la29du33

Ces Petits Moments Entre Anim'

Recommended Posts

il faut savoir se lacher aussi entre anim', c'est sa qui construit aussi un bon groupe (même si je suis d'accord qu'il n'y a pas que sa)

Eh bien oui il n'y a pas que ça, je dirais même il y a beaucoup plus que ça. Et ça n'est pas indipensable non plus. Donc nous sommes presque d'accord.

Cette petite divergence d'opinion est-elle une raison suffisante pour traiter les autres de vieux jeux ?

Et toi, qu'est ce que tu fais pour améliorer tes relations avec tes collègues ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Elnorton,

Je te donne la définition du mot bizutage, (petit Robert) : "Cérémonie estudiantine d'initiation des bizuts, comportant diverses brimades." Tu peux alors comprendre pourquoi ce mot me fait peur !

Je peux donner quelques exemples de témoignages de bizutages fort peu sympathiques que j'ai pu voir sur le terrain :

- Le dernier jour du centre, à l'occasion du spectacle devant les parents, une stagiaire est obligée d'improviser une animation. A moins d'être une très bonne animatrice, la stagiaire a toutes les chances de se rendre ridicule ou de se décrédibiliser. C'est ce qui s'est passé.

- On prend le groupe des stagiaires par surprise, on les asperge d'eau puis de farine. Il faut noter que ces stagiaires n'avaient pas de vêtements de rechange, certains d'entre eux devaient prendre les transports en commun pour rentrer chez eux, l'un d'entre eux était enrhumé.

- Dans un centre où on travaillait en trinome, il y avait un couple d'animateurs avec une stagiaire un peu coincée. Le couple a pris la stagiaire pour sa boniche et lui a fait faire toutes les tâches qu'ils ne voulait pas accomplir, estimant que ça faisait partie de son initiation.

Ces témoignages sont les pires que j'ai connus, je pourrais cependant continuer la liste...

Oui bien sûr. Je fais simplement part de mon expérience. Celle-ci ma fait dire qu'il y a toujours un risque d'excès et de dérive. De plus, je ne veux surtout pas juger les personnes qui interviennent ici car je ne les connais pas. Je veux simplement apporter une peu de réflexion devant l'enthousiasme général des témoignages apportés par La29du33 et les autres.

Bon en fait, j'ai l'impression de m'être mis plus que je ne le pensais du côté des "pour ce genre de blagounettes".

En fait, dès qu'on touche à mes affaires (sans mon autorisation, car quand on vient me demander de m'emprunter mes affaires, je dis presque toujours oui, j'suis peut-être un vieux con (à 20 ans ce serait dommage) avec des principes, mais j'estime qu'on demande l'autorisation avant de prendre ses affaires à quelqu'un), je tire la gueule. Et j'hésite pas à le faire savoir.

Car c'est du domaine du privé.

Par contre, je distingue cela du lit en portefeuille (quoi que le lit peut être considéré comme privé, mais en colo on n'est pas propriétaire du lit dans lequel on dort, à voir) ou même du coup du lancer de farine quand c'est fait comme il faut (on me l'a fait quand j'étais stagiaire en me disant, "le dernier jour tu viens avec un change, ok ?" puis c'étaient des personnes avec qui on s'appréciait mutuellement, ils ont mis de l'imagination pour m'avoir par surprise, y a eu poursuite et lancer d'eau devant le regard des enfants amusés, et je me suis changé tranquillement pendant le temps calme qui suivait ce moment - où 3 anims pour 35 enfants suffisaient pendant ces 5 minutes... car là est le souci, parfois ce genre de conneries peuvent faire oublier l'essentiel, les enfants).

Après, je dis pas que tous les lancers de farines sont bons. J'dis juste que quand on me l'a fait j'ai su l'apprécier car ça a été fait au bon moment, par des personnes connaissant mon caractère et m'ayant prévenu en ayant discuté du truc avec moi avant.

Donc des petites blagounettes, (je ne parlais bien sûr pas de brimades, juste d'une application du "qui aime bien chatie bien" sans conséquences et sans volonté obscure).

Par contre, je suis un grand naïf, mais je suis étonné que vous soyez étonné que l'entraide puisse exister entre anims. J'ai écourté d'une bonne heure ma nuit avant hier (nuit de 30 minutes au final...) pour aider l'animatrice AS à ranger l'infirmerie le dernier soir. Que m'avait-elle apporté avant ? Des délires, sa bonne humeur, et ça me suffisait amplement pour me sentir "redevable". Je ne pense pas que ça doit être du donnant-donnant ces échanges de bons procédés.

Après j'avoue que si j'avais pas eu un bon feeling avec elle, j'aurais tranquillement été rejoindre mon lit mais bon... C'est à l'image de la vie, quand on s'apprécie, je ne vois rien d'extraordinaire à se donner un coup de main ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah surprise :lol:

Il faut rappeler qu'une loi de 1998 interdit le bizutage qu'elle définit comme ça :

« Le fait pour une personne, d'amener autrui, contre son gré ou non, à subir ou à commettre des actes humiliants ou dégradants lors de manifestations, ou de réunions liées aux milieux scolaire et socio-éducatif. »

Je déplore que les missions de l'animateur et le projet péda échouent parfois à rallier toutes les forces vives de l'équipe au point d'en faire un groupe soudé.

Je crois que lorsqu'on fait une blague potache à quelqu'un en animation, il n'a que deux choix : la soumission ou l'exclusion.

Or la violence est destructrice. Je pense que ceux qui font ces blagues sont violents (moralement parlant) et forcent ainsi l'adhésion. Ceux qui adhèrent sont intégrés au groupe et reconnus comme capables de résister à cette violence (qui est très relative, bien évidemment), et ceux qui n'adhèrent pas sont identifiés comme faibles. S'ils ne veulent pas avoir l'air faibles, ils se forceront à participer et à faire croire qu'ils sont forts.

Voilà, j'ai réussi à décrire ce à quoi je pensais. Est-ce seulement juste?

Et alors question philosophique : quelle est la valeur de cette "force"? A quoi sert-elle? En quoi rend-elle la société meilleure? Et au travail? En quoi cette "force" serait-elle nécessaire?

Tiens ça... (rions un peu) ça vient de me rappeler une émission de TV sur les scouts d'Europe! :lol:

Non allez un peu de culture avec Claude Miller. Je crois que le film :

La meilleure façon de marcher (cliquez dessus pour voir la bande annonce)

correspond tout à fait au sujet. Je vous le recommande vivement!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc faire une blague à quelqu'un c'est l'humilier ?

N'associons pas blague à mauvaise blague, par pitié... Si nous, en tant qu'animateur, on n'est pas capable de voir de l'humour là où il y en a (je ne demande pas de voir de l'humour là où il y a humiliation ou quoi que ce soit de semblable), ça me semble regrettable...

On peut faire une blague à un collègue sans sombrer dans le bizutage non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui non mais ok mais ben bon bah comment dire...

Tu n'as pas compris de quoi je parlais?

Parce que bon l'humiliation c'est le mot qu'il y a dans la définition de bizutage, j'étais obligé de le mettre, tu comprends bien, sinon mon message était incomplet.

Mais je ne parle pas de ça, tu as bien vu quand même, non? Tu as regardé la bande annonce de "la meilleure façon de marcher"?

Fin bon elnorton, zut, c'est dommage de partir là dessus. A chaque fois c'est le même problème avec ces sujets sur la violence morale. Il y a des gens qui viennent sensibiliser à la question en pensant que les autres n'y connaissent pas grand chose, et il y a des gens qui viennent dire "quoi avec vous on peut plus rigoler vous avez pas d'humour".

Ok ok, c'est bon, y'a cent-deux pages d'une discussion sans queue ni tête dans un sujet sur les gages, on ne va pas le refaire ici, on peut discuter entre adultes, non?

J'essaye d'aller plus loin en portant les questionnements autour de ce que peuvent provoquer ces "blagues" et ces "délires" dans un groupe, dans une équipe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non je n'ai pas regardé la ba de La meilleure façon de marcher (enfin j'viens juste de le faire) car je connais quand même ce film.

Attention, j'n'ai jamais dit que ceux qui pensent différemment de moi n'y connaissent rien, j'n'ai même jamais prétendu avoir raison, je cherche juste à dissocier mauvaise blague et blague, car oui, je suis persuadé qu'il peut y avoir des bonnes blagues (c'est même le principe à la base), et qu'une bonne vanne peut être - je ne dirais pas un moyen de créer l'ambiance car je pense justement que ce genre de vannes ne se fait qu'en cas de bonne ambiance, c'est plus à mon sens la conséquence que la cause de la bonne ambiance - non néfaste à l'ambiance d'une équipe d'animation.

Je cherchais juste à dire qu'il ne fallait pas considérer toute blagounette comme néfaste à la bonne mabiance d'une équipe d'animation.

Oui on est d'accord, les blagues sur les vêtements, personne n'apprécie et bien souvent ceux qui apprécient font juste semblant pour ne pas s'exclure du truc.

Après, toutes les blagues ne sont pas dans ce registre de débilité...

Pour parler des manières dont cela peut renforcer l'ambiance dans un groupe, je ne dirais qu'une chose. Cela crée une vie de groupe. Et il est à mon sens primordial qu'une vie de groupe existe dans une équipe d'animation, que des choses se passent entre les anims. Qu'il s'agisse d'entraide dans le travail, de se soulager quand l'un est à bout, de préparer le café au collègue, se faire des cinquièmes, mais une bataille d'eau ou quoi que ce soit de pas lourdeau peut aussi être un moyen de faire exister cette vie qui doit avoir lieu au sein de l'équipe d'animation. Travailler avec des gens nous étant étrangers c'est pas l'idéal dans notre métier je pense.

Après comme je l'ai dit je ne pense pas détenir la vérité et suis curieux de savoir ce que tu en penses ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je cherchais juste à dire qu'il ne fallait pas considérer toute blagounette comme néfaste à la bonne mabiance d'une équipe d'animation.

[...]

Après, toutes les blagues ne sont pas dans ce registre de débilité...

Pour parler des manières dont cela peut renforcer l'ambiance dans un groupe, je ne dirais qu'une chose. Cela crée une vie de groupe. Et il est à mon sens primordial qu'une vie de groupe existe dans une équipe d'animation, que des choses se passent entre les anims. Qu'il s'agisse d'entraide dans le travail, de se soulager quand l'un est à bout, de préparer le café au collègue, se faire des cinquièmes, mais une bataille d'eau ou quoi que ce soit de pas lourdeau peut aussi être un moyen de faire exister cette vie qui doit avoir lieu au sein de l'équipe d'animation. Travailler avec des gens nous étant étrangers c'est pas l'idéal dans notre métier je pense.

Ah bé voilà quand je parlais de "feeling" c'est bien pour différencier de la bonne blague de la mauvaise : celle qui sera acceptée et celle qui ne le sera pas (même si la personne fait style de l'accepter). Bon je suis plutôt nulle pour formuler des idées correctes avec des termes clairs pour être bien comprise mais ce que tu viens de dire Elnorton ressemble de près à ce que je souhaiterai exprimer. Ah bah quand on est nul... !

Je ne pensais pas en lançant ce sujet qu'il allait engendrer un tel débat mais effectivement la grosse erreur que j'ai commise c'est que je me suis concentrée sur les "petites vacheries entre collègues" et non pas sur le reste : l'entraide, les discutions, les jeux... bon bref. De toute manière une équipe où il ne se fairait que des blagues et aucune entraide par exemple, on peut douter de l'ambiance sincèrement bonne de l'équipe.

Enfin pour revenir à la notion de bizutage je vous propose ce lien très intéressant : bizutage quels risques?

Euh...voilà !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je cherchais juste à dire qu'il ne fallait pas considérer toute blagounette comme néfaste à la bonne mabiance d'une équipe d'animation.
Euh... 'ttends, j'me relis là parce que... Ouais donc c'est bon, je t'ai déjà répondu avant que tu écrives ton messages en fait. :lol:

Ce que j'en pense personnellement n'a aucun intérêt. Je vais passer en mode cerbère et le dire quand même.

<mode cerbere>

Je pense que les "animateurs" qui font ça sont des ados attardés qui auraient dû payer leur séjour. Ces blagues idiotes comme décrites au début du message (disperser les affaires personnelles, plier des matelas ou ôter les matelas des lits, mettre du fromage dans les chaussures, mettre de la peinture sur le visage, faire une bataille d'eau entre animateurs en espérant que pourquoi pas les enfants vont aussi participer, bataille de farine, de nourriture, réveils intempestifs la nuit, effets personnels dérobés, etc.) n'ont pas leur place dans une équipe de travail. Ce genre de blague ne m'amuse pas, ça me fait chier, ça me fait perdre du temps, ça me stresse, et ça me donne plein de raisons d'être un con à mon tour envers les personnes concernées.

Et quand j'essaye de me souvenir qui fait ce genre de blague : je conclus toujours plus ou moins que c'est des gens qui sont en mal d'amour et qui ont absolument envie de se faire remarquer. Hyper agités, qui brassent de l'air, qui font beaucoup de bruit, qui jouent à fond la carte de l'affectif, tantôt les grands calins et tantôt les grands coups de gueule, etc. Je trouve ça nul.

</mode cerbere>

Bien entendu il s'agit là de ce que je pense, et pas de ce que je fais. Dans la vie je laisse les gens faire leurs "vacheries" en leur faisant comprendre courtoisement et en souriant que je ne souhaite pas participer, et généralement ça s'arrête là. Y'en a deux ou trois qui sont allés plus loin. Au choix j'ai répondu :

-poliment, y'en a un qui a compris que ce n'est pas bien de voler les affaires, il s'est excusé, on est toujours les meilleurs amis du monde.

-de façon vache : Contre un animateur no-limit j'ai proposé une intervention de la direction (qui n'a jamais eu lieu). L'anim en question a par la suite entrainé des enfants dans des "vacheries" réellement vaches et malsaines, il a été viré, j'ai rien à voir là dedans.

-par la surenchère. Celle qui a fouillé dans mes affaires et joué avec tout ça malgré mes demandes en réunion que ça ne se produise pas l'a payé de son sommeil et de sa mauvaise humeur à 6h du matin (j'ai été sympa j'aurais pu mettre le réveil à 4h30). (réveil bloqué évidemment). (ont été piégées avec elle celles qui dormaient dans la même chambre et qui l'ont laissé faire ses conneries dans mes affaires)

Voilà. Sinon au travail je suis plutôt souriant, blagueur, gentil, et attentionné. Je fais des blagounettes, des blagues, des gags, des bonnes surprises, je prépare des cinquièmes, je fais de mon mieux pour que le travail en équipe se passe bien, etc.

Pour parler des manières dont cela peut renforcer l'ambiance dans un groupe, je ne dirais qu'une chose. Cela crée une vie de groupe.
Oui... mais alors comment ça marche? :lol: Parce que bon hem... est-ce que tu as lu "Watchmen" ? (une bd absolument géniale) eh bien on y lit que, comment dire... la vie de groupe comme tu dis, ça peut très bien être une horreur. Par exemple s'il y a un enfant mort dans la colo, cela constitue aussi un vécu commun au groupe, c'est fondateur, ça génère une grande solidarité (je n'invente pas c'est arrivé à quelqu'un que j'ai rencontré) donc c'est super pour l'esprit d'équipe mais bien évidemment ce n'est pas souhaitable pour autant.

Voilà pourquoi, plus haut, je parlais du projet pédagogique, en disant entre les lignes que c'est ÇA l'objet qui doit fédérer l'équipe, et pas une bataille d'eau à 2h du matin avec du sirop de menthe.

Travailler avec des gens nous étant étrangers c'est pas l'idéal dans notre métier je pense
C'est marrant j'aurais plutôt dit que "c'est notre métier".

Aujourd'hui je "travaille" avec des "collègues" on est "sérieux" et "concentrés" et "rigoureux" (animation professionnelle). Et le travail se passe bien, on a du monde, l'ambiance est bonne, et les gens extérieurs ne nous regardent pas comme des débiles mentaux.

Et sinon, pour vous, quelle est la différence entre une bonne et une mauvaise blague? :lol:

video_120.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou a tous

Décidément, je ne sais que penser de cette discussion. Est-ce la même qu'avec les PJC ? Le fait est que nous sommes tous des adultes (parfois assez jeunes), il y a donc des choses qui ne sont pas encore cicatrisées par rapport à notre vécu.

Après la différence entre une bonne et une mauvaise blague, tout dépend de la personne et des circonstances. Un jeu autour des vêtements peu d'avérer très tendu si on me l'avait fait l'été dernier, juste après que mon chez moi ait été cambriolé. Je me souviens d'une bataille d'eau qui avait fini par l'arrachage du slip d'un anim, ce qui l'avait complétement démoli.

Dans le même genre, le jeu du killer ne peut pas tellement bien se faire dans une équipe éthérogène. Par contre, son inverse, le jeu de la cacahuète...

Je pense que faire des jeux en disant : tout le monde va aimer ça, ca va souder l'équipe, est une erreur grossière : on travaille avec la diversité des anims, des publics, etc. On défend des valeurs de solidarité, de recherche et de découverte personnelle.

Je ne veux pas dire que je suis chiant et triste, mais on va dire que je suis du genre a raconter des blagues à la pelle, à faire des sous entendus, a bien préparer les 5èmes, à bien préparer une animation parceque ca aussi c'est très plaisant quand ca ce passe bien. J'aime discuter de tout et de rien, refaire le monde, jouer au loup garou ou aux cartes. J'aime bien manger, ramener des spécialités, dire des phrases à la con.

Bref, je trouve que ce sujet est un peu étrange : quoi qu'on dise, ceux qui sont convaincus qu'une série de jeux débiles sont bons pour le moral tiennent leur positions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pilou

Bonjour,

je rejoins Jean et Philosopheur dans leurs positions et leurs argument, et rajouterai qu'il y a une différence certaine entre "rire avec quelqu'un" et "rire de quelqu'un".

La frontière est très mince entre ces deux aspect, et dès lors que l'on en arrive à rire de quelqu'un, il me semble qu'on tombe très franchement dans la brimade, ce qui est , comme l'a très bien présenté Jean, sous le coup d'une loi; sans parler de la violence "morale" (affective) que cela peut engendrer chez la personne qui subit la pseudo blague.

N'existe-t-il pas en effet une multitudes d'autres moyens pour fédérer et souder une équipe d'animation?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Euh... 'ttends, j'me relis là parce que... Ouais donc c'est bon, je t'ai déjà répondu avant que tu écrives ton messages en fait. :lol:

Ce que j'en pense personnellement n'a aucun intérêt. Je vais passer en mode cerbère et le dire quand même.

<mode cerbere>

Je pense que les "animateurs" qui font ça sont des ados attardés qui auraient dû payer leur séjour. Ces blagues idiotes comme décrites au début du message (disperser les affaires personnelles, plier des matelas ou ôter les matelas des lits, mettre du fromage dans les chaussures, mettre de la peinture sur le visage, faire une bataille d'eau entre animateurs en espérant que pourquoi pas les enfants vont aussi participer, bataille de farine, de nourriture, réveils intempestifs la nuit, effets personnels dérobés, etc.) n'ont pas leur place dans une équipe de travail. Ce genre de blague ne m'amuse pas, ça me fait chier, ça me fait perdre du temps, ça me stresse, et ça me donne plein de raisons d'être un con à mon tour envers les personnes concernées.

Et quand j'essaye de me souvenir qui fait ce genre de blague : je conclus toujours plus ou moins que c'est des gens qui sont en mal d'amour et qui ont absolument envie de se faire remarquer. Hyper agités, qui brassent de l'air, qui font beaucoup de bruit, qui jouent à fond la carte de l'affectif, tantôt les grands calins et tantôt les grands coups de gueule, etc. Je trouve ça nul.

</mode cerbere>

Bien entendu il s'agit là de ce que je pense, et pas de ce que je fais. Dans la vie je laisse les gens faire leurs "vacheries" en leur faisant comprendre courtoisement et en souriant que je ne souhaite pas participer, et généralement ça s'arrête là. Y'en a deux ou trois qui sont allés plus loin. Au choix j'ai répondu :

-poliment, y'en a un qui a compris que ce n'est pas bien de voler les affaires, il s'est excusé, on est toujours les meilleurs amis du monde.

-de façon vache : Contre un animateur no-limit j'ai proposé une intervention de la direction (qui n'a jamais eu lieu). L'anim en question a par la suite entrainé des enfants dans des "vacheries" réellement vaches et malsaines, il a été viré, j'ai rien à voir là dedans.

-par la surenchère. Celle qui a fouillé dans mes affaires et joué avec tout ça malgré mes demandes en réunion que ça ne se produise pas l'a payé de son sommeil et de sa mauvaise humeur à 6h du matin (j'ai été sympa j'aurais pu mettre le réveil à 4h30). (réveil bloqué évidemment). (ont été piégées avec elle celles qui dormaient dans la même chambre et qui l'ont laissé faire ses conneries dans mes affaires)

Voilà. Sinon au travail je suis plutôt souriant, blagueur, gentil, et attentionné. Je fais des blagounettes, des blagues, des gags, des bonnes surprises, je prépare des cinquièmes, je fais de mon mieux pour que le travail en équipe se passe bien, etc.

Oui... mais alors comment ça marche? :lol: Parce que bon hem... est-ce que tu as lu "Watchmen" ? (une bd absolument géniale) eh bien on y lit que, comment dire... la vie de groupe comme tu dis, ça peut très bien être une horreur. Par exemple s'il y a un enfant mort dans la colo, cela constitue aussi un vécu commun au groupe, c'est fondateur, ça génère une grande solidarité (je n'invente pas c'est arrivé à quelqu'un que j'ai rencontré) donc c'est super pour l'esprit d'équipe mais bien évidemment ce n'est pas souhaitable pour autant.

Voilà pourquoi, plus haut, je parlais du projet pédagogique, en disant entre les lignes que c'est ÇA l'objet qui doit fédérer l'équipe, et pas une bataille d'eau à 2h du matin avec du sirop de menthe.

C'est marrant j'aurais plutôt dit que "c'est notre métier".

Aujourd'hui je "travaille" avec des "collègues" on est "sérieux" et "concentrés" et "rigoureux" (animation professionnelle). Et le travail se passe bien, on a du monde, l'ambiance est bonne, et les gens extérieurs ne nous regardent pas comme des débiles mentaux.

Et sinon, pour vous, quelle est la différence entre une bonne et une mauvaise blague? :lol:

video_120.png

Si j'avais à répondre à ce message, je serais obligé de redire des choses que j'ai dite auparavant (non je ne dis pas que les blagues idiotes sont bonnes pour l'ambiance, ça fait 15 plombes que je dis l'inverse et tu continues à me faire ce procès d'intention en précisant par la suite que tu es friand des petites blagounettes, ce qui est un peu ce que je dis depuis 3 ou 4 messages).

Ayant l'impression de n'être pas lu, je vais en rester là ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mouaif... ben ouais vas-y accuse-moi si tu te sens mieux ensuite! :lol:

Depuis le départ j'écris des messages généraux (donc qui ne s'adressent pas qu'à toi) sur les thèmes suivants :

-incapacité de fédérer l'équipe autour du projet pédagogique alors que c'est à ça qu'il sert

-l'aliénation des animateurs qui n'aiment pas les vacheries ou les blagues de mauvais goût mais qui sont obligés de participer à cause du caractère violent de ces choses

-quel est la mécanique sociale qui fait que grâce aux mauvaises blagues, un groupe se forme. Est-ce souhaitable?

Voilà c'est de ça que je suis venu parler, c'est pour ne pas retomber dans la discussion basique où chacun vient dire "moi j'aime bien les bonnes blagues, et j'aime pas trop les mauvaises blagues".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est moi qui hallucine ou le sujet a été rebaptisé "petites vacheries entre anims" ?

-quel est la mécanique sociale qui fait que grâce aux mauvaises blagues, un groupe se forme. Est-ce souhaitable?

Non ce n'est pas souhaitable, encore une fois il y a bien d'autres façons de former et souder un groupe, la fin ne justifie pas les moyens.

Par ailleurs, les mauvaises blagues ne permettent pas forcément au groupe de se souder. Comme je l'ai déjà expliqué, j'ai connu des expériences inverses.

-l'aliénation des animateurs qui n'aiment pas les vacheries ou les blagues de mauvais goût mais qui sont obligés de participer à cause du caractère violent de ces choses

"Le caractère violent" là tu exagères un peu, quoique j'ai connu certains bizutages qui pourraient être qualifié de violents.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Violence morale, je l'ai décrite bien plus haut, en disant que c'est relatif. J'attends des contestations, je n'ai fait qu'émettre une hypothèse sur le fonctionnement de cette violence.

Je ne parle pas de coups ni de blessures physiques. Même pas de blessures morales, c'est pas le bureau des pleurs ici. Mais une humiliation c'est une situation violente, non?

Et une situation qui est à la limite de l'humiliation? C'est à dire quand la victime le prend bien et transforme son humiliation, on dit que c'est super marrant. Et quand la victime le prend mal, et qu'elle subit, on va se raconter des histoires de blessures à l'amour propre. Quand on a des collègues jeunes ce n'est pas forcément anodin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'accord, j'vois désormais mieux où tu veux en venir (et je vais essayer de ne pas répéter que je dissocie blagues et humiliations car on a suffisamment fait tourner le débat autour de ça de manière peu fructueuse ;) )

-incapacité de fédérer l'équipe autour du projet pédagogique alors que c'est à ça qu'il sert

Mais justement, les animateurs peuvent se faire des petites blagues sympas entre eux quand ils s'entendent bien ;) Et qu'on me dise pas que c'est au détriment des enfants quand c'est un petit délire pendant le cinquième ;)

Par contre, quand le projet pédagogique (ou tout autre chose) n'a pas réussi à fédérer l'équipe d'animation, là c'est plus des blagues mais de vacheries en général.

En résumé, quand l'équipe est fédérée, vit bien ensemble, on se rapproche plus d'une situation amicale entre anims (j'ai pas dit qu'on était des amis, on est là pour bosser etc etc, ça ok), quand y a rien entre les anims (donc l'incapacité de fédérer du projet péda que tu évoques) en revanche, si les anims sont pas un minimum sur la même longueur d'ondes (pour le boulot, pour le reste), c'est plus des blagues, mais des vacheries. On fait pas les blagues qu'on fait à son meilleur pote à un inconnu.

-l'aliénation des animateurs qui n'aiment pas les vacheries ou les blagues de mauvais goût mais qui sont obligés de participer à cause du caractère violent de ces choses

En mettant une atténuation au "caractère violent" (oui tu as raison, c'est violent, mais l'utilisation de ce mot me fait penser à pire, bref là c'est juste une mauvaise interprétation de ma part ;) ) d'accord. C'est en effet quelque chose qu'on doit souvent retrouver, l'anim qu'a pas envie de casser l'ambiance en disant qu'il a pas apprécié. Pourtant ça clarifie le truc. Moi quelqu'un touche à mes fringues (donc dépasse MA limite, que lui ne connaît pas certes) je le lui fais savoir, sans prendre de gants s'il le faut.

-quel est la mécanique sociale qui fait que grâce aux mauvaises blagues, un groupe se forme. Est-ce souhaitable?

Grâce aux mauvaises blagues, un groupe se formera rarement (pour pas dire jamais), on est d'accord, mais ça semble même évident. La limite du truc c'est la limite bonne blague/mauvaise blague, assez difficile à cerner.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jenny

En aout 2008, j'ai fait une colo ou jme sui particulièrement bien entendu ac un anim (oui, cé toi Lyès)!mdr

ché pa ce kil yavé entre ns,on été obligé de senbété tt le tps!

Genre il appelé lé ptits de ma table pr kils se lèvent é menbète!

Et moa je lui chanté dé chansons d'enfants kil némé pa!

Jme déguisé é il se moké! lol

enfin les anims sont tjs des enfants et se comportent comme des enfants en colo! mdr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut jenny,

Très franchement, c'est très désagréable de lire le langage sms sur un forum alors un petit effort :bigemo_harabe_net-134: !!! Ecris français stp :bigemo_harabe_net-122::bigemo_harabe_net-12: !!! Merci :)

à plus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous

donc oui les petits moments sympathiques entres anims sont importants mais doivent être bien gérés et sans ridiculiser la personne.

par exemple un bon moment passé en accueil de loisir, dernière semaine de centre, il restait des pa^tes du déjeuner en trops donc les anims ont mis cela de coté et ensuite nous avons mélanger avec de la farine, du colorant de la peinture et de l'eau, puis nous avons appelés la directrice afin qu'elle sorte dehors puis nous lui avons versés la mixture agréable sur la tronche.

rassurez vous elle la très bien pris.

j'ai même eu un soir la surprise de découvrir ma voiture repeinte de pleins de dessin et de trace de mains, cela fait plaisir et oui on est pas animateur pour rien :bigemo_harabe_net-100: !!!!!!!!!!!!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah l'ambiance...

Croyez vous que dans d'autres métiers il n'y a pas d'ambiance en équipe ?

Quand un cuisto fouette son commis avec son torchon mouillé, "juste pour rire", on se révolte en se disant que c'est inacceptable, bla bla bla...

Quand un anim' en réveille un autre à coup de seau d'eau sur la tronche, "juste pour rire", on trouve ça normal et signe d'une bonne ambiance.

Je trouve ça vraiment pathétique.

Définition

ambiance, nom féminin

Sens 1 Atmosphère d'un lieu, d'une réunion, d'une fête... Ex Le rassemblement s'effectuait dans une ambiance tendue. Synonyme climat Anglais atmosphère

Sens 2 Entrain, gaieté d'un groupe de personnes [Familier]. Ex Il y a de l'ambiance ce soir ! Anglais (mettre de l'ambiance) to liven things up

(trouvé sur www.linternaute.com)

Le sens 2 fait apparaitre les mots entrain, gaieté.

C'est à dire la bonne humeur (il ne faut pas être trop fatigué pour être de bonne humeur...).

La "gaieté communicative", la joie, etc.

Vous trouvez ça joyeux de vous faire réveiller en fanfare alors que l'on passe de grosses journées en colo ?

Moi je pense que si vous aimez ça, c'est juste en pensant à ce que vous allez pouvoir lui faire pour se venger (comme je ne sais plus qui en a parlé plus haut).

Ça peut créer énormément de tension et finir par casser le groupe au lieu de la souder.

"Les zanims fous" d'un coté et les "vieux sérieux" de l'autre. Ou même, les zanims fous d'un coté et "le" sérieux de l'autre...

Personnellement, je suis très blagueur, mais il faut faire très attention à ce que l'on croit vivre et surtout à ce que l'on croit faire vivre.

Un blague, bien sur, pourquoi pas ; mais pas une blague qui peut saouler, stressé ou humilier... Une blague qui fait PLAISIR ! Les gens sont fatigués en centre de vacances, ne l'oublions pas.

N'oublions pas non plus que notre rôle premier est de distraire les enfants...

Modifié par animarom

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'été dernier, alors que j'étais coordonnatrice, mon équipe d'animation avait passée une mauvaise journée et j'ai organisée un grand souper pour leur remonter le moral

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité romane

coucou a tous,

je suis en ce moment meme, en conges et je suis responsable d'un séjour pour adultes en situation de handicap.

Je pense qu'il est tout a fait possible de creer une relation saine, de confiance, de jeu et de detente dans une equipe, tout en aidant les anims a se former, et decouvrir de nouvelles choses.

J'ai l'exemple d'un anim avec qui en ce moment, nous sommes en plein PJC !!! Des grands moments de rigolades et de detente !!! (d'ailleur au passage, si vous avez des idées de vengence mouahahah ^^)

Ce qui ne lui empeche absolument pas d'etre un superbe anim. C'est pour lui son tout premier sejour, il connait le public avec lequel nous travaillons, mais pas ce type d'autonomie. Tres regulierement, il vient me demander de l'aide pour ses activités, se remet en question regulierement, je lui ai aussi demandé de se fixer 3 objectifs pour ce sejour, des objectifs persos, qu'il reajuste regulierement. J'ai pris sous ma "reference" une adulte ayant de gros troubles du comportement, car elle monopolise a elle seule un anim. Il m'a demandé si quand elle venait dans le bureau discuter, si il pouvait etre present pour apprendre a gerer ce genre de situations ...

Ce qui ne l'empeche pas d'avoir kidnapper ma peluche, mon matelat et mes couverture, de scotcher ma porte de chambre avec un panneau "scene de crime" et de m'avoir laisser des indices pour retrouver mes affaires, ou encore faire une bataille de mousse a raser, de finir habillé dans la douche ...

Il faut juste savoir avec qui l'on joue et fixer les limites des le debut !! les notres sont: pas dans le bureau, on abime pas les affaires, pas devant les adultes, et pas de violence.

mais il est vrai que je n'aurais pas joué a ca avec n'importe qui .....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité colone

Bonjour, alors moi je suis colonne et pour ma dernière année de colonies avec mes amies ont a décidées de leurs faire quelque blague, mais je pense que quelques une sont un peu trop poussé. Par exemple, vous qui êtes moniteur/monitrice, ci ont vous réveil(le) au polochon le dernier jour, que faites vous (sachant que la monitrice a qui nous voulons le faire aime dormir mais ce prête facilement a nos jeux) ?

Merci de votre réponse, et moniteur c'est vraiment le métier le plus beau au monde **

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement