sam59

Le Tournant De Ma Vie D'animateur

Recommended Posts

C'était à Plougrescant en Bretagne, 200 mètres de la mer, terrasse pour manger dehors, tentes marabouts 12 places mois d'août, 50 enfants de foyer, j'avais 20 ans.

J'avais été pistonné par un ami devenu éducateur spécialisé. Ma première colonie de vacances et sans doute celle qui m'a révélé comme animateur. Sur ce séjour qui devait durer 20 jours voici ce qu'il c'est passé dans mon groupe de 6 jeunes de 7-9 ans.

- 15 bagarres par jour.

- Hystéries de 45 minutes parfois.

- Insultes à en mourir.

- J'ai été mordu à sang.

- Je revenais avec un gamin sous le bras à chaque fois.

- Un enfant a perdu sa mère dans cette colo.

Au bout de 10 jours j'avais un genou à terre en pensant démissionner pour la première fois de ma vie puis il y eu 2 évènements

- Un état de conscience pour me dire "regarde autour de toi" ils en chient tous autant que toi, lâche pas petit.

- Le directeur un jour après qui me demande si je veux rester 5 jours de plus (il y avait un départ le 20 et l'autre le 25).

Ce fût aussi l'équipe la plus soudée dans la difficulté avec qui j'ai eu le bonheur de travailler. Contes, grands et petits jeux, danses, sports, révélations de gamins (briser la carapace), des câlins, des enfants qui venaient me voir en me disant "Sam, thomas il m'a B****".

J'ai alors réalisé la progression, ce que j'avais apporté aux gamins et le retour sensationnel qu'ils ont eu envers-moi. Je suis sorti extrêmement fort de cette colo, un sentiment de puissance énorme, 2 ans d'expérience gagnées face au train-train ALSH et colo je vais dire "cool".

Sam

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

super joli le coin vers Plougrescant ! Enfin, je ne sais pas si tu as eu le temps de l'apprécier au vu du séjour.

De quel type de foyer venaient les enfants ?

Quel a été le rôle des éducateurs de leur foyer ? Etaient-ils présents ? Ont-ils transmis les bonnes infos ? Qu'aurais-tu aimé qu'ils fassent mieux ?

Ce sont évidemment ce type de séjours qui permettent de faire avancer dans sa conception de l'animation, du travail social, de l'échange humain, en ce sens qu'ils bousculent tellement qu'ils accélèrent les processus de questionnement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Cesco, oui tu es de Bretagne ;). J'ai fait Lesconil du côté de Quimper aussi. J'adore cette région.

Je vais répondre à tes questions ;). Tout d'abord, saches que j'en ai profité ^^ parce que quand tu es un animateur consciencieux, tu arrives toujours à profiter de l'endroit avec les gamins. Tu arrives à l'incorporer dans tes animations.

Si tu es d'accord avec moi, tu ne verras rien à redire au fait qu'arriver à vivre ton séjour avec les gamins qui concilie travail-bon moment-coups dur est le reflet d'un animateur qui progresse et vit pleinement son séjour ;).

C'était des enfants de Maison de l'Enfance à Caractère Social. Je ne m'étends pas plus, tu sais que ce genre de contrat repose sur la discrétion des comportements des enfants mais surtout de leurs histoires.

Les éducateurs n'étaient pas là, cela servaient juste à ce qu'ils puissent partir en vacances et je suis heureux de leur avoir rendu ce service parce que bon dieu, ils doivent en voir.

En revanche, j'ai su que le directeur c'était fait leurrer sur le comportement de certains enfants, nous savions à 70% ce qu'ils étaient capable de faire. Donc toutes les infos, c'est le terrain qui nous l'a amené (3 retour tout de même...). Il y avait un schizophrène à comportement violent par exemple... Dédoublement de personnalité total et il savait en jouer

Une chose est sûre, c'est que l'enfant progresse beaucoup plus vite dans ces séjours parce que tu as l'avantage du dépaysement, qu'il ne te connaît pas et que l'ambiance est plus conviviale que la vie de tous les jours avec des règles moins strictes.

C'est le grand paradoxe de l'enfant terrible qui à besoin qu'on s'occupe de lui. Faut le temps de briser la glace et avoir la tête sur les épaules sinon t'es mort et c'est le calvaire. Cette année j'étais le petit jeune, tu aurais vu la force mentale de cette équipe, que des passionnés, ça reste la meilleure équipe que j'ai connu.

J'ai pleuré pour plusieurs choses parce que j'ai renouvelé 3 fois après ça. La première parce que j'ai progressé énormément et que les enfants m'ont donné en 1000 ce que je leur ai apporté sur ces 25 jours.

La deuxième fois parce qu'ils retournent dans leur foyers, même si ce que tu as apporté est super et qu'ils progressent au foyer, tu sais que la routine va reprendre le dessus et que ce que tu as fait sera vite oublié.

Tu sais, j'ai une gamine de 13 ans qui m'a dit "Sam, je suis trop bien ici avec vous, dès que j'arrives au foyer je fugue". Unn coup du destin a voulu que ce soit mon frère, gendarme à ce moment là, qui l'a récupére cachée dans un champ. Nous partions en Bretagne mais le foyer était à 40 kilomètres de chez nous.

Le top quand j'ai été chef de convoi à la 2ème année est que je suis arrivé, tous les gamins fou de joie "Ouais Sam !!!!" et que tout ce que tu as fait l'année dernière, ils l'ont retenu, en 10 secondes j'avais un rang ;). Les éducateurs ne comprenaient pas que leur colo avait déjà commencé hihi, la mentalité était aux vacances; avec les règles instaurées l'année d'avant.

Et toi, as tu eu des aventures similaires ? oui je pense ;).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité bélange

Je suis moi même animatrice de colonie depuis 4 ans, ma deuxième colo à été catastrophique, elle se passait en tente dans un coin perdu. Des jeunes de foyers et de maison de redressement, sans éducateur.

Nous ne savions pas quelle était le public.

2ème, 3ème et 4ème jour:

- agression du directeur

- tentatives de suicide dans un lac

- fuite de tous les enfants

- bagarre à ne plus compter

- le camping retourné par un jeune

- jeunes agressés et choqués, direction l hôpital

- faux directeur

- exclusion du directeur

- exclusion du camping

colo d une semaine au lieu de 2.

Puis ma 3 ème colo fut d'un autre type

intoxication alimentaire = rapatriement

presse, radio et j en passe.

Mais sinon je continue d'en faire pour ne pas rester sur une note négative ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'avais jamais vu la réponse de Sam, mais il ne me semble qu'il ne passe plus guère par ici.

Sinon Bélange, c'était quoi cette colo (ta 2ème) ?

Peux-tu en dire plus, tu as suscité ma curiosité, notamment autour de ce directeur...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité morgane

Moi sa va être ma 1ere colo cet été je part le 3 août et revient le 17 .. Il faut dire j'ai un peu la frousse .. Mais je pense vite m'habituer .. étant petite et même ados j'ai fais des colo's mais j'y étais entant que vacancier la je vais être animatrice ce de l'autre côtés de la barrière .. Et puis je ne serais pas avec des enfants mais avec des adultes handicapées .. Alors je suis doublement anxieuse .. Mais tout devrais bien se passer ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi sa va être ma 1ere colo cet été je part le 3 août et revient le 17 .. Il faut dire j'ai un peu la frousse .. Mais je pense vite m'habituer .. étant petite et même ados j'ai fais des colo's mais j'y étais entant que vacancier la je vais être animatrice ce de l'autre côtés de la barrière .. Et puis je ne serais pas avec des enfants mais avec des adultes handicapées .. Alors je suis doublement anxieuse .. Mais tout devrais bien se passer ..

quand est il alors de cette colo qui doit maintenant être terminé ? quel type de public handicapé moteur/mental as tu fait ?

j'en connais un rayon mon frere a chopé une vilaine méningite etant gamin.... comment cela s'est il passé pour toi ?

Je voulais également vous faire part de ma dernière expérience colo passé durant aout 2012 ou je suis parti sur un séjour ados en difficulté, de Montpellier, avec qui nous sommes parti dans le Verdon !! dépaysement total pour eux et activité nature : ( escalade planche a voile vtt ) tous les jours.. Bien qu'un ait tenté de rentré chez eux et c'est fait ramené au camping par la police..

La fin du séjour a été magnifique car les ados, vite acclimaté aux lieux nous ont fait spectacle.. et comme le dit sam : Une chose est sûre, c'est que l'enfant progresse beaucoup plus vite dans ces séjours parce que tu as l'avantage du dépaysement, qu'il ne te connaît pas et que l'ambiance est plus conviviale que la vie de tous les jours avec des règles moins strictes.

Seulement il faut se rendre compte que lors de ces séjour ils connaisent une progression phénoménale qui peut vite mourrir en revenant dans leur divers lieux d'habitation...

A plus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement