baptiste

Bruit lors des temps de repas

Recommended Posts

Surtout que ceux qui sont dérangés par le bruit ce ne sont pas les enfants... mes les animateurs !

C'est complètement faux! En centre de loisirs, j'ai déjà entendu pas mal d'enfants se plaindre d'avoir mal à la tête à cause du bruit. Et il y a des enfants qui ne vont pas l'exprimer, mais qui n'arrivent pas à se faire écouter à cause de ce brouhaha où pour communiquer il faut crier plus fort que le voisin. Alors, on tolère la loi de la jungle? Perso je ne suis pas d'accord. Parce que quand il y a trop de bruit, même ceux que ça amuse seront les plus fatigués en fin de journée, les plus pénibles parce que trop excités..etc. Et on ne leur apprend pas à avoir des discussions sereines où l'on écoute l'autre et où l'on se fait écouter, où l'on échange en parlant normalement et non en criant comme des boeufs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois que tu n'as pas compris le sens de mon message oublieuse!!

Il ne faut pas que ce soit les bordel mais à un niveau sonore normal pas besoin du silence absolu!!

As tu déja mangé dans un réfectoire d'entreprise c'est aussi un peu bruyant il faut poser des limites mais un petit peu de communication entre les enfants n'as jamais tués personne!!

Je me plaignais simplement que certains directeurs pousse le bouchon un peu loin

"Je veux entendre une mouche voler" c'est une stupidité!

a+ :bye:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok, je répondais à Shakleton.

Et de toutes façons, je pense qu'on est tous d'accord pour dire qu'imposer le silence c'est complètement débile et désagréable pour les enfants comme pour les animateurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi débile? Tout dépend de la façon dont on amène le calme. Sans parler de silence pour autant je ne me retrouve pas dans ton "tous"...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nico peut tu m'expliquer l'intérét d'un repas passé dans le silence absolu ?

Je pense qu'il vaut mieux éduquer les enfants à savoir se comporter à table correctement (parler doucement..) plutot que leur imposer un silence complet qui n'ameneras rien de positif!!

Vive la communication :bye:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut arrêter de porter des jugements absolus et tenir compte des différents contextes.

Là où je bosse à l'année, j'impose le silence complet à l'entrée puis les enfants peuvent parler. Si c'est trop bruyant on revient au silence pour le dessert. Quand je suis arrivé sur la structure, j'ai trouvé cela choquant et un peu militaire. Et puis j'ai compris que c'est indispensable quand on tient compte du public et des locaux... Les intérêts sont multiples malgré ce que tu peux penser car cela empêche l'excitation de monter trop haut, de garder le contrôle sur ton groupe et en définitive de passer une soirée plus agréable (et aussi d'éviter les accidents liés à l'énervement-fatigue).

En CVL, je n'ai par contre jamais eu recours à ce système car j'ai les moyens de placer un anim par table ou presque et donc de réguler plus facilement le niveau sonore.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:blink: :blink::blink: Aucun !

la façon dont on amène le calme. Sans parler de silence

je crois que la phrase est pourtant claire...?? :siffle:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu peux donner un peu plus de détails Olivier? Au premier abord, ça me fait exactement la même réaction que toi... même carrémment militaire...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nico, relis mon message, tu es dans mon "tous". Mais passons.

Pour ce dont parle Olivier, je comprends assez bien ce qu'il veut dire, car je me suis retrouvée dans cette situation en centre de loisirs, où les anims n'ont pas la possibilité d'être assis chacun à une table, car plus de tables que d'anims, ou alors des tables adaptées à la taille des enfants, c'est à dire minuscules. Et c'est vrai qu'on demande le silence complet aux enfants en fin de repas, pour qu'ils soient calmes avant d'entamer... le temsp calme!

Ceci dit, j'aimerais ne pas avoirà faire ça, même en clsh. Mais pour ça il faudrait des équipes plus soudées, plus motivées pour discuter projet péda et compagnie... Or ce n'est pas le cas. Les anims de clsh ne sont pas aussi motivés par le "bien-être" et le développement de l'enfant dans le sens où il est généralement entendu en colo. C'est: je fais ma journée et basta.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Beh... tout de même en CLSH il y a des anims intéressés, et même (c'est une surprise) des animateurs intéressables. Voui voui! Il suffit pour ça que le directeur fasse son travail de directeur pédagogique, et qu'il ne se limite pas à un gestionnaire matérialiste.

(ensuite j'admets avoir rencontré une grande majorité d'anims plutôt effrayés à l'idée de réfléchir sans bouger dans les CLSH où j'ai travaillé :D)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oublieuse, je concois tout a fait que les enfants, tout comme les adultes, souffrent du bruit. Maintenant ce n'est pas pour autant, que spontanément, les enfants vont demander le silence.

Je ne suis pas pour conditionner les enfants à la pablov : au signal sonore plus un mot (j'exagère un ti peu :D ) .

Au lieu des systèmes sonores, gestuelles ou autres pour imposer le silence, ne devrions nous pas plutot travailler, avec les enfants, hors repas, sur l'écoute, le respect des autres afin qu'ils se rendent compte par eux même que le bruit peut nuire gravement à la santé ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben oui, dans l'idéal, c'est sûr! Mais le problème, c'est que la plupart du temps, en centre de loisirs j'arrive avec mes belles idées mes beaux idéaux, et déjà au bout de la première journée, il en reste plus grand chose. Parce que quand du vois un animateur crier à s'en décrocher la machoire pour obtenir le silence, déjà tu te dis: aie aie aie, y a du boulot... et qu'en plus le travail d'équipe n'est pas vraiment au rendez-vous, là tu te dis, mais comment je vais faire pour respecter mes convictions, ce en quoi je crois? C'est dur, très dur! Et en général, je perds la foi. Puis je me fais une petite colo, et là je rentre regonflée à bloc: oui, ce en quoi je crois, c'est pas juste des mots, ça existe, c'est possible de ne pas crier, c'est possible de demander le silence en parlant à un niveau sonore tout ce qu'il y a de plus normal.

Mais pour ça, il faut une cohésion forte entre les animateurs, et que tout le monde soit sur la même longueur d'onde. Et ça c'est pas facile, surtout en clsh.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Clair, il est mieux d'utiliser le bras levé lors des annonces importantes ou lors de brouhaha extrême ... manger à la table des enfants est très important surtout que ça permet de connaître des enfants qui ne sont pas forcément dans nos groupes d'âge ... c'est plus sympa ... et parler avec eux est le meilleur moyen d'avoir leur attention :bye: sans s'énerver :enerve:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oulala, en vous lisant, je me dis que je suis une grosse chanceuse :)

Oui, un ref, une cantine (ou vous l'appelerez comme vous voudrez :P) calme ça existe et avec 160 gamins.

Au début de la colo, vous avez pensé à faire avec les enfants un règlement pour toutes les parties communes ?

Perso, je prends de grandes affiches, des feutres et autres crayons pour faire de méga affiches de règlement

Le principe ? Simple, je réunis mon groupe après l'inventaire, je sors mon matos et j'explique aux enfants qu'on va vivre tous ensemble pendant 3 semaines et que pour que tout le monde se sente le mieux possible il faut des règles. S'il ne comprennent pas de suite, je leur demande d'imaginer ce qui se passerait s'il n'y avait pas de règle et là, ils ont une imagination débordante... :siffle:

Ensuite, je prends une feuille de brouillon et demande aux enfants quelles règles pourraient-on imposer dans les chambres, aux douches, dans le ref... On fait ça pour chaque lieu commun de la colo.

Ensuite, parmi les règles proposées, on divise en deux catégories, les non négociables et les négociables. Je m'explique avec un exemple :

Au ref, non négociable : crier, jeter la nourriture... Négociable : ne pas se lever de table pendant le repas (ben oui faut bien se lever pour aller chercher de l'eau, du pain... ou si y'a une urgence petit coin :) )

A la fin, on créé nos affiches tous ensemble puis on va les disposer dans chaque lieux. En ce qui me concerne, ça a toujours bien marché, les enfants s'impliquent et, même si un dépassement du règlement arrive toujours, en général les enfants respectent les règles qu'ils ont faites, qu'ils se sont imposées.

Quand il y a beaucoup trop de bruit, il appartient à chaque animateur de recadrer (sans hurler hein ) peut-être en montrant juste le panneau de règlement et en rappelant qu'on vit tous ensemble, qu'il y a des règles et des personnes à respecter, que se sont eux qui les ont déterminées et que ces dernières ne sont pas là QUE pour faire joli.

Bon, j'avoue j'ai un peu dévié du sujet strictement appliqué au ref quand il y a trop de bruit. Cependant, il ne faut pas oublié qu'on est pas à l'armée et que les repas dans le silence le plus total c'est pas top... Le repas est à mon sens un moment convivial et de partage, d'échange et 160 enfants qui parlent en même temps ça provoque forcemment du bruit, mais on peut rester dans des limites de décibels corrects :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok pour la charte je pense que c'est un élément important en centres mais malgré cela au bout de 3 semaines de colo, les loustiques la chartes ils l'ont un peu oublié :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas forcémment, c'est aussi aux anims de faire en sorte que ce travail soit bien une base pour l'ensemble du séjour et non une simple activité déco...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas forcémment, c'est aussi aux anims de faire en sorte que ce travail soit bien une base pour l'ensemble du séjour et non une simple activité déco...

Je suis bien d'accord avec toi que faire dans le simple but de meubler un temps d'animation, de faire joli dans le centre et a la fin se dire "ah bah c'est bien maintenant que j'ai fait ca je suis tranquille" cela ne sert a rien...maintenant dans un centre je pense, d'après mon vecu, que si tu fais un bilan entre le debut du sejour et la fin sur les "regles de vie commune" il y en a, quasi dans tous les cas, qui ont été plus ou moins oubliées.... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est qu'elles n'étaient pas indispensables dès le départ. Il y en a toujours qui peuvent être plus ou moins superflues quand c'est les loulous qui les gèrent seuls. En revanche, si la synthèse du réglement va a l'essentiel, les règles qui sont fixées sont importantes pour la vie du centre, que ce soit au début ou a la fin. Ca dépend du tri qu'on a fait au départ.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un exemple, des le depart tu met un mot sur les violences etc...cela me parait indispensable et pourtant tu n'es jamais a l'abris d'une legere altercation entre deux enfants...et pourtant c'est une des plus importantes... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est alors le moment de les rappeller a la règle non? Nous même on ne respecte pas toujours les règles quelles qu'elles soient... Mais ce n'est pas pour autant qu'on ne se les fait pas rapeller a l'ordre...

ceci dit, les règles sont faites pour cadrer les débordements... s'il n'y avait pas de débordements, les règles ne serviraient a rien... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:D On est bien d'accord sur le fait qu'il ne s'agit pas d'etablir les regles et hop on les oublie jusqu'a la fin du sejour :D

Ouai quand par malheur ils nous arrivent d'oublier une regle les loulous ne se privent pas de nous les rappeler

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

En effet je pense qu'une des meilleures méthodes est encore la présence d'anim à toutes les tables et si il n'y a pas assez d'anim, il faut que les autres se placent de manière a pouvoir gérer plusieurs tables.

Et bien sur, il faut que les anims soient actifs (meme si pendant le temps de midi il peut y avoir un petit coup de barre... :blushing: ), je ne dit pas de forcemment proposer des jeux mais tout simplement de discuter tous ensemble, et de partiper soit meme a la conversation. Si on sent que le bruit commence a monter, il faut nous meme essayer de parler moins fort sinon c'est la spirale infernale.

Enfin, je ne suis pas trop adepte des gros trucs style lever les bras, ou ALLO ALLO, je pense que cela peut encore rajouter de l'excitation.

De toutes manières, je pense que tous ceux qui on fait un peu d'animation savent que certain repas sont plus bruyant que d'autre sans que l'on sache pourquoi...on va dire que c'est le temps!!!

Bon appétit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour moi LA solution c'est déjà de manger à leur table et pas à une table d'anim qui se mettent à s'égoziller toutes les 10 minutes.En plus c'est crevant! Après comme je suis presque toujours avec des maternels, je me dit que forcément y'aura du bruit car ils ont le droit de s'exprimer, c'est à l'animateur de gérer le volume à sa table.

Après un truc qui marche bien c'est le téléphonne arabe en attendant les plats!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement