melanie

Retour de colo

Recommended Posts

Invité Invité

Bonjour Rype,

Tu me fais dire des choses que je n'ai pas dites (et que je ne pense pas non plus). A aucun moment je n'ai dit qu'il ne fallait créer aucun lien dans une colo/ qu'aucun lien ne se crée dans une colo. Bien évidemment qu'il y a des liens et des amitié qui se créent. Je n'ai pas dit non plus que se retrouver seul chez soi sans la vie et le bruit qui anime une colo n'était pas déstabilisant. Bien sûr que ça peut l'être, parce qu'on passe du tout au rien.

J'ai dit :

- Nous n'avons pas de liens affectifs qui va perdurer avec les enfants au-delà de la colo. Alors oui bien sûr, il y a des exceptions, comme toujours. N'empêche que, passé le laps de temps post-colo, on ne garde pas contact avec les enfants de manière générale, et c'est très bien comme ça. Plus le temps passe et plus les enfants coupent les liens qu'ils ont voulu maintenir dans les jours qui ont suivi la colo, même s'ils nous ont quitté en nous disant, en tout bonne foi, qu'on était les meilleurs du monde et qu'ils continueraient à nous écrire pour la vie entière.

Retrouver des enfants d'une année sur l'autre, je n'appelle pas ça créer des liens affectifs qui perdurent au delà d'une colo.

Je trouve anormal que des animateurs cherchent à tout prix à garder contact avec des enfants. J'en ai vu de temps en temps et c'est soit le signe qu'ils se sentent indispensables dans la vie de ses enfants, soit qu'ils veulent garder un contrôle sur les enfants. Dans les deux cas, c'est malsain.

Peux-tu développer sur l'idée du blog post-colo ? En quoi trouves-tu cette idée intéressante ? Idem pour continuer à communiquer via courrier, via mails ?

Et trouves-tu vraiment normal qu'un animateur rentre en pleurs chez lui après une colo ? Etre déstabilisé et se sentir un peu vide parce que la vie de la colo s'est éteinte me paraît normal. Mais être en pleurs en regardant des photos ?? En racontant que la colo est finie ?? En entendant ça, j'ai l'impression d'entendre un ado qui rentre de colo et qui a quitté ses amis. Mais un animateur ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Autant pour moi... J'ai du mal comprendre tes propos...

Pour ce que tu dis et ce que tu me demandes:

"Je trouve anormal que des animateurs cherchent à tout prix à garder contact avec des enfants. J'en ai vu de temps en temps et c'est soit le signe qu'ils se sentent indispensables dans la vie de ses enfants, soit qu'ils veulent garder un contrôle sur les enfants. Dans les deux cas, c'est malsain".

Pourquoi simplement correspondre, donner des nouvelles, ou en prendre, serait malsain. C'est de la relation tout à fait normal. On peut avoir sympathiser avec un enfant ou un ado, sur une passion commune, en tant que AS, on peut avoir eu un enfant malade ou handicapé à s'occuper... En quoi ce serait malsain de prendre des nouvelles ???

"Peux-tu développer sur l'idée du blog post-colo ? En quoi trouves-tu cette idée intéressante ? Idem pour continuer à communiquer via courrier, via mails ? "

Je trouve intéressant de donner des nouvelles, envoyer une carte. Je me souviens en tant que gamin que parfois je recevais des nouvelles par carte postale de mon instit... Je trouvais cela très bien d'avoir des nouvelles et de communiquer de cette façon.

Quand au blog, il permet de parler de la colo, garder des contacts, non seulement avec les anims, mais évidemment entre les enfants également. Il peut même permettre d'améliorer et de faire des évolutions pour les années suivante d'après les idées et commentaires, si l'équipe revient... Et surtout d'avoir un historique de la structure.

"Et trouves-tu vraiment normal qu'un animateur rentre en pleurs chez lui après une colo ? Etre déstabilisé et se sentir un peu vide parce que la vie de la colo s'est éteinte me paraît normal. Mais être en pleurs en regardant des photos ?? En racontant que la colo est finie ?? En entendant ça, j'ai l'impression d'entendre un ado qui rentre de colo et qui a quitté ses amis. Mais un animateur ?"

Un anim qui rentre en pleure de colo... Ouais... Mais je comprends que des personnes puissent être plus émotives que d'autres. Pour ma part, je ne connais que le vide du retour de colo ou de formation BAFA. Mais j'ai vu nombre d'animateurs ou d'animatrices pleurer au départ des enfants... Et je comprends tout à faire leur sentiment.

Il faut rester ouvert et tolérant.

Ce passage ne dure qu'un temps et il est clair qu'il ne faut pas constamment revenir en arrière. Mais si la fin d'une colo doit se terminer par ce que l'on appelle "la mort du groupe", c'est qu'il y a bien, comme pour toute perte ou pour tout décés, un cap "traumatique" que chacun surmonte à sa façon.

Mais peut-être que je vais un peu loin, là ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Invité

Je crois qu'on est pas d'accord sur le fond de la question.

Ce n'est pas donner des nouvelles en soi qui est malsain, mais pour quoi (ou pour qui) on se décide à le faire.

Dans 100% des cas que j'ai pu observer (ce qui ne veut pas dire qu'il y en a pas d'autres, on est bien d'accord, mais que les "cas" dont je parle ne sont pas négligeables), l'animateur qui cherche à garder contact avec un enfant le fait pour lui et exclusivement pour lui : soit pour garder un contrôle sur le jeune en question (en se posant comme modèle, en observant sa vie privée sur les réseaux sociaux, en faisant en sorte qu'il reste présent dans l'esprit de l'enfant, etc.), soit pour ne pas se sentir seul en rentrant de colo et "revivre la colo" une fois qu'elle est terminée.

Pour nouer des liens affectifs sains, il faut être deux. Et quand l'initiative de garder contact vient de l'animateur, souvent, ça ne va que dans un sens. Les enfants sont parfois manipulés par des animateurs qui souhaitent garder contact. C'est ça que je trouve malsain. Je l'ai observé sur chacune des colos où je suis partie en tant qu'anim.

Depuis que je dirige, je discute "rôle de l'animateur" et "respect de l'enfant" avec mes équipes. Et on prépare les séparations de fin de colo, pour éviter cela au maximum.

Je donne mes coordonnées à tous les enfants qui me les demandent, sans exception. Et je réponds systématiquement à ceux qui m'écrivent. Quand les enfants passent à autre chose et ne ressentent plus le besoin d'écrire, la correspondance s'arrête d'elle-même. Quand il y a, très ponctuellement, une correspondance qui continue, c'est qu'il y a autre chose derrière : soit effectivement des liens amicaux qui se créent (mais dans ce cas, mon statut change au regard du jeune en question : je ne suis plus sa directrice... Si je reste directrice à ses yeux, c'est qu'il y a un souci d'emprise), soit un appel à l'aide (j'ai encore besoin de toi, en tant que directrice, parce qu'il s'est passé ci ou passé ça, et j'ai besoin que tu agisses sur tel ou tel plan pour m'aider ou me protéger). Mais ces correspondances qui durent sont très minoritaires.

Quand un animateur garde contact avec tous les jeunes d'une colo (déjà vu plusieurs fois), c'est qu'il y a, à mon sens, une volonté malsaine d’enchaîner les jeunes à soi. Les enfants ont leur vie à eux, dont on ne fait pas partie en tant qu'animateur ou directeur. Quand une colo se termine, chacun retrouve sa vie loin de la colo. Et si un jeune/un enfant veut qu'un adulte de la colo rentre dans sa vie, j'estime que l'initiative doit venir de l'enfant en question.

Concernant le blog post-colo, pour moi c'est aussi une volonté de contrôle. Les contacts que gardent les enfants entre eux ne me regardent pas. Ils s'échangent leurs adresses et leurs numéros avant la fin de la colo. Je le vois, mais je ne m'en mêle pas. Ceux qui le souhaitent demandent aux animateurs leurs coordonnées, me demandent mes coordonnées. Entretenir de force le groupe colo après sa dissolution est pour moi un non-sens, et peut même être dangereux. Et si un enfant n'a pas envie qu'on parle de lui sur internet ? Tu censures les messages des uns et des autres sur le blog parlant de lui ? Sans parler du droit à l'image, que beaucoup de parents ne signeraient pas s'ils apprenaient que c'est à l'usage d'un blog post-colo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un blog ou un forum peut (et doit dans le cas d'une colo) avoir un accès restreint.

Personnellement, j'ai accepté que les jeunes m'ajoutent dans un forum privé il y a deux ans et on continue presque tous à s'envoyer des messages, d'ailleurs j'ai engagé deux de ces jeunes pour des séjours différents cette année.

Il est normal que le retour d'un séjour soit empreint de mélancolie, mais lorsque cela conduit à ce genre de déprime c'est qu'il y a un problème...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Hector

La déprime était sans doute passagère...

Et puis il peut également s'agir d'une personne qui n'a pas l'habitude de la collectivité, des autres et qui a découvert un nouveau "monde" ainsi...

Il faut se laisser le temps et s'habituer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement