Invité nathalie (Invité)

[Discussion] Dur Dur De Trouver Une Bonne Colo !

Recommended Posts

Invité dewoitine

1) IL FAUT PARLER AVEC LE DIRECTEUR.

Si, comme ça a déjà été rappelé ici, le directeur n'est pas engagé, c'est à dire si un séjour est "monté" par un organisateur qui ne sait même pas à qui seront confiés les enfants: FUYEZ. Comment imaginer confier son enfant à quelqu'un à qui on ne peut même pas parler??? Qui a été embauché par quelqu'un que vous ne connaissez pas??? Avec une qualification minimum?

Vous imaginez si tous les parents devaient parler le directeur ? Le pauvre devrait y passer l'année - car il faut aussi l'avouer, les parents sont extrèment exigeants - Il faut savoir aussi faire confiance aux organismes agrées - Les agréments ne sortent pas d'une pochette surprise et l'intérêt de tout organisme est de fidéliser ses jeunes. Je parle avec l'expérience: des directeurs qui ont une activité professionnelle pendant l'année, et qui prennent un complément d'emploi l'été sur les centres de vacances. Ce sont des personnes compétentes et de confiance et qui sont fiable sur le terrain comme administrativement.

Alors, ABSOLUMENT parler au directeur, c'est vraiment exagéré et pas le POINT le plus important pour que votre enfant passe de bonnes vacances dans un organisme sérieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Noël

Je maintiens, persiste et signe en ajoutant les commentaires suivants:

organisme agréé??? de quel agrément s'agit-il donc? Celui de l'association (agrément J et Ed. Pop.) ou les agréments nécessaires pour fonctionner:

- Le premier n'est relatif qu'au fonctionnement de l'association. Rien à voir avec l'attention et la prise en charge des équipes.

- Le 2ème concerne les conditions de fonctionnement: les locaux et le respect des normes... minimum. L'Etat fixe des normes. Est agréé celui qui les respecte.En clair, l'agrément d'un séjour signifie qu'il a au moins le minimum. Et si non, il n'existe pas. Donc TOUS les séjours sont agréés.

Se contenter de cela, c'est se contenter du minimum absolu... Bonne chance !

Pour pouvoir circuler, une voiture doit être agréée et avoir 4 roues, un moteur 2 pare-chocs. Est-ce que ça suffit pour choisir sa voiture ? Sont-elles toutes les mêmes?

Quand à la rencontre avec le directeur: que l'organisateur organise et mette en place les moyens d'une telle rencontre. Ce sont quand même des enfants que les parents vont confier. Pas des bagages. Je veux bien que l'on fasse des rencontres groupées, ou avec une partie de l'équipe, ou un adjoint. Mais se contenter d'un descriptif commercial est parfaitement insuffisant.

Si on arrive pas à organiser la disponibilité aux parents, craignons le sort qui sera réservé aux enfants.

Et puisque tu mentionne cet éléments, c'est justement d'expérience que je parle.

Non! les enfants ne sont pas des clients et nos séjours ne se réduisent pas à des catalogues.

Noël

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Dewoitine

Vous persitez et signez, soit ! Mais votre avis PERSONNEL ne doit pas être considéré comme une généralité.

Vous pensez surement que je vous contredit sans en avoir l'expérience. Mais je travaille tous les jours de l'année dans une association qui propose des séjours (que je ne citerais pas, mon but n'étant pas de faire de la publicité) -

Nous avons un excellent taux de satisfaction auprès de nos jeunes et des parents et la plus grande majorité revienne d'une année à l'autre (et amènent des amis). Le bouche à oreille est le meilleur outil de promotion !

Nous avons à coeur que nos jeunes passent un excellent séjour dans nos colonies: et pourtant, les parents n'ont pas de contact avec aval avec le directeur du centre !

Ils peuvent le rencontrer le permier jour et lui téléphoner quelques jours avant, surtout pour clarifier certains détails (traitements, allergies...).

Tout se passe très bien - nous avons une attention toute particulière au recrutement de nos directeurs et de nos équipes - La plupart reviennent d'une année sur l'autre.

Non, les enfants ne sont pas des clients dans un catalogue pour nous aussi. Nous avons vraiment à coeur de leur donner le meilleur ! Mais attention avec les critères qui ne sont pas forcement vrais partout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

N'oublions pas que ce forum a pour but de renseigner les parents, pas forcément de virer au débat d'ideés au risque de les perdre (la contradiction a du bon, mais ce n'est peut-être pas le bon endroit pour en discuter).

En l'occurence, sur la question de rencontrer ou non le directeur du séjour, les parents doivent savoir qu'il existe deux types d'organisateurs :

- ceux qui organisent des séjours dans un seul et même lieu, dont ils sont souvent propriétaires. Ces colonies de vacances sont généralement dirigées d'année en année par les mêmes personnes. Ces organisateurs, parce que leur équipe est très resserrée, peuvent facilement mettre en relation le directeur et les parents. Parfois, ce directeur est déjà celui qui s'occupe du standard téléphonique.

- ceux qui organisent des séjours dans différentes destinations, en France comme à l'étranger. Il s'agit ici des organisateurs les plus visibles sur Internet, qui proposent ainsi un panel de séjours très important. Il est souvent difficile pour eux de mettre en relation le directeur et les parents, car les personnes en charge du standard téléphonique ne connaissent souvent pas les équipes à cause de la grande taille de ces organismes. Cela ne veut pas dire que le directeur n'est pas recruté, ni que c'est un incompétent notoire ! Il ne faut donc pas tirer de conclusions hâtives de ce fonctionnement.

Il est certes souhaitable que tout organisateur, quel que soit sa taille, se donne les moyens de favoriser la relation entre les familles et le directeur. Réunion de présentation, disponibilité par e-mail, courrier adressé avant le séjour... Les parents peuvent "cuisiner" au téléphone les organisateurs qui ne mettent pas en place ce type de fonctionnement pour obtenir le plus de précisions possibles. Si les réponses sont évasives, peu claires ou si vous sentez qu'on tente de vous vendre coûte que coûte le séjour, alors fuyez. SI en revanche, à défaut de pouvoir parler au directeur, vous sentez que votre interlocuteur connaît le séjour dont vous parlez et qu'il apporte des réponses claires à vos questions, soyez en confiance.

Quentin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Noël

Cher Quentin.

Je tiens tout d'abord à te dire tout le plaisir que j'ai de te retrouver ici après une si longue absence.

Ton post complète tout à fait le mien et ne crée donc pas de contradiction.

Tu poses toi-même des conditions dans lesquelles tu invites à fuir... Et tu as bien raison.

Mais, complément pour complément, permets-moi de compléter ton message:

Si un séjour est à ce point préparé que les projets éducatifs et les modalités pédagogiques sont bien et clairement définies, alors le directeur reste cantonné à un rôle d'exécution et les renseignements donnés sur le fonctionnement sont bons puisqu'indépendants de la personnalité de ce directeur.

Si par contre, et comme c'est souvent le cas, le projet éducatif se réduit à quelques billevesées convenues et le projet pédagogique à un catalogue d'activité, alors comment savoir ce qui se passera puisque dans une telle vacuité le directeur prendra sur place les positions et attitudes qu'il estimera opportunes.

Il faut donc exiger un projet de séjour structuré et complet ou s'assurer de ce directeur... ou fuir.

Vois-tu les choses autrement?

Amitiés

Noël

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Cathy

Bonsoir,

Est ce quelqu'un connaît les colonies proposées par 2M mer et montagne ,en particulier la colonie Ados à Mimizan ?

L'organisme est-il sérieux?Y-a-t-il un endroit où l'on peut se renseigner sur les colos

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Invité

Merci pour cette réponse un peu évasive.

Dois-je comprendre que vous ne me conseillez pas cet organisme?

Je n'y connais rien et c'est la première fois que mon fils de 15 ans veut partir.Je dois me décider ce week-end .

Si d'autres personnes ont connaissance d'organismes à recommander,merci de me donner les références.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Invité

Bonsoir,

Est ce quelqu'un connaît les colonies proposées par 2M mer et montagne ,en particulier la colonie Ados à Mimizan ?

L'organisme est-il sérieux?Y-a-t-il un endroit où l'on peut se renseigner sur les colos

Demandez à la mairie de Mimizan. Ils doivent bien avoir une idée. Ils vous parleront de la TIAC de la semaine dernière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Invité

Colonie Moto à Poitiers via 2M mers et Montagne via CAP JUNIORS pour 2 enfants de 14 et 15 ans.

1 er jour :

Vol du portable de mon fils de 14 ans dans la journée pendant qu'il faisait de la moto

Restitution du portable par les animateurs ( plus de carte SIM) soit disant aprés avoir trouvé seul le voleur

Dans la nuit du 1 et 2 éme jour Passage à tabac de mon fils de 15 ans sous le couvert des animateurs pour un autre vol de portable. Je suis d'accord avec un grand nombre de plaignants sur ces organisme qui ressemble plus à un camp de redressement ( +50% des jeunes sont issus de foyer Parisien avec pour certains d'entre eux des problème de drogues ou de vol, certains etant deja en suivi judiciaire).

Les faits réels sont " a 1h15 du matin, mon fils me téléphone en pleurs, me disant qu'il venait d'être passé à tabac poar des jeunes du centre, que les animateurs étaient en surveillance devant la porte de la chambre ou il se faisait passé à tabac et qu'il craignait pour sa vie. Il voulait que je vienne le chercher tout de suite"

Habitant à Lyon soit 6h de route pour Poitiers et ne pouvant pas joindre un seul de membres de l'equipe d'animation y compris le directeur, j'ai prevenu la police qui a conversé avec mon fils et elle est allé le chercher avec son frére pour faire leurs dépositions. J'ai retrouvé mes enfants à 6h au commisseriat. j'ai déposé 3 plaintes - vol de portable - Agression et - Non assistance et faute proffessionnel auprés de l'organisme 2M mers et Montagne et CAP JUNIOR.

Les deux ejunes qui ont réalisé le passage à tabac ont été mis en garde à vue puis renvoyer le ledemain dans leurs foyers Parisien. Ils étaient deja sous contrôle judiciaire à Paris...!!!!!!!! Nous avons fait passer les visites médicales necessaires à mes enfants sous réquisition du commissériat. Le directeur et sa bande d'animateur ont été interrogé par la police et une confrontation à eu lieu avec certains animateurs.

Si des parents veulent prendre contact avec moi suite aux mêmes types de problèmes je reste à leurs dispositions à l'adresse : jmarcbollon@voila.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Noël

Et alors ? Qu'allez-vous faire ?

Rien, à part votre texte ici ? Ils doivent bien rigoler ceux qui vous ont bien eu. Car il s'agit de cela:

Voyez les très nombreuses interventions que j'ai faites sur ce sujet de la prise en charge des mineurs qui nous sont confiés. Dès qu'il s'agit d'un organisme à but lucratif, tout peut arriver tellement les responsables sont attirés par le fric que vous avez consacré aux vacances de vos enfants. Quant à ceux, sous statut associatif qui, en fait, se gobergent de salaires et avantages divers, ils sont encore pire.

Tout le printemps, je n'ai cessé de conseiller aux parents de s'assurer auprès des directeurs que les objectifs étaient pédagogiques. Si malgré tout vous vous laissez séduire par 1/2 heure d'accrobranche...

Quoi faire ? Signaler la chose aux Services de Jeunesse et Sports, bien entendu. Mais ceci ne mènera à rien. Ces services sont débordés et vont surtout voir les établissements notairement connus parcequ'ils savent où les trouver. Pour les autres, le temps qu'ils les trouvent le séjour est déjà terminé en toute impunité... plus les séjours même pas déclarés.

Non! Les turpitudes sont devenues telles que maintenant c'est aux services de la concurrence et des fraudes qu'il faut dénoncer ces agissements. Voire aux services fiscaux: tromperie sur la marchandise, publicité mensongère, mauvais traitements à enfants, etc....

Et comprenez que si vous ne faites rien, l'an prochain d'autres connaitront le même sort que vous. Et de plus en plus car c'est ça qui est en train de se passer avec les colos: du fric, du fric, toujours du fric sur le dos d'enfants qui ne peuvent se défendre car ils n'ont pas la position des consommateurs normaux. Quand je pense que certains sur ce forum trouvent que j'éxagère ! Que veulentè-ils donc cacher??

Si vous voulez plus d'explications, je suis à votre disposition. Mais... agissez, bon sang !

Si personne ne le fait, c'est à nous de protéger notre domaine et de liquider les marchands de soupe.

Noël

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Noël

Je n'ai pas évoqué que les enfanst soient en cause.

Ne fais pas semblant de ne pas comprendre.

Par contre, le casier judiciaire des responsables pourrait être intéressant. Encore que les errements dont il est question ici ne relèvent pas de ces instances. Ils relèvent de mensonges, de mauvaise foi, de petites malhonetetés.

En fait, avec des enfants qu'on leur confie en confiance, c'est hélas facile d'être malhonête. Et c'est pour cela qu'il faut tout faire pour éliminer les brebis galeuses.

Tricher comme les parents le décrivent avec des conditions d'hébergement, les repas, les activtés, tout, quoi, qand on a des enfants en face de soi et pas des consommateurs avertis, c'est lamentable et lâche.

Quant aux orgnanismes qui accueillent des enfants forts différents en se cahant derrière une mythique mixité sociale alors que certains sont pris en charge par des instances spécialisées, qui ne voit qu'il ne s'agit que de vendre des séjours vides... faire du chiffre d'affaire !

Je serai ravi d'ouvrir un forum sur ce sujet. Il m'étonnerai cependant que beaucoup d'animateurs avec 2x8 jours de formation pensent faire mieux que des éducateurs avec 3 ans et en nombre.

Ne tournons pas autour du pot.

Noël

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Noël

Permets-moi de bien préciser les choses:

les enfants qui ont des difficultés comportementales ou de socialisation DOIVENT être aidés. Ils sont des enfants, des êtres en construction et il nous appartient à nous adultes, d'oeuvrer pour qu'ils puissent s'épanouir ET accéder à une vie sociale normale. C'est la primauté de l'éducatif qui est inscrit dans la Loi.

Dans cette recherche de normalité, les services tentent à priori de maintenir de tels enfants en milieu normal en leur apportant une aide en "mileu ouvert" puisqu'on sait qu'ils ne savent pas y évoluer.

Or, quelquefois ces enfants sont dans des circonstances telles qu'ils doivent être confiés à des foyers ou des tiers dignes de confiance. En ce cas, l'objectif de normalité est toujours là mais l'intervention plus lourde, plus prégnante. On sait qu'ils ne peuvent évoluer seuls en milieu ouvert sans se compromettre parcequ'ils n'ont pas intégré tous les usages. Aussi, ils sont guidés, soutenus dans ces démarches de réapprentissage par des éducateurs qui ont là une fonction bien précise.

Si ces enfants sont en foyer, c'est pour en sortir. Mais s'ils sont en foyer c'est parcequ'ils n'ont pas les usages qui seuls permettent une vie sociale.

"Balancer" ces enfants avec n'importe quel autre pour les vacances est inadmissible. Au nom d'une expérience de vie normale pour voir où ils en sont, on risque de compromettre gravement les progrès en cours et stigmatiser leurs comportements en les désignant comme "enfants de foyers". Quant aux désordres que ceci crée dans l'esprirts des autres, victimes de leurs difficultés d'être ...

Alors pourquoi sont-ils sans précaution envoyés dans les colos qui les acceptent comme celle qui est citée? Alors que celles-ci, qui n'y connaissent rien, n'ont aucun moyen spécifique de les aider?? Pourquoi ??

Parcequ'il se trouve des organismes sans scrupules qui cherchent à remplir, en face de foyers tenus par les obligations de congé payés des personnels. Ces marchands de soupe font leur beurre sur le dos des enfants, ceux à problème comme ceux qui les cotoient.

Eh bien je trouve cela scandaleux. Et je dis que ça doit être diffusé et dénoncé.

Sommes-nous d'accord ?

Noël.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je ne suis pas d'accord sur l'histoire du but lucratif. Mais tu as parlé toi-même de la formation des animateurs et des éducateurs, tu es sur la bonne voie. :biggrin:

Déjà contacter la gendarmerie ce n'est pas "ne rien faire". Après enquête s'il y a des gens qui sont manifestement dangereux, ils seront interdits d'exercer.

En tant qu'animateur j'ai eu un problème semblable. J'étais coincé par un organisateur qui fermait les yeux. Pourtant niveau fisc, fraudes ou pédagogie, tout était en place. Tu pouvais chercher autant que tu voulais, tous les documents, objectifs, intentions, discours, tout était focalisé sur l'éducatif. Moi je voulais exclure ceux qui étaient dangereux, mais on me reprochait de ne pas avoir assez de preuves (en plus de me reprocher d'être incompétent, trop laxiste ou trop strict...)

Alors comme tu dis c'était «la mixité», c'était aussi «les vacances pour les démunis»...

J'ai vécu des situations totalement hallucinantes où, devant les comportements perturbés des jeunes, des décideurs politiques et hiérarchiques disaient que dans leur ville il n'y avait pas de problème. Évidemment l'organisateur sort son beau discours éducatif parce qu'il y a un coordinateur, une secrétaire, un cuisinier et deux femmes de ménage qui sont employés et il faut garder des clients pour l'année suivante, etc.

Pas d'avantages, de triche ou quoi que ce soit, juste des gens qui ont peur de perdre leur travail, comme tout le monde. Et du coup ils se mentent à eux-mêmes et mentent aux autres et font semblant que tout va bien.

Dans ces positions, certains font bien leur travail, d'autres non. Même en respectant les règles. Il est donc quasi-impossible pour les parents de faire quoi que ce soit. Je trouve qu'une plainte à la gendarmerie sur la base d'un appel téléphonique, c'est encourageant. Ça va permettre qu'un nouveau mode de contrôle se mette en place. Reste à voir comment seront instruites et jugées ces affaires parce qu'il faut une sacrée dose de discernement...

Et histoire de radoter un peu : avec des animateurs professionnels et investis dans leur associations sur le long terme, ça arriverait beaucoup moins, même s'ils étaient là pour gagner leur vie. C'est justement le turn-over important des équipes (animation-direction) qui permet aux organisateurs d'être totalement hors de contrôle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Noël

Evidemment, Jean, que dans ton "radotage" tu as raison. Mais il n'est pas extensible à des activités saisonnières.

Pour ce qui est du statut à but lucratif: évidemment qu'il y a des gens consciencieux partout. Mais sur une base lucrative, ça part mal !

Pour ce qui est du statut associatif, évidemment qu'il y a des associations "faux-nez" ou réceptacles d'abus en tous genres. Mais l'absence de but lucratif démarre mieux.

Pour le reste, y compris ce que l'on fait avec le mythe d'une mixité sociale qui fait frémir les coeurs sensibles, il faut dénoncer sans cesse ces emnsonges politiques qui ne servent que de pièges à vois "le coeur sur la main".

Enfin, les "projets" et "programmes " éducatifs et pédagogiques sont d'une affligeante nullité. Ce sont des catalogues touristiques de bas niveau qui ne font que montrer que ceux qui les écrivent, et les lisent, n'y comprennent rien sauf quelques "bonnes" intentions du genre autonomie, amitié, dévouverte des autres et du monde, etc...

Quant à ce que les services de Jeunesse et Sports appellent un "projet péda" ... Ce n'est même pas une nullité, c'est un abus de langage.

Les mécontents ne peuvent donc que se tourner vers des services répressifs du secteur commercial, ces services censés ptotégés le consommateur... malgré toute la répugnance que j'ai à entrer sur le terrain de la consomation avec des enfants. Tu le sais. Mais nous ne pouvons rester sans rien faire.

Je vois déjà Quentin qui va jouer la tolérance et l'excuse d'exception.

Pour moi, quelqu(un qui ment est un menteur, quelqu'un qui triche est un tricheur, quelqu'un qui vole est un voleur, etc... et doit être éliminé.

Noël

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

«Ça n'est pas extensible à des activités saisonnières...»

Oh ça le serait avec un peu de bonne volonté dans de nombreux cas.

Imaginer renverser le cercle vicieux : mépris, mauvaises conditions d'exercice, job réservé aux jeunes, jeunes qui travaillent mal, mépris...

Le cas présenté est intéressant, j'aimerais bien qu'on ait des nouvelles par la suite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité valear

Bonjour Noel

Juste un peu d'eau au moulin des colos....

Je ne suis pas animatrice , juste la mère d'un garçon de 14 ans qui revient de colo.

Depuis 6 ans déjà il part , je n'ai jamais eu aucun soucis. Cette année cerise sur le gateau:

L'organisateur avec un projet pédagogique gros comme un annuaire , une logistique ne paraissant clean ( grace au coordinateur )

RV porte de versailles dans un bus, arrivé en dernier les autres sont déjà engouffrés dans le car , une croix sur la liste , il monte , je pars confiante.

5mn après sms: malaise... drôle de clienrèle , pas à l'aise mams!

Pas genre petit bourgeois mais genre celui qu'on élève.... qui vient pour le sport, qui est de surcroit très sociable...

J'apprendrais que je suis LE SEUL parent INDIVIDUEL qui envoit son ado, les autres sont issus de poyers du 9 3..

et desfoyers de Rouen. le car a même été les chercher sur place à Sait denis!

Bien entendu la moitié de la clique n'est pas venu pour surfer: déjà dans le bus c'est fellation au balcon!!

En cours de séjour, gendarme garde à vue, affaire de .. moeurs ( ça fait poli )... retour des protagonistes en convoyage individuel( ben voyons )

Mon fils découvre ces zonards pour qui la mairie a payé la colo, madame D savait bien evidemment à qui elle a vendu le séjour .

Pour ma part la seule au tarif plein pot dois je le signaler ? ( 1100 e)

Que ces frappes partent en vacances ce n'est pas mon problème, incapables de s'intégrer nul part, les animateurs ne sont pas des éducateurs.

Coup de chapeua au coordianeteur su rplace qui a pris leschoses en main...

Quand à la responsable, Madame D elle délestera sa lourde rsponsabilité derriere une lettre circulaire à défaut d'omerta..

Le tribunal de Bobigny est saisi,

--L'assocation .... va faire le nécessaire pour que ce type d'incident ne se reproduise plus"---

madame D a eu la chance d'avoir une équipe professionnelle et réactive mais la gardera t- :bigemo_harabe_net-86: elle ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça c'est pas la première fois que je le lis, je l'ai vécu et écrit moi-même... L'organisateur en question était un habitué de ce genre de public et de recrutement de clientèle. Je ne peux pas dire que le recrutement de l'équipe était à la hauteur du public, je ne peux pas dire que l'organisation du séjour était à la hauteur du public.

Quand les gosses viennent des quartiers, ou je ne sais pas comment dire, ils reproduisent très vite la sociologie de chez eux dans la colo, et c'est basé sur les phénomènes de groupes. Ces groupes sont brutaux, utilisent les menaces, l'ostracisme, les petites humiliations, et quelque fois la violence physique. J'insiste, mais la violence physique fait moins de mal que des petites menaces répétées qui ne sont jamais mises à exécution...

Je pense que ces groupes se fédèrent autour de codes très pauvres, essentiellement basés sur les apparences : langage, vêtements, comportement (par exemple la traque effrénée de la moindre injustice aussi ridicule soit-elle, ou encore le rejet des institutions).

Le calcul est vite fait, si l'organisateur veut que ça se passe bien en colo il a intérêt à ce que cette mentalité soit mise en défaut par une équipe particulièrement solide et présente ainsi que par la présence importante d'enfants qui n'adhèrent pas à cette mentalité.

Sinon, on ne fait pas de l'éducatif. On fait de l'affectif, on s'efforce de séduire et de divertir les enfants pour qu'ils ne cassent rien dans la colo et qu'ils ne se bagarrent pas. Et d'ailleurs pour leur faire plaisir on leur donne des trucs spectaculaires comme des sports à sensations, de la vidéo, de la musique, des trucs chers... Bon ça c'est l'objectif politique de base : la paix sociale. Pour ça il y aura toujours des subventions, parce que les politiques aussi ont l'esprit assez étroit, et quand on fait des raccourcis entre deux idées intelligentes, ça donne facilement une idée débile.

J'avais parlé de l'équitation : l'équitation est une activité pleine de grandes qualités : pour s'occuper de son cheval il faut être régulier, combattre sa peur de ce qu'on ne connait pas, accepter les conseils des moniteurs et donc obéir à des personnes expérimentées, ce qui est une relation d'autorité de qualité. Donc l'équitation dans la durée, c'est une activité éducative de qualité. Maintenant si on réduit le budget et qu'on donne deux séances d'équitation et une séance d'accrobranche aux jeunes, on passe à côté des qualités de l'équitation et ça devient une activité plutôt ennuyeuse.

Sur le terrain, recruter des équipes expérimentées et en nombre suffisant, l'idée est simple... pas appliquée, mais simple. On dit que c'est des questions d'argent, moi je dis que quand on n'a pas les moyens de faire son boulot, alors on ne le fait pas à moitié. Déjà parce que c'est interdit (ou plutôt l'employeur a l'obligation de donner à son employé les moyens de faire son travail) et ensuite parce que c'est trop dangereux.

Ensuite, contrôler la répartition du public, alors là je souhaite bonne chance à tous. C'est immoral et interdit par la loi. Mais moi le premier, je déplore les "mélanges ratés". Je ne sais pas comment faire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Invité

jean , ce que vous dites est très vrai, là je ne fais que juger l'exprience personnelle du mois d'aoûr. Je suis loin d'être raciste , celui qui le lirait comme tel ne comprendrait pas ce que je veux exprimer.

Le coordinateur de cet association a été exemplaire même si je lui en ait voulu de ne pas m'avertir lors de nos entretiens que je serais le SEUL PARTICULIER à faire partie son rejeton.

Elle st belle la mixité sociale que prône cette association, ... un horizon blême de la banlieue et des service sociaux. Les garçons 'prennet une fille come il exigerait un coca et gare, les filles elles sont soumises des la cité...

Les protagonistes se connaissaient , venant de la même cité.

Interdit de ne pas vouloir Tout mélanger sous ptétexte de racisme, le seul blanc dans un groupe ( mon fils ) c'est de la VRAIE mixité! On est tous frère non?

Je dis chapeau aux animateurs de ce groupe qui ont fait preuve de sang froid, le coordinateur aussi qui a du se plier à une hierarchie elle bien responsable.

Rien à dire sur les activités , les 8 séances de surf au rendez- vous et des jeux mais un groupe sous perpétuelles tensions, ce qui n'aura pas empêché ce qu'on nomme affaire de moeurs, ah on dit pas viol dans les cité on dit qu'elle voulait bien..... ici pas de caves les gras.

retour au bercail, via le tribunal de Bobigny , faudra bien les renvoyer en colos les p'tits gars , zon le DROIT!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vois le genre.

J'oubliais mais vous avez dit qu'ils ont eu un retour individuel, c'est aussi le principe que j'avais utilisé, sachant que les frais de retour sont à leur charge ainsi que le prix du séjour qu'ils devaient en totalité bien qu'ils aient été virés avant la fin.

Le directeur ne peut pas indiquer spontanément que vous êtes le seul particulier. Avant le séjour il fait voeu de mixité et il espère jusqu'au bout qu'il y en aura d'autres à s'inscrire. Et puis s'il vous mettait en garde, ça irait à l'encontre de ses convictions comme quoi tout le monde est égaux... En revanche si vous posez la question il vous répondra.

L'autre souci effectivement c'est qu'on se sent facilement passer pour raciste... La mixité est sociale, permettez-moi ce tacle : le problème n'est pas que les ados étaient noirs, le problème c'est les carences éducatives ainsi que le schéma sociologique qu'ils peuvent mettre en place sur les colos.

Par rapport aux phénomènes de groupes dont je parlais plus haut, il y a sûrement des erreurs de ma part. Par exemple il y a des caïds, certains cristallisent ces codes dont je parlais : ils impressionnent les autres et le groupe se soude plus ou moins autour d'eux, parfois le groupe les protège. Ils peuvent être tout à fait discrets. Et quelque fois la solution est simplement d'arrêter ces caïds ; chacun fait comme il veut ou comme il peut.

On parle rarement de renvoi, parce que dans l'animation c'est comme ça. Il y a des principes qui sont mal utilisés. Par exemple le très très grand classique : "il ne faut pas punir il faut sanctionner" participe à ce problème de gérer les comportements extrêmes. Il y a tout un système de pensée qui conduit les organisateurs à refuser les exclusions et accuser les animateurs de ne pas avoir la vocation.

Mettons que dans la plupart des cas effectivement, les vacances se passent bien et il est hors de question de virer qui que ce soit ; l'équipe est capable de prendre en charge les enfants qui font des bêtises.

Et parfois il y a des cas plus extrêmes. Pas évident qu'ils soient connus des organisateurs. Nous animateurs on est tenus au secret professionnel, en théorie comme on n'est même pas collègues avec les établissements scolaires par exemple, ils n'ont pas le droit non plus de nous parler des jeunes... Et à l'époque je bossais pour des grosses assos ; si eux connaissaient les jeunes qu'ils accueillaient, ils ne nous disaient rien.

Mais de toute façon, lorsqu'il y a un règlement interne, il faut l'appliquer. Là dessus je trouve que l'animation et le milieu éducatif ont encore du mal à voir les choses en face.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité valear

Merci jean pour votre commentaire très clairvoyant

Une précision : dans le cas du séjour (séjour surf Vieux Boucau) ces jeunes de cités ont été parachutés par la mairie du 93 le séjour é été pris en charge. Les parents démissionnaires n’auront pas a payer l’addition du retour, celle là est réservée aux familles normales et ne s’appliquent pas aux cas sociaux, à moins qu’on leur défalque des allocs mais çà…

- J’ai posé la QUESTION mais on est resté vague sur le nombre d’inscrits et surtout sur la provenance générale des spécimens.

Dans une autre colo on m’a même dit Madame quand vous allez au club Med on ne vous dit pas d’où viennent les gens !

Dans ce mon fils s’est retrouvé dans leur chambre à l’arrivée, un malaise certains du aux propos l’a fait filer dans une autre, ouf un lit de libre.

5 jeunes sans famille dont 2 jeunes Afghans de 16 ans venus des foyers de Rouen, là cela a été la vraie mixité : des histoires émouvantes de leurs jeunes vies, un vrai échange je dois dire.

Je n’ai pas payé un séjour pour mettre mon fils à la couleur locale du 93 n’en déplaise pour la couleur, elle n’est effectivement pas ce que je retiens mais c’est comme le poivre trop, c’est TROP

L’autre chambre (il y en avait deux de 6) plus une chambre de 2 filles de cités elle aussi dont l’une venue … en couple. !?.

Ah il ne faut pas dire arabes, noirs, alors on dira maghrébins issus de banlieue sensible, c’est politiquement plus correct, la minorité c’est nous on s’excuse .

Qu’on ne me dise pas que la directrice de CBE n’était pas au courant.

Quant aux animateurs pourtant rodés eux en ont bavés, être convoqués à la gendarmerie à cause de cette population pourtant connue par la directrice, çà doit être éprouvant

Prendre tant de risques pour une quarantaine d’euros par jour en guise de salaire, pas la peine.

Seule parent sur le quai (les autres des cités du 93 étaient convoyés à St Denis) , ces parents là ne déplacent pas, ils ne sont déjà pas intégrés faut pas leur demander d’être en plus à la gare

Je savais tout ce qui s’était passé via sms.

Quand j’ai vu le groupe , j’ai compris

Quant au renvoi, çà a été l’omerta pour moi, seul parent ‘normal ‘, un courrier de ma part, une circulaire où sans vergogne la directrice de CBE informe (quand même) qu’un incident s’est produit

(si vs voulez la lire je peux vous la scanner)

On m’indique que mon enfant peut être convoqué pour témoignage, c’est vrai les autres ne sont pas à l’école..

Le coordinateur et les animateurs ont été à la hauteur je dois le signaler mais je suis horrifiée d’imaginer ce qui se serait passé dans le cas contraire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

lol

UCPA tu sais quoi? Ils ont un directeur qui découpe des allumettes à la disqueuse chaque soir de pleine lune dans son bureau.

...

Je déconne! :rolleyes:

Alors pour te répondre : UCPA ils ont une bonne réputation commerciale. En revanche, sache que sur les séjours, le personnel est renouvelé à chaque fois, ainsi que les participants. Il est quasiment impossible que deux séjours aient exactement la même équipe. Donc même si quelqu'un te dit "ils sont très bien", ben oui ils étaient bien en Juillet, mais ça ne sera pas les mêmes personnes en Février! Donc il n'est pas possible de répondre.

Et tous les organismes, c'est la même chose. Enfin surtout les commerciaux. C'est un bureau de quelques personnes permanentes (directeurs, secrétaires, coordinateurs...) et autrement, les directeurs de séjours changent assez souvent, et l'équipe change quasiment à chaque séjour.

Donc le mieux à faire à mon avis (avis d'animateur et de directeur) c'est de chercher une équipe de colo que tu peux rencontrer. C'est pas aussi facile que sur internet, mais au moins les personnes quand tu les rencontres, elles ne mentent pas à 50% et ne se cachent pas derrière un beau dégradé bleu-ciel. :lol:

Et tu peux leur poser ces questions "chiantes" :

-quel est l'hébergement?

-y a-t-il des sanitaires dans les chambres?

-comment les enfants choisissent-ils leurs chambres?

-les enfants peuvent-ils téléphoner pendant le séjour?

-d'où viennent les enfants qui participent à ce séjour?

-les enfants accueillis ont quel âge?

-connaissez-vous bien les animateurs?

-etc.

Un mauvais organisateur n'aimera pas ces questions, un bon organisateur sera fier de répondre. Et en tant que parent, je suppose que ça peut t'intéresser de savoir où tu vas laisser partir ton enfant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement