ImaginariumOfee

Formatrice Bafa Recherche Collègue Motivé !

Recommended Posts

Salut à vous ! :bigemo_harabe_net-77:

Je m'appelle Ophélie, j'ai 28 ans. Je travaille dans l'animation depuis 9 ans. Je possède un BPJEPS Loisirs Tous Publics Option Médiation sociale et inteculturelle.

Après avoir occupé le poste d'animatrice, puis de directrice dans divers accueils, aujourd'hui je reviens vers ma passion première, les Arts Plastiques en devenant Intervenante artistiques dans les accueils de loisirs et les écoles.

Parallèlement je suis Formatrice BAFA depuis maintenant 2 ans. j'ai fait des formations (générales et appro) avec l'IFAC et Léo Lagrange.

Léo Lagrange souhaite développer les formations BAFA en Charente et en Dordogne et je suis donc à la recherche d'un ou d'une collègue motivé(e) pour me suivre dans cette aventure !

La première se déroulera du 22 février au 2 mars et, mon autre collègue ayant un empêchement, je suis à la recherche d'un formateur ou d'une formatrice.

Pour info, ce sera à Segonzac en Charente (16), c'est un demi-pensionnat mais les formateurs seront hébergés sur place. C'est rémunéré.

1ère expérience possible !

Si vous êtes intéressé(e)s, n'hésitez pas à répondre à ce message pour que nous nous mettions en contact !

@ bientôt j'espère !

Ofée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ma part, je considère que la formation BAFA ou BAFD ne doit pas se faire par des organismes qui recrutent leur personnel par le biais des petites annonces ou des sites internet :bigemo_harabe_net-88:

Un organisme de formation défend des valeurs et les formateurs qui s'y engagent doivent avoir les mêmes valeurs et le même engagement.

Je travaille dans l'animation depuis 16 ans, je dirige une structure permanente et je suis également formateur BAFA et BAFD dans un organisme. J'y suis d'abord en tant que militant, puis en tant que formateur. Ce qui me paraît être la démarche normale.

J'y suis d'ailleurs en tant que bénévole sur ces formations qui durent entre 6 et 9 jours...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Invité

Le choix du projet de formation, ni même d'aucune conception pédagogique ou éthique ne semble pas sa priorité.

Entièrement d'accord avec Rype79 sur l'indisociable lien militant/formateur.

Ofée, au delà d'être en accord ou non avec cette idée, pour ton information, il s'agit même là plutôt d'une nécessité pour qu'un organisme soit habilité à organiser de la formation Bafa:

Tout cela t'est très bien expliqué dans l'arrêté du 25 juin 2007 "relatif à l'habilitation des organismes de formation et aux modalités d'organisation des sessions de formation conduisant aux brevets d'aptitude aux fonctions d'animateur et de directeur d'accueils collectifs de mineurs".

Jette un oeil à l'article 5, notamment ce point:

"2° Existence d'un réseau d'équipes de formateurs qualifiés en rapport avec le ou les brevets préparés et participant régulièrement à l'encadrement de sessions et aux activités de l'association ;"

Je pense que ça va leur faire plaisir à Léo Lagrange tes initiatives

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est peut-être un truc "typique animateur"? Un truc de théâtreux, si vous connaissez le blog...

Je n'avais pas trop pensé aux questions de valeurs et de militantisme.

Personnellement je me trouve plutôt saoûlé par les militants (les jeunes animateurs théatreux, c'est un horrible stéréotype je sais qu'ils ne sont pas tous comme ça, mais c'est eux les discussions interminables sur le "lever échelonné" et l'opposition sanction/punition). Sur les forums j'adore ces sujets mais pas au boulot...

Et donc, mais c'est peut-être ça "mes valeurs" à moi ou mon côté militant j'en sais rien, je pensais qu'Ophée aurait répondu et qu'on aurait pu parler des formations d'animateurs. Parce que ces animateurs qui sortent de formation, ceux que je trouve nazes, je ne pense pas qu'il s'agit d'un problème de valeurs. (de ce point de vue-là ils sont comme tout le monde, ils disent qu'ils aiment la musique et le cinéma, et en réalité ils aiment la déconne, le sexe, l'argent et souvent leur petit confort personnel qui passe avant celui des autres).

Ceux que je trouve nazes, c'est plutôt que j'ai l'impression qu'ils ne sont pas formés. J'ai jamais formé mais à force de bosser avec des débutants comme des confirmés, je me demande bien ce qu'ils font en stage de formation. C'est sûr qu'il y a beaucoup de choses à voir et à apprendre...

D'où ma question donc. Quel est le projet...

Que les stagiaires acquièrent les compétences de base en arts plastiques pour pouvoirs proposer des animations ensuite?

Ou alors un projet plus artistique, plus éducation-nationale (réforme des rythmes scolaires à l'horizon)...

Ou alors du participatif bien organisé?

Ou alors du participatif mal organisé qui se finit en grand vide?

Ou bien des compétences simples (découpage collage peinture) mais en bossant en parallèle sur des valeurs, des choses genre "faire faire" et autres méthodes d'éducation active.

Des animateurs qui savent un peu se servir de leurs mains on en aurait bien besoin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir à tous,

Je n'avais pas répondu car pas le temps de repasser par ici...
Mais je suis maintenant prête à vous répondre.

Je vous avoue avoir été surprise par vos réactions. Je ne pensais pas à mal en cherchant un collègue ici. Animnet c'est bien un espace dédié à l'animation et aux centres de vacances ? On peut donc y trouver des animateurs et des directeurs ? D'ailleurs il y a toute une banque de CV qui m'a l'air là pour ça...
Mais bon, je vais essayer de vous répondre à chacun.

@jean : cette formation (qui s'est très bien déroulée au passage) était une formation générale. Pas de thématique précise donc. Les arts plastiques c'est mon activité en parallèle des formations. J'ai travaillé d'abord comme animatrice, puis comme directrice et maintenant je travaille comme intervenante artistique. Mais ce n'est pas cette compétence là que je mets en avant lorsque je travaille en tant que formatrice sur une formation générale. Cela peut m'arriver de faire des sessions d'approfondissement sur le sujet où effectivement nous amenons les stagiaires à développer les "activités manuelles", en utilisant un maximum d'objets de récupération, en proposant des jeux extérieurs tournés vers l'activité manuelle, etc. Mais ce n'était pas le sujet ici.
Le projet de cette formation, c'était de faire en sorte que les stagiaires atteignent les objectifs fixés par Jeunesse et Sports tout en amorçant une réflexion pédagogique sur la Relation Adulte-Enfant et le rôle de l'animateur. C'est le même pour tous les organismes.

@Rype79 et Invité : je sais tout cela, et si je continue à faire des formations BAFA, c'est avant tout par passion et par conviction. Pour transmettre ce que l'on m'a appris aux futurs animateurs. En tant que directrice je me suis retrouvée trop de fois face à des jeunes animateurs, stagiaires ou diplômés, inconscients, irresponsable et sans idée, sans initiative. Du coup je me suis posée la question de comment ils avaient été formés. Et c'est là que j'ai commencé à travailler comme formatrice. On m'a mis dans le bain de suite. Je me suis vite retrouvée seule face à un demi groupe de stagiaire. Au début cela n'a pas été facile. Il faut bien commencer un jour pour apprendre ! Mais je me suis servie de mon expérience et j'ai vraiment adoré cela. Avec un collègue on a même mis en place des jeux de rôle pour travailler les notions de responsabilité et de bienveillance avec les stagiaires. On a également mis en place une journée sur la communication, avec un jeu de rôle intitulé "Le village", assez connu dans les formations à la communication. Les groupes ont vraiment apprécié.

Je suis tout à fait d'accord avec vous quand vous dîtes que les formateurs doivent avant tout être des animateurs ou des directeurs impliqués et compétents. Et d'habitude je travaille avec le réseau de formateurs de Léo. Mais là nous avons du faire face à un désistement et nous ne trouvions personne pour faire cette formation avec moi... Je me suis donc tournée "naïvement" vers Animnet... pensant trouver des formateurs compétents.
L'organisme était au courant de mon initiative. Mais ils savent ce que je vaux je pense. Ils me font confiance. Et la formation s'est très bien déroulée ! La personne n'ayant pas fait de formation avant je devais la briefer tous les soirs et c'était plutôt intense comme rythme mais c'était une bonne expérience et les stagiaires en sont ressortis ravis et riches de ces nouveaux acquis.

Je partage les valeurs de Léo Lagrange et je veille à ce que la personne qui travaille avec moi les partage également.
Je ne peux pas le faire bénévolement tout simplement parce que je n'en ai pas les moyens !


Pour qu'un réseau existe, il faut savoir ouvrir ses portes, accepter les nouveaux venus, les former comme nous nous avons été formés. Et pourquoi pas, quand on a pas le choix, ouvrir ses portes à internet ? On peut y faire de belles rencontres.

:biggrin:

Merci de m'avoir lu...

Ofée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:wink:

C'est vrai que l'on se retrouve parfois avec des animateurs peu compétents (certaines fois il ne s'agit pas des stagiaires ou nouveaux !). C'est aussi la raison qui m'a poussé à être formateur.

Puis j'ai voulu, comme pour les ALSH, pouvoir donner un plus mon avis et orienter suivant les convictions que je défends, d'où l'intérêt d'être responsable de stage.

Mais chaque directeur sait également qu'il est formateur sur le terrain avec ses animateurs stagiaires et doit donc être capable d'être formateur dans un organisme où il se retrouve.

Je trouverai d'ailleurs intéressant que pour le BAFD, on soit "obliger" d'encadrer un stage... Tout comme je trouverai primordial que le PSC1 se passe lors du BAFA... Mais il s'agit là d'utopies...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi aussi, j'ai été formateur. Je ne le suis plus depuis quelques années car je ne m'y retrouve plus pour la simple et bonne raison que j'ai du mal à voir l'impact que j'aie pu avoir sur les stagiaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais chaque directeur sait également qu'il est formateur sur le terrain avec ses animateurs stagiaires et doit donc être capable d'être formateur dans un organisme où il se retrouve.

Je trouverai d'ailleurs intéressant que pour le BAFD, on soit "obliger" d'encadrer un stage... Tout comme je trouverai primordial que le PSC1 se passe lors du BAFA... Mais il s'agit là d'utopies...

Oui je te suis complètement là dessus !

D'ailleurs lorsqu'on est formateur BAFA on retrouve un peu les fonctions du directeur de centre de loisirs. Et lors des formations que j'ai encadré, avec un collègue nous avons mis en place des mises en situation avec une équipe péda. Par exemple, des faux entretiens individuels où les stagiaires doivent choisir une annonce et venir à l'entretien avec un petit cv et une lettre de motivation. On fait aussi des jeux de rôle autour de la réunion, en mettant en avant les attitudes "parasitaires" que peuvent avoir de jeunes animateurs.

C'est intéressant je trouve de pouvoir les mettre en condition. ça permet d'avoir un parallèle direct avec la réalité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité B.

Bonjour à tous,

Le sujet de la formation BAFA m'intéresse mais... la formation BAFA ne m'intéresse pas...

Je suis directrice de séjours de vacances, et, autant j'adore mon rôle formateur sur le terrain, autant je n'arrive pas à trouver un intérêt à faire de la formation BAFA.

Je trouve les contenus types beaucoup trop faibles, les critères trop vagues, et le temps insuffisant pour vraiment donner aux stagiaires des billes pour se former. Et... je trouve que les BAFA sont littéralement donnés (tant qu'on paye et qu'on ne fait pas de grosses conneries pendant la formation). Des animateurs dangereux, il y en a un paquet sur le terrain... !

Depuis mon stage de base BAFA, les CEMEA me relancent régulièrement pour que je vienne encadrer des stages BAFA. J'ai "cédé" récemment, en encadrant un appro/qualif. Pour voir ce que c'était, ce qu'on pouvait y faire, sur quoi on pouvait réfléchir. La formation s'est très bien déroulée en soi, mais pas sûr que j'y revienne de si tôt.

Je ne comprends pas cet engouement pour la formation BAFA. Il n'y a qu'à voir, de jeunes animateurs BAFA, qui n'ont même pas entamé la moindre réflexion sur leur boulot, mais qui "forme" déjà les autres, l'affichent clairement sur leur CV et en entretien, comme une source de fierté et de satisfaction immense : "j'ai 19 ans, j'ai fait 2 colos, et je suis formateur BAFA". Et ce même animateur, qui forme des stagiaires, n'est pas capable de sortir une idée de jeux en entretien, ni de se positionner sur une seule problématique. Effrayant. Et des animateurs/formateurs comme ça, il y en a un paquet.

Je ne comprends pas pourquoi les organismes de formation jouent à ce jeu-là. Recruter des ptits jeunes, sans expérience et sans réflexion, pour soi-disant "former les autres". Et ces nouveaux animateurs mal formés vont aussi se mettre à former d'autres stagiaires dans des sessions de formation de plus en plus médiocres...

Je suis trop exigeante ? Trop blasée ? Je n'ai rien compris ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis d'accord et je suis intéressé par ce que tu as pu mettre en place, si tu peux m'envoyer un message privé ;-)

Sur quels sujets exactement ? Pas de problème pour t'envoyer des idées en tout cas !

:bigemo_harabe_net-77:

Je suis trop exigeante ? Trop blasée ? Je n'ai rien compris ?

Je ne citerai personne mais effectivement je connais un organisme qui recrute ses formateurs directement dans ses formations BAFA. Pour avoir travaillé avec eux (je ne savais pas cela à ce moment là), je confirme le côté dangereux de leurs formations... Et j'ai vu une formatrice laisser passer un stagiaire juste parce qu'elle n'avait pas envie de remplir le dossier demandé par Jeunesse et Sports en cas de refus de validation du stagiaire... Je l'ai même signalé à l'organisme ! Tant pis pour le coté délation. Je trouvais ça trop grave...

Donc oui, une formation faite comme cela, elle n'a aucun intérêt... Et je ne travaille plus avec cet organisme depuis.

Ensuite je te suis sur le fait que c'est compliqué d'évaluer une personne en si peu de temps (généralement 8 jours pour un théo et 6 pour un appro) mais justement si le BAFA se fait en 3 parties, c'est bien pour que la personne soit évaluée au mieux.

Les critères sont vagues en effet. Ce sont des critères basiques, des belles paroles.

Mais il ne tient qu'à nous, formateurs, de développer ces critères avec les stagiaires, de se creuser les méninges pour aller au-delà de ce qui est défini par J&S. Lorsque je fais des formations BAFA par exemple, je passe largement moins de temps sur la Réglementation que sur les notions de Responsabilité et Relation éducative. Parce que nous estimons que la réglementation, il suffit de demander et de se renseigner, personne ne la connaît par coeur ! Alors que le fait d'être un animateur responsable qui réfléchit à ses activités et à son rôle éducatif auprès du public, ça c'est essentiel !

Ne soie pas trop dure avec ce diplôme. :bigemo_harabe_net-142:

Il faut être dur avec les organismes qui en font un business, une usine à Animateurs !

Mais le BAFA reste pour beaucoup de jeunes un passeport, une possibilité d'avenir, voir pour certains la découverte d'une passion, alors qu'ils ne s'en sortent pas à l'école. Ce n'est pas une fin en soi, et je pense qu'un bon animateur doit vite dépasser cela et passer au diplôme pro, mais c'est une porte !

J'étais comme toi, blazée par l'animation il y a quelque temps et j'ai arrêté pour faire autre chose. C'est là que j'ai commencé les formations, et cela m'a redonné envie de retourner sur le terrain, avec les animateurs !

Bonne continuation... et désolé pour le roman !

:bigemo_harabe_net-98:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis d'accord, le BAFA doit être pris comme un tout et non jugé à chaque étape.

Le premier stage et le dernier ne permet pas de voir comment les animateurs vont agir sur le terrain, avec les enfants... C'est le rôle du stage pratique et celui du directeur de ce stage.

Les autres stages sont théoriques.

Il est vrai également que l'on "tombe" parfois sur des équipes qui ne sont pas formidables... Reste à voir comment ses équipes sont constituées, comment le responsable de stage gère la formation, etc...

Etant moi-même formateur, je trouve intéressant de prendre le temps de se positionner avec l'équipe, apprendre à se connaître.

Je trouve également intéressant de construire le stage avec les stagiaires, les faire participer activement... Et surtout, savoir remettre en question nos pratiques et faire évoluer nos outils.

C'est pour cela que je suis intéressé par ce que tu as pu mettre en place ImaginariumOfee: les faux entretiens poussés plus loin que les simples rencontres, les jeux de rôles, ou d'autres outils... Je suis preneur.

Je pense enfin qu'il peut être intéressant pour chaque directeur de se confronter à un moment ou à un autre à la formation BAFA, car cela permet sur le terrain d'avoir un autre point de vue sur son rôle formateur. Beaucoup encore ne l'on pas, ou pas forcément de la meilleure manière: certains directeurs croient tout savoir et se comportent avec les stagiaires (voir les diplômés) comme un adulte face à un enfant (dans le sens péjoratif du terme) alors qu'ils oublient qu'ils ont, eux aussi, à apprendre et qu'un animateur, même stagiaire, put apporter beaucoup à la structure, la faire évoluer, questionner des pratiques ou des fonctionnements, apporter de nouvelles idées, etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement