CARLETTO83400

Coup De Gueule : Formateur Bafa

Recommended Posts

Je n'en PEUX PLUS de voir des annonces venant des grandes ASSOCIATIONS D'EDUCATION POPULAIRE( qui se reconnaitront aisément dans leurs petites annonces) déclarer embaucher des formateurs BAFA avec une INDEMNITE GENEREUSE DE 25€ PAR JOUR!!!!

Comment est-ce encore possible alors que l'on demande à ces formateurs d'être dispos de 8h du matin à 22h voire davantage.

La fonction de FORMATEUR est dévoyée et dévalorisée : le formateur a aussi ses temps de préparation.

Quand est ce que la Jeunesse et les Sports va mettre un coup de pied dans la fourmilière et arrêter cette exploitation éhontée des formateurs alors que les moyens financiers permettent souvent de les rétribuer dignement, ce que font d'ailleurs certaines associations!!!!

Petit calcul : pour passer un BAFA théorique , un jeune va payer en moyenne 550€ en pension complète et en moyenne, le coût pédagogique revient à 280€ en moyenne par stagiaire.

Dans l'hypothèse d'un stage complet à 40 stagiaires avec 5 formateurs ( ce que ne font pas toutes les assoces !), dans le cas relevé dans l'annonce le coût des formateurs hors charges est de 1000€ maxi

( soit 5 formateurs x 25€x8j) alors que le coût récupéré est de de 280€ x 40st= 11200 !!!

Cherchez l'ERREUR !!! elle n'est certainement pas dans les frais de déplacements des formateurs ni dans leurs frais de NOURRITURE ET D'HEBERGEMENT;

donc? Y EN A QUI SE GAVENT SUR LE DOS DES FORMATEURS pour faire fonctionner leurs ASSOCES !!!!

A quand l'application au minimum d'un SMIC HORAIRE pour la revalorisation des formateurs. Faut pas s'étonner de la difficulté à en recruter de QUALITE. Mais la QUALITE a un prix qu'il faut accepter de payer !!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dsk

le bafa n'est il pas un brevet? ce brevet n'est il pas fait pour l'animation volontaire? donc les formateurs ne doivent ils pas être aussi volontaires? donc le probleme n'est il pas simplement sur le coût du stage pour un stagiaire?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

lol

Parce que "volontaire" ça veut dire quelque chose?

Pourquoi les formateurs seraient-ils volontaires? "volontaires" comme étant militants du volontariat associatif je suppose, et donc ça veut dire qu'il est interdit d'y aller si on n'a pas une adhésion idéologique totale? Ils se reproduisent entre eux? ha ha!

C'est juste idéologique, c'est ça? On paye zéro les formateurs juste pour s'assurer qu'il s'agisse de volontaires?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité CARLETTO83400

Si on suit votre raisonnement, alors on ne devrait pas payer les PROFS qui préparent au BREVET DES COLLEGES, ni au BEP !!!

Absurde ! Tout travail mérite salaire ! Je me permets une telle réflexion car j'arrive en fin de carrière et j'ai été tour à tour, animateur, économe, directeur adjoint, président de CLSH il y a 15 ANS et je m'aperçois que les choses dans ce domaine n'évoluent pas beaucoup. LA FORMATION est une des clés de l'AVENIR de notre société et nos gouvernants auraient intérêt à lui accorder l'importance qu'elle revet notamment pour la mise en place des activités périscolaires qui agitent le pays.

Certes, le BAFA n'est pas un diplôme PROFESSIONNEL mais pour beaucoup de jeunes une porte d'entrée vers les métiers de l'ANIMATION et à ce titre, , ces jeunes ont droit à une FORMATION DE QUALITE;

Quand j'étais Président de CLSH, j'avais fait le PARI de très bien PAYER ma DIRECTRICE et mes ANIMATEURS. En échange de ce salaire que j'arrivais à financer par d'âpres batailles au Conseil Municipal dont je faisais partie, je pouvais me permettre d'être TRES EXIGEANT sur la QUALITE DE L'ECOUTE,DE LA DISPONIBILITE ET DES ACTIVITES PROPOSEES. Pour moi, cette pratique relèvait de l'accord GAGNANT,GAGNANT que j'instaurais avec mon équipe d'animation.que j'arrivais à fidéliser au fil des années.....

Pour en revenir au sujet, COMMENT arrivez vous à motiver des FORMATEURS avec un salaire aussi indécent . Il ne faut pas s'étonner alors que certains ne se contentent que de photocopier un certain nombre de jeux, chansons sans s'INVESTIR pleinement dans leur MISSION ESSENTIELLE !! Le comble étant de faire appel à des FORMATEURS eux mêmes en formation obligés donc à passer par la CASE STAGE DE FORMATION et acceptant de ce fait n'importe quel salaire sous prétexte que la structure n'a pas les moyens, qu'ils sont déjà nourris et logés gratuitement, etc....

Je tiens le même discours sur les BAFA STAGIAIRES qui, quelque soient leurs conditions d'exercice, doivent EUX AUSSI prétendre à une REMUNERATION JUSTIFIEE.

A quand donc le CHANGEMENT dans nos pratiques qui ne dépendent pas que de nos gouvernants !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Juste d'accord avec Carletto.

Les fonctions (d'animateur ou formateur) ne pourront qu'être mieux reconnues si on paye décemment les personnes qui les remplissent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité jon

Ton calcul est un peu simpliste, car il ne prend pas du tout en compte les frais de fonctionnement d'une asso dans leur globalité.

Ce qui est choquant, c'est de voir des associations habilitées à faire de la formation et qui "recrutent" par annonce des formateurs. En effet, l'un des critères d'habilitation est justement la condition d'avoir un réseau de formateurs militants dans l'asso et dont la formation continue est assurée par cette même asso.

Ces assos dont tu parles mériteraient plutôt que les DR se penchent sur leur habilitation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ton calcul est un peu simpliste, car il ne prend pas du tout en compte les frais de fonctionnement d'une asso dans leur globalité.

Tiens c'est intéressant. Pourrais-tu nous expliquer un peu plus en détail?

Est-ce que l'argent payé par l'ensemble des stagiaires est utilisé entièrement pour le stage, ou est-ce qu'il y a une partie du montant qui peut être utilisée pour des dépenses qui n'ont rien à voir?

Ça ne me choque pas spécialement, d'ailleurs, j'imagine qu'on peut avoir des activités qui rapportent plus que d'autres et que tant que les statuts de l'association sont respectés, que ça ne sert pas à l'enrichissement personnel, c'est légal.

Pour le reste il faut peut-être chercher si les formations se transforment en fonction de l'évolution des méthodes de management et de contrôle hiérarchique. Si les systèmes de contrôle du style fiche action se répandent, ça permet d'embaucher des formateurs qui n'ont aucune expérience, il suffit qu'ils suivent ce que leur préconise la fiche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité jon

Tiens, je ne pensais pas tenir un scoop en écrivant cela.

Une association est gérée par un conseil d'administration composé de bénévoles, élus en assemblée générale, et qui élisent ensuite un bureau.

En fonction des choix d'activités, ou d'intervention (appelle les comme tu veux), ces bénévoles, élus et légitimes, peuvent décider d'embaucher un, voire plusieurs (si si ça s'est déjà vu) salariés. On les appelle des fois des professionnels. Ils sont là pour mener à bien des actions en cohérence avec les lignes politiques de l'association. Ils ont donc un salaire. Dans un salaire, il y a une partie d'une somme qui va sur leur compte bancaire, et l'autre qui sert à payer des charges et cotisations patronales et salariales.

Cette même asso peut éventuellement avoir des locaux, et, comble de l'abus, décider de les chauffer, d'y installer l'électricité, voire parfois l'eau courante.

Lorsque les élus associatifs abusent carrément, ils peuvent parfois avoir à acheter ou louer des véhicules, et il arrive qu'il faille y mettre de l'essence.

Je ne te parle même pas des asso qui osent avoir plusieurs secteurs d'activité, avec certains plus ou moins couteux ou rentable et qui sont obligé de gérer un budget de manière globale, et non pas par secteur.

C'est au regard de cela que son calcul me semblait un peu simpliste

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Arf je pensais que tu allais donner d'autres exemples de calculs comme Carletto...

Enfin bon ça ne fait jamais de mal de répéter des trucs comme ça non plus.

Au sujet de l'achat du véhicule, tu es ironique je suppose, et tu voulais dire que l'association est propriétaire du véhicule et que l'utilisation de ce véhicule est contrôlée?

Les assos qui ont plusieurs secteurs, justement c'est ça qui est intéressant. Est-ce qu'il y a des règles de répartition des budgets? Ou de choix des statuts?

Et enfin calcul simpliste ou pas... il reste des questions politiques manifestes. L'élu qui a ses déplacements pris en charge parce qu'ils sont réguliers, l'employé qui n'a pas ses déplacements pris en charge alors qu'ils sont réguliers. Les slogans sur la solidarité face au mépris des animateurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dsk

Pour en revenir aux salaires des animateurs, formateurs, et directeurs si c'est pour des l'animation occasionnelle je trouve normale que les salaires ne soient pas mirobolant.

Oui cela peut être un passe ou un déclique pour certain jeune, mais i faut bien leur faire comprendre que ce n'est pas un diplôme professionnel et quoi de mieux que un salaire qui ne permet pas de vivre. Si vraiment il y a déclique alors c'est parie pour un bp....

Pour le souci d'équipe qui travail bien il faut mettre en place des conditions autre que le salaire : pause, temps de préparations, réunions, temps globale de travail pas trop tiré, nombre d'animateurs correspondant au publique... .

Et si tu a envie de te faire de l'argent va à l'usine.

Après il en va de même pour les formateurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité CARLETTO83400

Pour en revenir aux salaires des animateurs, formateurs, et directeurs si c'est pour des l'animation occasionnelle je trouve normale que les salaires ne soient pas mirobolant.

Oui cela peut être un passe ou un déclique pour certain jeune, mais i faut bien leur faire comprendre que ce n'est pas un diplôme professionnel et quoi de mieux que un salaire qui ne permet pas de vivre. Si vraiment il y a déclique alors c'est parie pour un bp....

Pour le souci d'équipe qui travail bien il faut mettre en place des conditions autre que le salaire : pause, temps de préparations, réunions, temps globale de travail pas trop tiré, nombre d'animateurs correspondant au publique... .

Et si tu a envie de te faire de l'argent va à l'usine.

Après il en va de même pour les formateurs.

Merci pour toutes ces réponses qui expriment des idées divergentes.

Mon calcul peut paraître simpliste pour certains mais réaliste pour d'autres : Bien évidemment, dans les frais, il y a les charges de fonctionnement de l'assoce mais ce n'est pas une raison pour les faire supporter en sous payant les formateurs et en augmentant démesurément les frais d'inscription au BAFA ! Est ce aux utilisateurs ou aux formateurs de pérenniser le fonctionnement des permanents d'une assoce ? Je ne parle ni d'enrichissement personnel ni de véhicule de fonctions.

Dans le cas précis que j'exposais, je réaffirme, chiffres à l'appui, qu'il est possible de payer les formateurs à un salaire non pas mirobolant mais seulement décent : le SMIC horaire à 9€53 serait déjà une belle avancée, il est versé aux personnels de service et de restauration qui vont encadrer le stage de formation alors qu'il ne l'est pas pour des formateurs qui ne font pas que du travail d'éxécution. Il est vrai que dans ces conditions, il est préférable pour survivre de se contenter d'accomplir un travail ALIMENTAIRE difficilement concevable avec un travail de FORMATEUR !

Mon coup de gueule porte également sur les COUTS DEMESURES DU BAFA supportés par les jeunes et chiffres à l'appui, j'apporterais la preuve, qu'avec de la volonté et du combat, on peut arriver à les diminuer par 2 sans remettre en cause le fonctionnement de l'organisme de formation. J'en dirais un peu plus bientôt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité jon

Au sujet de l'achat du véhicule, tu es ironique je suppose, et tu voulais dire que l'association est propriétaire du véhicule et que l'utilisation de ce véhicule est contrôlée?

Les assos qui ont plusieurs secteurs, justement c'est ça qui est intéressant. Est-ce qu'il y a des règles de répartition des budgets? Ou de choix des statuts?

Merci Jean de préciser: en effet, j'entendais bien une situation transparente de fonctionnement associatif limpide (ce qui est le cas de la majorité des asso, fort heureusement): donc des véhicules qui servent pour l'activité de l'asso, pas pour des déplacements privés.

Je ne pense pas qu'il existe des "règles" de répartition budgétaire pour des asso, si ce n'est tout ce qui est relatif à la certification de comptes. Libre à chaque asso de gérer son budget, comme le ferai une entreprise ou n'importe quelle autre entité.

Une association est à but non lucratif: je pense que c'est ce terme qui sème le trouble chez l'auteur de ce sujet. "A but non lucratif" n'interdit pas de dégager une marge ou d'arriver à un équilibre financier. Le but non lucratif est l'absence d'enrichissement personnel ou collectif à travers un statut associatif.

Ce n'est pas "mal" pour une asso de chercher à dégager des bénéfices sur une action, à la condition que ces bénéfices soient bien au profit du fonctionnement de cette même association.

Enfin, pour répondre à carlett, il me semble que les organisateur n'ont pas d'intérert particulier à "vendre" des stage bafa au dessus du prix du marché. Il existe une réalité de mise en concurrence, comme dans toute activité commerciale, qui fait que des stages trop chers ne se vendront pas. Et, pour fréquenter un peu le milieu des asso organisatrices de formation, il n'existe pas encore de lobby ou d'accords tacites entre organismes pour niveler les prix vers le haut, n'en déplaisent aux défenseur de la théorie du complot "des associations qui nous font croire qu'elles sont gentilles mais qu'en fait elles veulent que arnaquer les pov animateurs qui voudrait bien en faire leur métier"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peut-être qu'il n'y a pas d'accord mais ce n'est pas pour ça qu'il faut traiter ceux qui doutent comme des cas psychiatriques.

S'imaginer que toutes ces associations sont parfaitement justes et honnêtes, c'est pas plus malin que d'accuser tout le monde de corruption.

Il existe une réalité de mise en concurrence, comme dans toute activité commerciale, qui fait que des stages trop chers ne se vendront pas.

La sacro-sainte mise en concurrence... mais la concurrence sur quelle base?

Le cout des stages... qui sont pris en charge?

Les résultats, c'est à dire le pourcentage de mentions favorables, alors qu'elles sont décernées par l'organisme?

Concurrence sur les principes idéologiques éventuellement, vraiment difficile à décerner chez des stagiaires qui ne connaissent pas le sens de l'acronyme de leur organisme formateur. Sans compter que même ça c'est pas très clair.

Concurrence selon la visibilité? le nombre de plaquettes pub, les liens avec les directeurs qui vont conseiller tel organisme... c'est de la concurrence ça?

Enfin, pour répondre à carlett, il me semble que les organisateur n'ont pas d'intérert particulier à "vendre" des stage bafa au dessus du prix du marché.

C'est vite dit. En tout cas vu ce qui vient de se dire, je ne pense pas que les grosses associations aient des intérêts particulier à facturer leurs stages moins chers.

Alors accord tacite ou pas je ne sais pas. Lepage explique que lorsque sa scop s'est positionnée sur un appel d'offre dans le milieu de l'éducation populaire, ils avaient repéré que les fédés qui répondaient habituellement tarifaient toutes leur prestation à 16000 euros. La scop a fait un devis à 24000 et ils ont obtenu le marché.

Même si c'est un cas absolument isolé, si cet homme n'a pas menti à la journaliste, ça montre qu'on peut s'interroger plus longuement sur les principes de concurrence qui devraient exister entre les associations. Et du même coup il faudrait aussi s'interroger sur le sens politique de la rétribution des animateurs, sur l'utilité d'une régulation (européenne) qui a été refusée (par la france).

Vois plus haut, cette histoire de concurrence : dsk (amusant) nous dit que si on n'est pas content du "salaire" d'animateur "il suffit d'aller à l'usine". Mais il n'y a pas 100 000 places libres en usine tous les étés, c'est aberrant. Donc le principe est tout simple : saturer le marché de demandeurs d'emplois concurrents, pour les forcer petit à petit à accepter des conditions de plus en plus miséreuses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre discussion fait réfléchir ;) ...

On parle d'argent dans un domaine social et du social dans un fonctionnement capitaliste .

Je suis d'accord pour dire que dans l'ensemble , les métiers de l'animation sont largement sous payés et que un monde ou "faire de l'argent" est important nous ne pesons pas lourd dans la balance ;) .

Pour info , un représentant de commerce (moi en 2008) titulaire d'un BTS dans le domaine après 10 ans d’expériences touchait 2200€ + prime ( pouvant aller jusqu'à 700€ selon objectifs mais très souvent réalisés )+ véhicule de service ( gazoil payé par l'entreprise, utilisable pour le privé ) + téléphone portable + mutuel + panier repas... Combien gagne le titulaire d'un DEJEPS ( bac+2) après 10 ans d’expériences ( animateur/animatrice ) et quels sont ces avantages ? .

Concernant les propos de Jean sur l'histoire du marché "Lepage", cela dépend aussi du cahier des charges . Le dossier à 24000 correspondait peu être plus. ( je dis ça sans savoir lol ) .

Pour avoir exercé dans le domaine des marchés publics pendant des années tout est affaire d'arrangement.

@+ ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité CARLETTO83400

Enfin, pour répondre à carlett, il me semble que les organisateur n'ont pas d'intérert particulier à "vendre" des stage bafa au dessus du prix du marché. Il existe une réalité de mise en concurrence, comme dans toute activité commerciale, qui fait que des stages trop chers ne se vendront pas. Et, pour fréquenter un peu le milieu des asso organisatrices de formation, il n'existe pas encore de lobby ou d'accords tacites entre organismes pour niveler les prix vers le haut, n'en déplaisent aux défenseur de la théorie du complot "des associations qui nous font croire qu'elles sont gentilles mais qu'en fait elles veulent que arnaquer les pov animateurs qui voudrait bien en faire leur métier"

Si les organisateurs n'ont pas intérêt à "vendre" des stages BAFA au dessus du prix du marché pour ne pas couler, ils devraient effectivement proposer un "JUSTE PRIX" : il faut bien l'admettre, il y a une surenchère exagérée pour un" DIPLOME NON PROFESSIONNEL" Je n'accuse personne "D'ACCORDS TACITES" entre organismes de formation mais force est de constater une véritable augmentation effrénée des coûts de formation. Sur le principe de "TOUT SE VEND, TOUT S'ACHETE", on trouvera toujours des organismes de formation qui sous prétexte d'une pédagogie appropriée ou" d'un créneau porteur" ou "d'une mode" justifieront le cout élevé de la formation, et sur ce principe, on, trouvera toujours des animateurs prêts à payer quelque soit le coût ! Donc, no limite !

En ce qui me concerne, pour éviter aux stagiaires de payer un coût trop élevé, j'ai procédé à un appel d'offres sur 3 ans auprès des organismes de formation avec un cahier des charges précis et j'ai obtenu ainsi un coût en Pension Complète à 280€ pour 40 stagiaires pour la formation théorique et 250€ pour 30 stagiaires pour l'approfondissement. Evidemment, ça n'a pas fait plaisir à tout le monde mais les stagiaires et leur sparents sont contents et là est l'essentiel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Clydes oui ça dépend du cahier des charges. C'était pour illustrer que la concurrence ne fait pas forcément baisser les prix, tout dépend de ce qu'on choisit comme critères d'évaluation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sssssssss

25euro par jour...mais certaines colo paie leur anim 30euro donc je ne vois pas ce que ça a de si scandaleux!En plus le BAFA ne sert a pas grand chose.En centre de loisirs je connait des gens qui ne l'ont pas passé et se débrouille bien mieux que moi..et quand on voit les truc facebook des gens qui l'ont passé on croirait limite que c'est une colo pour apprendre a être mono..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité yoann

Ce débat est particulièrement intéressant ! Je pense qu'il soulève deux questions en réalité :

- L'engagement militant et volontaire. Quand je milite dans la petite asso que nous avons monté avec des copains-copines de colo pour organiser nous même nos petits séjours avec nos convictions, nos outils, nos manières de fonctionner, (La Bidouillerie) je n'ai pas de mal à me contenter d'une petite indemnité. En effet, cet engagement à un sens "politique" comme pourrait l'être celui d'un pompier volontaire ou d'un engagé en humanitaire. En revanche, quand je me souviens la manière dont j'ai pu être traité durant mes premiers séjours de vacances ; à savoir un simple exécutant qui avait une grille de journée parfois calibrée au quart d'heure par une équipe de direction digne d'une entreprise multinationale ; j'aurai du toucher un SMIC.

Parce que c'est cela la vraie question. Le malaise, il ne vient pas des petites indemnités versées pendant une colonie de vacances mais de la manière honteuse dont les grosses associations et les entreprises s'en servent pour faire des économies au profit des "frais de fonctionnement". Ils mettent chaque année des "volontaires" dans des boulots d'animateur-ice-s robots tout en justifiant cela par les sacro-saintes valeurs de l'éducation populaire.

Quand prendrons nous en compte l'engagement citoyen de chaque adulte ? Quand prendrons nous conscience que cet état de fait empêche certains enfants de partir en séjour et certains adultes de pouvoir passer leur BAFA (cf. Rapport parlementaire MENARD sorti en juillet dernier) ?

- Le coût du BAFA. J'ai toujours trouvé cela complètement incohérent que des associations d'éducation populaire pratiquent des coûts de stage aussi élevés. A ce propos, la répartition des stagiaires selon leur catégorie socio-professionelle illustre parfaitement cette injustice : 5% d'enfants d'ouvriers alors qu'ils représentent 20% de la population et une sur-représentation d'enfants de cadre et SCP+. La baisse du coût des stage est particulièrement importante surtout concernant un secteur qui se réclame de défendre des valeurs de justice sociale, d'équité ... Que de révolutions de canapé !

En plus qu'une association militante qui déciderait de monter 1 ou 2 stages BAFA à faible coût, c'est tout simplement très compliqué à faire. La plus simple des raisons c'est que les comités d'habilitation BAFA sont composés en majorité de cela même qui organisent les BAFA. Comprenez-bien que "dans le marché des BAFA" ils ne laisseront pas rentrer un "concurent". Ne peut-on pas tout simplement organiser des BAFA parce qu'on veut défendre des valeurs d'accessibilité pour tous ?

Et puis un BAFA qui serait quasi-gratuit (remboursement CAF oblige), ça permettrait d'être plus honnête sur l'évaluation ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Carlo

Salut à toutes et à tous,

C'est la première fois que je participe à une discussion sur un forum (dh'abitude je me contente de lire). Je veux réagir car cette question m'énerve bien raide.

Les associations d'éduc pop te bassine avec leur valeurs la solidarité, l'autonomie, le développement, le respect de l'autre par contre pas à plus de 20 balles par jours et en CEE. C'est le principe du faite ce que je dit pas ce que je fait. Merde, deux fois Merde. Comment permettre aux animateur d'avoir une progression, de se remettre en questions sur ces pratiques, de rester dans le circuit si à la fin du mois ta rien à bouffer ?

Ces mêmes associations en colos, font bouffer des activités de consommation en grande quantité aux gamins (par ailleurs la question se pose de l'envie de l'enfant la dedans, Fait-on vraiment plaisir aux enfants avec du rafting, du karting etc... ou aux parents et à l'envie de rentabiliser le temps de vacance ?)

Vu le prix des colos aujourd'hui les Cafs qui ont compliquer la vie aux familles pour les réservations. Ces même Cafs qui se ne foutent plus un rond pas dans les colos!

Voila j'avais besoin de me soulager, sa fait du bien et si numéricable ne me coupe pas internet (oui l'engagement, le volontariat et l'envie de faire partager au enfants ba numéricable il s'en fou. D'ailleurs mon proprio, Auchan et mon buraliste aussi) je reviendrais certainement.

PS: je rajouterais un merde pour bien montrais que je suis colère

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Carlo,

bien d'accord avec la première partie de ton message.

Après, je distingue le contenu d'une activité karting du rafting. Elles ne sont pas comparables à mon sens en ce qu'elles véhiculent. Activités de conso toutes les deux, je veux bien, mais moi en soit, tant que c'est pas du "remplissage" et que c'est distillé avec d'autres choses, ça ne me dérange pas qu'il y ait des activités de conso. Je ne trouve d'ailleurs pas, dans ma pratique, qu'elles sont antagoniques avec les besoins de l'enfant.

J'ai pas peur du terme "activité de conso", c'est pas un gros mot pour moi.

Là où je fais une nuance entre le karting et le rafting, c'est sur l'empreinte écologique de l'activité. Consommation ou pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonsoir à tous,

C'est marrant il est 2h36 du mat' et je suis en train de bosser sur le stage BAFA où je serai formateur samedi.

Là je faisais une pause parceque je suis censé aborder la petite enfance et c'est ma tranche d'âge favorite. Et je tombe sur ce sujet! je vais donc rajouter ma pierre à l'édifice.

Je comprends le point de vue mais je n'y adhère pas.

Je comprends le point de vue car oui, si on comptabilise le temps de préparation, les frais que l'on a eu pour se former (BAFA/BAFD), le nombre d'heures que l'on va passer à former les stagiaires, puis aprés la fin de journée à travailler trés tard et reprendre le lendemain avec le sourire pour motiver et interesser stagiaires!!!!!

On peut considérer que la formation BAFA est un métier.

Sauf que tout comme on ne force personne à devenir animateur ou directeur, on ne force personne à devenir formateur. Nous sommes les héritiers de l'animation volontaire et BÉNÉVOLE, je ne vais gagner que 25€ par jour ( le directeur de formation 27!!!!).

Alors oui, ca fait un taux horaire à 2,50€de l'heure, oui le matériel perso que je vais ramener (jeux de société, déguisements, matos de jonglage....) va être utilisé, âbimé, mal rangé, perdu....

Oui je vais être horrifié d'entendre des stagiaires qui proposent la privation de repas comme punition, oui je vais être face à certains jeunes qui veulent s'occuper d'enfants alors qu'ils sont incapables de s'occuper d'eux-même!!!

Mais je vais en retirer une expérience unique à chaque session, échanger, transmettre des connaissances, apprendre encore et toujours...

Enfin bref....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi ce "bref" ?

J'ai l'impression que tu essaies d'opposer "plaisir à animer" et "volonté d'être rétribuée normalement pour les responsabilités, les actions et le temps que l'on endosse/passe".

Ce n'est absolument pas incompatible pour moi. Je prends du plaisir à animer, mais je n'oublie pas que cela constitue un temps lors duquel je ne peux pas travailler ou rassembler de quoi payer mon loyer.

Il me semble donc normal d'être justement rétribué pour cela.

Le bénévolat, c'est autre chose. Mais je te renvoie à Marcel Mauss et sa théorie du don et du contre-don. Rien n'est jamais gratuit, même dans le cadre du bénévolat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois qu'il y a deux sujets en un...

Le premier, la rétribution. Je rejoins LUCCIOO, être formateur doit d'abord venir d'une envie perso de former. On ne nous force à rien, on prépare aisément en amont (enfin normalement) et on est sur le terrai de 8h00 à 03h00 du mat, voir 24h/24 si il a des soucis. C'est avant tout autre chose une envie personnelle, un engagement volontaire, voir une passion...

On peut être rétribué à juste hauteur pour cela, où se contenter d'une indemnité... OK pour être payé à juste titre, mais alors, les stages BAFA vont être inabordables car trop chères ! Il faut bien trouver l'argent quelque-part.

Moi je faisais cela quasi bénévolement, même si j'ai à côté mes contraintes: contraintes familiale, contraintes des vacances de mon taf qui du coup sont occupées sur des formations, etc...

L'autre sujet est le fait que des associations recherchent des formateurs sur petite annonce... Moi, j'oeuvre pour une association d'Education Populaire parce-que je m'y reconnais et défends les mêmes idées. Comment être formateur sous l'égide d'une association si on ne défend pas les mêmes idées. D'autant que ce type d'association met en place des stages de formation de formateurs qui ne servent que de lobotomiser les futurs formateurs... qui ne font alors que de la merde.

Enfin bref... mon choix est vite fait, rien ne me fera aller vers ce genre d'association si ce n'est pour casser ce système.

Si l'on veut des formateurs bien payer, il faudra que la formation BAFA et BAFD (voire BPJEPS et autre) soit uniquement sous l'égide de l'Education Nationale ou du Ministère de la Jeunesse et de la Cohésion Sociale, et non pas déléguée...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas du tout d'accord avec le fait qu'un salaire décent fasse grimper les prix de la session de formation.

Les organismes peuvent très largement diminuer leur marge, ils peuvent accompagner les stagiaires en amont à profiter des aides qui peuvent leur être versées.

Par ailleurs, un augmentation de 100€ la semaine pour 4 formateurs, ça représente 400€, divisés par 30 stagiaires, ça nous fait du 12,50€ d'augmentation, quand bien même les organismes n'accepteraient pas de prendre en charge quoi que ce soit...

Mauvais argument à mon sens. J'ai du mal à comprendre qu'on s'approprie les arguments de ceux qui ont intérêt à nous voir demander moins...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement