leur et ça c'est trés bien passé. a la fin de la colo, durant la réunion bilan j'ai tenu à me réexpliquer et lui ma répondu que cela venait des organisateurs qui disait que pour des maternelles il est essentielle qu'ils aient une présence anim en permanence avec eux.
pourtant, je me répéte souvent mais je tiens à dire que les maternelles ne sont pas des bébés, pour certaine chose je trouve qu'ils sont même plus mature que des 7/8 ans :diplome: ...

#15 jean

jean

    Accroc

  • AnimNautes
  • PipPipPipPipPip
  • 1 652 messages
  • Sexe:Masculin
  • Lieu:la france
  • Fonction :Animateur(-trice)

Posté 05 juillet 2004 - 00:06

Et en grandissant, d'un seul coup, ils perdent leur maturité... :P Non mais t'as eu raison de voir ça avec le dirlo. Ça a déjà été dit, mais si on part en colo, c'est justement parce que la grande épreuve c'est l'autonomie. On peut toujours accompagner les enfants dans cette autonomie, les aider à évoluer, mais, repensons ensemble à cette signature d'Olivier "ne sois pas absent, mais ne fais pas à ma place".

Méditons... (8 ans, c'est long, mais c'est un minimum quand on veut être un peu philosophe)

Eh bien je crois que je suis d'accord avec ça. Pas la peine de faire croire à un enfant qu'il risque sa vie s'il dort à plus de 3m d'un adulte...



Répondre à ce sujet



  


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 0 AnimNaute(s) anonyme(s)