Champipi

Cantine : Forcer Ou Non Les Enfants

Recommended Posts

Je voudrais mettre en avant ce sujet car je m'occupe a l'année d'un restaurant scolaire et je suis souvant confronté a ce probleme notament avec mes collegues.

Explication, beaucoup d'enfants sont difficiles au menu proposé par le restaurant scolaire ( faut dire que des fois :bigemo_harabe_net-63: ) et je leurs explique qu'il faut gouter, la majeur partie du temps il le font devant mois et conserve leurs vonlonté de ne pas manger ce qui leur est proposé, moi a partir de ce moment je leurs autorise a ne pas le faire ! Connaisant ma facon d'agir les enfants m'apeler tout le tps pour gouter devant moi et laisser ensuite mais une collegue qui n'a pas du tout le meme avis que moi sur ce sujet ma carrement incendier comme quoi a cause de moi il ne manger rien et qui faller un pe les FORCER !!!

Et la je lui est dit carrement que ce n'été pas possible que je force un enfants a manger car j'avais moi meme souffert de cela pendant mon enfence !!

Je suis sans doute trop lacsiste sur ce sujet et je m'en rend conte mais ca ne change pas ma facon de faire pour autant !!

Et vous ? Qu'en pensez vous ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut les gens,

Les faires gouter oui c'est une bonne chose, mais ne les forces pas a manger, surtout si c'est si degeux que ca...Quand j'ete a Marseille, j'ete animateur cantine et animateur periscolaire, et au sujet de la cantine c'etait vraiment archi degeulasse (cest la sodexo, qui sert les cantines de Mareille), et pour te dire une fois par semaine (a cause de la bouffe) j'ete malade (diarré ect...)...Donc bon si c'est si degeu que ca, ne les forces pas a manger, qu'il mange au moins le fromages et le fruit...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne pense pas qu'il faille les forcer non plus. Cependant, au moins les faire goûter car il est vrai qu'ils ont tendance à dire facilement je n'aime pas sans connaître de quoi ils parlent ! Normal en mangeant des surgelés à la maison... :bigemo_harabe_net-24:

Le problème reste comme quand dans mon exemple perso de centre, un enfant ne mange rien à part les yaourts ou les gâteaux pour le goûter. Pourtant il ne mange pas de sucrerie entre les repas... Que faire si ce n'est prévenir les principaux intéréssés à savoir les parents???

Courage à tous pour les repas, bons ou mauvais !!

Mathieu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seb (Invité)

Je ne pense pas qu'il faille les forcer non plus. Cependant, au moins les faire goûter car il est vrai qu'ils ont tendance à dire facilement je n'aime pas sans connaître de quoi ils parlent ! Normal en mangeant des surgelés à la maison... :bigemo_harabe_net-24:

Le problème reste comme quand dans mon exemple perso de centre, un enfant ne mange rien à part les yaourts ou les gâteaux pour le goûter. Pourtant il ne mange pas de sucrerie entre les repas... Que faire si ce n'est prévenir les principaux intéréssés à savoir les parents???

Courage à tous pour les repas, bons ou mauvais !!

Mathieu

un enfant ne ce laissera jamais mourir de fin tu doit l'inciter a gouter mais si il na pas envi de finir son plat se n'est pas grave si toi je toblige a manger des brocolis alors que tu n'aime pas sa tu va m'envoyer chier l' enfant est pareille il sait ce quil aime et ce quil naime pas de plus tu risque de lui faire faire un bloquage le mieu c'est d'avertir les parents le soir "votre enfant risque d'avoir fin ce soir il n'a pas aimé le repas proposé ce midi" les parents aviseront et lui feront manger quelquechose quil aime.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui ok. Mais l'exemple dans mon centre c'est un enfant qui ne mange rien (vraiment rien) alors que les repas sont bons et variés. Le problème vient des parents et en l'occurence la maman qui devant son enfant et moi a regardé les menus de la semaine. Elle a dit devant son bambin ça tu n'en mangera pas, ça non plus, ça tu n'aime pas ...etc.

C'est grave et je suis resté bête sur l'instant. Voilà l'éducation... Comment voulez-vous que l'enfant mange correctement ou même goûte les repas que nous lui proposons??? Et plus grave encore, les matins à 8h, il arrive avec les bonbons dans la main et la bouche!!!

Voilà si vous avez le même cas, nous pourrions en discuter!!

Merci,

M@t. :bigemo_harabe_net-186:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toutafait d'accord, pour moi hors de question de forcer un enfant a manger quoi que ce soit! Meme s'il ne mange pas grand chose il se rattrapera au repas d'après... J'insiste quand même un tout petit peu pour que l'enfant goute (sous forme de jeu etc...) mais si c'est non catégorique inutile de se braquer! Et qu'en est il de la présentation des plats dans ton restaurant scolaire? ça joue enormément...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'il ne faut pas les forcer à manger mais au moins les inciter a goûter un petit peu ça tombe ils aimeront et si ils n'aiment pas tampis à savoir que si ils ont faim ils devront attendre pour manger donc après c'est a eu de gérer ça.

Personnellement j'essaie de les inciter à au moins goûter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité matiou'S

Moi j'avais en colo, un gamin qui n'aimait rien a part le riz, les pates et les pommes de terre.

Pas de fruit, pas de légumes, quasiment pas de laitage, quasiment pas de viande (je vous parles pas des crudités !) ...

Que du gras et du sucré.

Au début je lui fesait gouter au moins de chaque plat... Mais au fur et à mesure du séjour, il recevait des colis de bonbons, gateaux ... que du bon pour la santé quoi ...

Donc en gros, au bout d'une semaine, le gamin ne mange quasiment pas a table, et dès qu'il sort il se gave de bonbons et autres m**des...

Donc

1° on fait pas de la cuisine pour le jeter à la poubelle

2° on passe pas son repas a regarder les autres manger tout en sachant qu'on a pas besoin de le faire vu qu'on a un colis qui attend dehors

3° on varie la nourriture sinon c'est l'infirmière qui se tape les enfants constipés, malades, faibles, fragile

Donc au bout d'un moment, il faut bien forcer à manger.

Au moins quleques bouchées d'une des composantes du repas, et gouter au reste (par exemple, manger la moitié de l'entrée + gouter à la viande + gouter aux légume ... ou gouter entrée + manger de la viande + gouter légumes ...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à tous,

Il me semble qu'il manque quand même quelques éléments dans vos réponses. Vous limitez le repas à il goûte et s'il n'aime pas, je ne le force pas. Mais pour moi en tout cas, le repas ne se résume pas qu'à ça. Le repas est un temps que je souhaite convivial, tranquille et respectueux.

convivial: nous mangeons tous ensemble et il existe des règles de vie que nous avons mises en place afin que tout se passe au mieux. L'idée de partage est importante avec une participation des enfants à la mise en place de la vaisselle etc... Certains travaillent pour les autres si on peut dire et ça tourne chaque jour.

tranquille: c'est ce qui est le plus difficile à faire, les enfants doivent rester à table, se tenir bien, apprendre à se servir correctement de la fourchette et du couteau etc... Ils ne doivent pas hurler et cohabiter tous ensemble.

respectueux: des autres bien sûr, du matériel et de la nourriture.

Il y a encore bien des choses qui manquent mais tout cela pour dire tout simplement qu'il faut donner envie aux enfants tout d'abord de venir manger avec nous. Ils doivent avoir confiance car comme vous l'avez très bien noté, le repas peut prendre des allures de torture (j'ai bien choisi mon mot) pour certains. Cela peut être un véritable blocage.

C'est un moment qui doit être réfléchi en équipe et surtout, amélioré constamment. Les enfants mais aussi l'équipe doivent se sentir bien dans une salle à manger et non pas une cantine. Et cela ne dépend que de nous. A nous de faire les efforts et de trouver les solutions. On peut très bien animer le repas et surtout, n'oubliez pas de faire participer les enfants un maximum. Si vous êtes contents de venir au repas, les enfants vont le ressentir et seront aussi heureux de vous accompagner.

Pour les repas dégueu, c'est au directeur de voir avec le chef cuistot et de bouger pour faire changer les choses. Tout est possible, je vous assure mais cela demande beaucoup d'énergie et de temps.

à plus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité c moi

Salut à tous,

Il me semble qu'il manque quand même quelques éléments dans vos réponses. Vous limitez le repas à il goûte et s'il n'aime pas, je ne le force pas. Mais pour moi en tout cas, le repas ne se résume pas qu'à ça. Le repas est un temps que je souhaite convivial, tranquille et respectueux.

convivial: nous mangeons tous ensemble et il existe des règles de vie que nous avons mises en place afin que tout se passe au mieux. L'idée de partage est importante avec une participation des enfants à la mise en place de la vaisselle etc... Certains travaillent pour les autres si on peut dire et ça tourne chaque jour.

tranquille: c'est ce qui est le plus difficile à faire, les enfants doivent rester à table, se tenir bien, apprendre à se servir correctement de la fourchette et du couteau etc... Ils ne doivent pas hurler et cohabiter tous ensemble.

respectueux: des autres bien sûr, du matériel et de la nourriture.

Il y a encore bien des choses qui manquent mais tout cela pour dire tout simplement qu'il faut donner envie aux enfants tout d'abord de venir manger avec nous. Ils doivent avoir confiance car comme vous l'avez très bien noté, le repas peut prendre des allures de torture (j'ai bien choisi mon mot) pour certains. Cela peut être un véritable blocage.

C'est un moment qui doit être réfléchi en équipe et surtout, amélioré constamment. Les enfants mais aussi l'équipe doivent se sentir bien dans une salle à manger et non pas une cantine. Et cela ne dépend que de nous. A nous de faire les efforts et de trouver les solutions. On peut très bien animer le repas et surtout, n'oubliez pas de faire participer les enfants un maximum. Si vous êtes contents de venir au repas, les enfants vont le ressentir et seront aussi heureux de vous accompagner.

Pour les repas dégueu, c'est au directeur de voir avec le chef cuistot et de bouger pour faire changer les choses. Tout est possible, je vous assure mais cela demande beaucoup d'énergie et de temps.

à plus

entierement dac sauf que chez moi il y a 3 services en ......... 1h30 oups sa fait un peu court

ce que tu préconnise est largement faisable et souaitable en colo mais parfois (comme dans mon clsh) tu es pris par le temp des repas que tu ne prépare pas(colectivité) et du personnel aigris car il faut servir 150 repas en 3 services de 30 minutes chacun (peu pas faire 2 service salle trop petite)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

Je comprends tout à fait ce que tu veux dire car je bosse très peu en colo. Je suis sur du périscolaire et des clsh principalement. Donc, lorsque je parlais de tout ça, je faisais allusion à ces deux structures et non pas à la colo automatiquement.

Pour le personnel aigri, je crois qu'il faut essayer de faire les choses quand même. Je sors d'un conflit long de 4 mois, avec une très grosse pression de la part de l'équipe qui était en place depuis un an. L'une des anim était là depuis 6 ans. Elles avaient leurs habitudes et avaient oublié leurs devoirs. ça s'est terminé par l'éclatement de toute l'équipe et une nouvelle à la rentrée. Je devrais pouvoir enfin bosser correctement maintenant.

Je n'ai qu'une demie heure pour le repas avec 40 de marche (aller-retour) donc, j'ai peu de temps aussi. Mais je reste persuadée qu'avec une très bonne organisation (évoluant au fil du temps) et une participation importante des enfants, le repas va pouvoir devenir convivial et agréable.

Enfin, je verrais bien ça à la rentrée

Lorsque j'ai repris un clsh en 1997. Je me suis énormément heurtée au personnel de la cantine, à certains membres de la mairie car je leur ai appris que l'animation est un travail et que je l'applique en tant que professionnel. Il faut du temps, de l'énergie, du courage et beaucoup de passion mais finalement, tu peux arriver à faire changer les mentalités. Je t'assure.

La question souvent est la motivation et l'organisation. Quand tu as ça en place, beaucoup de choses roulent plus facilement.

à plus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a quand même une différence à ne pas oublier entre toi laballe et "c moi", tu es directrice (si j'ai bien compris) et lui animateur alors forcément les choses se compliquent davantage.

Déjà quand on est directeur, faire bouger les choses c'est souvent long et difficile, mais lorsque l'on est animateur et que les personnes "au dessus" hiérarchiquement n'ont pas de volonté, c'est quasi impossible de faire changer un fonctionnement.

Et puis rendre un repas convivial qui dur 30 minute le tout dans une salle trop petite.... c'est vraiement dur (même si on peut nettement améliorer les choses par l'organisation), un repas convivial, c'est aussi un repas ou on a le temps de discuter et la possibilité de la faire. Combien de fois j'ai vu des cantine prévu pour 30 remplie avec 60 enfants... Et dès que les enfants parlent même normalement ça fait un bruit tel qu'on à qu'une envie : fuir le plus rapidement possible.

Tout ça pour dire que les cantine y'a encore du progres à faire, tant par les équipes d'animation, que par les mairies et les équipes techniques....

Bon courage à vous !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi a la cantine le midi ou au centre de loisir je ne les oblige pas a manger quand ils me disent on aime pas je leur dit juste si il n ont pas gouter de gouter ou sinon je leur laisse le choix mais au moins le fromage est le dessert souvent car ca passe tout seul normalement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne pense pas que forcer un enfant à manger en le menacant ou en le privant de jeux soit une bonne chose!! Je rejoint l'ensemble du groupe, dans le fait d'inciter les enfants, de les faire gouter.

J'ai d'ailleurs eu une enfant qui ne voulais pas gouter les legumes. Elle n'aimait pas. Donc au debut on ne savait pas vraiment quoi faire, si il fallait faire une repas a part comme pour les enfants allergiques au crevettes... C'était vraiment compliqué car elle ne mangait vraiment rien, ni tomate, ni salade, ni carotte alors imaginez les choux, courgettes... Un anim et moi avons décidés de lui en parler pour comprendre pourquoi elle n'aimait rien. Et la grandre surprise, elle n'avait pas l'habitude de manger des legums chez elle, sa mère n'en fait pas car elle aime pas, et donc elle n'en a jamais manger et c'est repas sont a base de frites, pizza... Donc par la suite, on lui a demandé de gouter même une cuillére, elle se mettait prés de moi a table et c'est rapidement prise au jeu. Ce qui était super agréable car a la fin du séjour, elle c'est découvert une passion pour les fruits et légumes, qu'elle n'osait même pas toucher avant!! C'était vraiment super, de la voir manger ses légumes!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité salami

hola tout le monde

Je pense aussi que privé un enfants de jeux parce qu il n a pas mangé ces legumes n est pas super pour la simple raison que moi aussi des fois quand je vois que mon estomac ne va pas pouvoir ingurgité ces truc je ne me force pas,ou alors je me sacrifie pour montrée l exemple mais bon si moi j ai du mal pour certain truc je peut comprendre que l enfant aussi alors je l incite vraiment a gouté,aumoins a gouter une cuillere,si il a gouté et qu il ne peut vraiment pas hé bé je me dit que se sera pour la prochaine fois :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Seb disait qu'un enfant ne se laissera jamais mourir de faim, j'ai constaté le contraire, mais on ne l'a pas laissé mourir, je vous rassure :lol: (yess! On a sauvé un enfant! Ha ha ha!)

Pour donner envie de manger aux enfants, peut-être que ça peut marcher, de leur parler de ce qu'ils ont dans leur assiette. Par exemple leur dire que leur repas n'est pas "un légume banal" mais ce sont de délicieuses carottes qui ont été préparées par telle personne de telle façon. Et la carotte c'est une plante, et blabla... Et ça serait mieux encore si on pouvait associer le cuisinier à cette présentation, mais évidemment il a généralement d'autres chats à fouetter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Puisque nous en sommes au délire animneturel, je vais tout de suite, ératdiquer le problème et je suis sûre que vous en serez ratvi....

Cette petite bestiole se ratdine toujours dans la cuisine mais pourquoi? ben c'est simple car elle cherche ses ratvisseurs!!! Ben oui, qui a volé le céleri ratve, les ratdis, les betteratves, la tétratgone?

C'est un problème générationnel qui dure depuis des siècles dans la tribu des ratés... bien sûr!!!

Et vous, simples humains iratdiés par votre hygiène implacable, vous cherchez à nous détruire ratdicalement d'un lieu où vous avez pourtant créée une star nommée ratatouille...

Va comprendre?!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne vais même pas essayer de parler des problèmes qui chatpotent la vie du félin nommé dans un post précédent, avec le chatrcutier car vous ne me croiriez même pas.

Il faut croire que la nourriture et les lieux où elle est fabriquée, stockée et consommée sont chatlousement réservés à l'élite humaine!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Asher

Je réponds à un message de 2008 mais j'estime que partager son expérience est toujours intéressant. Surtout face à un sujet "marronnier" aussi important.

Plus jeune, colon,  j'ai subi ce dont vous parlez (on m'a même fait manger du porc alors qu'à l'époque je mangeais casher...). Etant moi-même difficile, je me vois mal forcer les enfants. D'autant plus que dans la colo où j'ai été anim, on ne force pas les enfants à manger.

D'un côté, forcer à manger est un acte de maltraitance. De l'autre, laisser l'enfant ne pas se nourrir peut être considéré comme maltraitant également. La solution consiste à les faire manger du pain, de l'entrée, du dessert, pour compenser l'absence de plat. Vérifier que les enfants mangent, si non les convaincre et les inciter, si cela ne fonctionne pas se rabattre sur d'autres aliments que le plat, voilà ma solution.

En revanche, je pense qu'on peut forcer les enfants à boire de l'eau, surtout en été où la déshydratation est un véritable danger (un enfant qui se sent mal/qui se comporte mal c'est une fois sur deux de la faim/soif/fatigue, en général il ne faut pas chercher plus loin).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement